Table of Contents Table of Contents
Previous Page  30-31 / 32 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 30-31 / 32 Next Page
Page Background

La résurrection du Christ a fait naître des senti-

ments contradictoires aux premiers témoins du matin

de Pâques. Alors que la terre tremble, un ange du Sei-

gneur descend du ciel et fait rouler la pierre. Il provo-

que une telle frayeur parmi les soldats qui montent la

garde qu’ils tombent comme morts (Matthieu 28, 2-4).

Quand le Ressuscité se manifeste dans nos vies, n’est-

ce pas un peu comme un tremblement de terre? Nos

représentations de Dieu et du bonheur changent; nos

projets se transforment et notre vie devient meilleure;

nous comprenons mieux la grandeur d’âme des gens

qui prennent la défense des

pauvres face aux financiers

qui les écrasent; une lumiè-

re nouvelle, remplie d’espé-

rance, éclaire nos échecs,

nos maladies, nos deuils et

même les cataclysmes et

autres incidents naturels.

Avec le Christ ressuscité,

une vie nouvelle commence,

écrit saint Paul: «Ressuscités

avec le Christ, cherchez les

choses d’en haut, et non cel-

les de la terre (Col 3, 1-2) là

où se trouve le Christ.

Quand le Ressuscité se

manifeste dans nos vies, il

roule la pierre. Il supprime

ce qui nous empêche de le

voir, de le toucher; il ouvre

nos yeux aveuglés par les

déceptions de la vie, nos

oreilles atteintes de surdité

par nos doutes, notre in-

croyance; il apporte la gué-

rison aux coeurs blessés par

les intempéries de la vie, par nos vides intérieurs. Il sti-

mule notre corps, fatigué de vivre, brisé par la fatigue

des travaux journaliers, en un mot, il nous donne la

force de porter notre croix comme un fidèle disciple.

Tels les premiers témoins du matin de Pâques, nous

sommes en proie à la crainte et la joie par ces paro-

les prononcées sur nous et qui prennent un nouveau

sens: «Ne vous inquiétez pas» (Mt 6, 25). «Je suis avec

vous tous les jours jusqu’à la fin des temps» (Mt 28,

20). «Encore un peu de temps et vous ne me verrez

plus, puis encore un peu de temps et vous me verrez»

(Jn 16, 16).

Quand le Ressuscité se manifeste dans nos vies,

il sort du tombeau. Chacun n’a-t-il pas son tombeau?

Un tombeau vide où se situent des questions sur la

foi ou encore de nombreux préjugés, où l’on cherche

des satisfactions dans d’autres religions ou sectes; à

ceux-là, il leur dit: «Pourquoi cherchez-vous le Vivant

parmi les morts; il n’est pas ici, il est ressuscité» (Lc 24,

5-6). Pour nous, croyants impatients, il ne nous laisse

pas seuls comme les pèlerins d’Emmaüs; il reste avec

nous par son Eucharistie (Lc 24,30).

À tous ceux qui cherchent en vain des preuves

de sa résurrection, il suffit de les renvoyer aux paro-

les adressées à Thomas: «Mets ici ton doigt, regarde

mes mains. Avance ta main et mets-la dans mon côté.

Cesse de nier et crois» (Jn 20, 27). Quand le Ressuscité

se manifeste dans nos vies, il nous faut reconnaître

que, sa personne s’enracinant en Dieu, il se présente à

nous comme le modèle et le

«Premier-né» de tout ce qui

est créé — hommes et créa-

tures (Col 1, 18).

Quand la terre tremble,

quand la pierre est roulée

et que le tombeau est vide,

c’est pour nous une «mer-

veilleuse nouvelle». Saint

Paul s’exclame ainsi: «Semé

corruptible, le corps res-

suscite incorruptible; semé

dans l’humiliation, il ressus-

cite éclatant de gloire; semé

dans la faiblesse, il ressus-

cite plein de force; semé

corps physique, il ressuscite

corps spirituel (1 Cor 15, 42-

44). Nous sommes peut-

être portés à nous dire que

nous le connaissons depuis

longtemps, mais le connais-

sons-nous avec notre cœur,

avec notre vie? Est-ce que

notre foi en la résurrection

du Christ — et donc en notre

résurrection future — change quelque chose dans no-

tre vie, dans la façon de voir la vie, la mort? Ou nous

comportons-nous comme ceux qui n’ont pas la foi et

qui se désolent devant la mort, ne sachant pas que la

résurrection est le chemin vers la vie avec le Christ, vie

dans le bonheur et la paix.

C’est un pensez-y bien ! Jésus ressuscité nous

confie le bouleversant message que Dieu ne nous

abandonne jamais. Toute notre vie doit lui être agréa-

ble, à condition d’être animée par l’Amour: amour de

soi, amour dans la famille, amour dans le travail, amour

dans les loisirs, amour dans la société. Et pourquoi pas

l’alimenter au «mystère pascal» de chaque dimanche!

Alors, le Christ ressuscité nous offrira au dernier jour

une vie en abondance, une vie toute glorieuse.

Joyeuses Pâques ! Que la vie soit avec vous !

v

Roger Bouchard, prêtre STD

Le Christ est vraiment ressuscité, Alleluia !

Depuis plusieurs années, le mouvement de Vers

Demain prend de l’expansion en Afrique, et plusieurs

Africains se sont joints à notre apostolat pour faire

connaître dans leurs pays la solution économique du

Crédit Social, qui libérerait leurs peuples de la dicta-

ture financière. Voici des extraits d’un rapport qui nous

a été envoyé par nos amis du Togo en février 2017:

Les Crédistes engagés du Togo ont mené un cer-

tain nombre d’activités portant sur la distribution des

magazines, la formation

mensuelle et une émission

télévisée entre le 14 et le

27 février 2017.

Ainsi aussitôt la récep-

tion des magazines des

mains du Père Benoit de

CARITAS-Togo le 14 février

2017, ils se sont mis à

l’œuvre par la distribution

de ces magazines. En effet,

Gabriel KOUBANG et Jean

LARE, premiers respon-

sables et membres actifs

de l’Association pour une

Economie à Visage Hu-

main (AEVH) en ont ventilé

déjà plus de 4500 à Lomé.

Gabriel accomplit du

bon boulot depuis son bureau où il donne ces docu-

ments après une explication lapidaire à tous les adul-

tes instruits qui viennent, tout en les invitant à en de-

venir aussi apôtre autour d’eux.

Quant à Jean LARE, il fait presque le porte à por-

te. Car chaque matin, il met dans son sac au dos une

centaine de magazines qu’il distribue à ses collègues

enseignants dans des établissements scolaires et dans

certains services, ainsi que dans tout endroit où il trou-

ve des gens moins occupés.

Le dimanche 26 février 2017, les membres de

l’AEVH s’étaient retrouvés pour leur réunion de forma-

tion mensuelle à partir de 15 heures en présence de

16 personnes autour du thème : « Les conséquences

du système financier actuel sur nos pays ». Comme

à l’accoutumée, la réunion avait commencé par une

prière d’ouverture dite par Jean LARE.

Après l’exposé oral, l’assistance à posé des ques-

tions par rapport à ce qu’il y a lieu de faire pour se tirer

d’affaire et à la responsabilité des gouvernements afri-

cains dans le maintien d’un tel système financier inhu-

main. Des réponses adéquates ont été données par le

présentateur. Très satisfaits, les participants surtout les

nouveaux venus ont accepté volontiers de nous aider

à faire connaitre l’œuvre en distribuant nos magazines.

Pour cela, un paquet de 75 magazines a été donné à

chacun pour distribution gratuite dans les universités

pour les étudiants présents et dans les services pour

les actifs en fonction.

Ce même dimanche 26 février 2017, nous avons eu

une émission télévisée sur le plateau de TV2 entre 20

h 30 et 21 h 30 soit une heure d’antenne. Elle a porté

sur le thème intitulé «Les conséquences du système

financier actuel: dettes, taxes, pauvreté et dépres-

sion ». Comme d’habitude le protocole de questions

a été préalablement pré-

paré et communiqué au

journaliste présentateur

de l’émission spéciale,

François MARWANGA. Il

faut dire avec grande joie

que l’émission de cette

soirée a connu un grand

succès à cause de la clar-

té des réponses données

avec autorité et énergie

par Gabriel et Jean. Il faut

également souligner que

l’image du magazine («Qui

sont les vrais maîtres du

monde») avait été présen-

té et expliqué en direct.

Nous avons pour preuve

la réaction positive des té-

léspectateurs qui ont la possibilité d’appeler en direct

pendant les dix dernières minutes. En effet, la ligne

téléphonique avait été ouverte à 21 h 20 et plusieurs

personnes ont appelé pour exprimer leur soutien et

encouragement pour les uns et leur décision de se

joindre à notre groupe pour gagner le combat. Nos

contacts ont été donnés en direct sur demande d’un

téléspectateur.

Au sortir du studio, Gabriel et Jean étaient débor-

dés par les appels téléphoniques au point qu’ils étaient

contraints de fermer provisoirement leur téléphone,

histoire de rejoindre leur domicile. Depuis ce matin,

nous avons eu de cesse de recevoir près de 25 appels

téléphoniques, qui demandent de venir au siège de

l’AEVH pour les documents, qui pour la collaboration,

qui pour former une synergie d’actions comme ont ex-

primé deux associations. En outre la TV2 nous deman-

de de venir déposer un lot de magazines, car beaucoup

de personnes sont arrivées pour en chercher.

Nous sommes en train d’expérimenter l’œuvre du

Bon Dieu en communion avec le Saint-Esprit et le Fils

Jésus Christ et par l’intercession de Notre-Dame de

Fatima ainsi que de saint Joseph. Que la volonté de

Dieu soit faite sur la terre comme au ciel et que nous

soyons des petits instruments entre ses mains pour la

cause de la Vérité et de la Justice.

v

Jean LARE

Rapport d’activités des crédististes du Togo

De gauche à droite: Jean LARE, le présentateur

de TV2, et Gabriel KOUBANG.

30

VERS DEMAIN mars-avril 2017

VERS DEMAIN mars-avril 2017

www.versdemain.org www.versdemain.org

31