Table of Contents Table of Contents
Previous Page  44-45 / 48 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 44-45 / 48 Next Page
Page Background

seule et unique source de votre épanouissement, de

votre équilibre, de votre liberté et de votre salut. Car il

n’y aucun autre nom sous le ciel par lequel vous soyez

sauvés, à part le nom de Jésus (Cf. Actes 4, 12).

Aux jeunes catholiques

Une analyse du mode opératoire de la franc-ma-

çonnerie montre bien que vous constituez la cible

privilégiée de cette société secrète. En effet, des

membres de cette confrérie infiltrent insidieusement

nos universités et grandes écoles, où se prépare l’éli-

te de demain. En cédant aux offres alléchantes que

l’on fait miroiter sous vos yeux, vous compromettez

ainsi gravement votre relation au Seigneur.

Par ailleurs, nous sommes conscients des difficul-

tés que vous rencontrez dans la prise en charge de

vos études et dans la recherche d’un emploi après vos

différentes formations. Cependant, nous croyons que

tout espoir n’est pas perdu pour vous. Votre esprit

d’imagination et votre créativité vous permettront,

avec l’aide du Seigneur et le concours des hommes

de bonne volonté, d’entreprendre quelques activités

génératrices de revenus.

Aux cadres et hommes de culture

La recherche de connaissance, de succès et de

pouvoir, le désir d’appartenir à une élite respectée

sont des tentations assez répandues aujourd’hui dans

notre monde. Elles poussent quelquefois beaucoup de

nos concitoyens, notamment vous cadres et hommes

de culture, à emprunter des voies sans issues. L’ap-

partenance de certains d’entre vous à la franc-maçon-

nerie les conduit parfois à poser des actes ignobles.

N’oubliez jamais que tout succès ou tout pouvoir est

avant tout un don de Dieu, et en dehors de Lui, toute

forme d’ascension politique ou sociale, finit toujours

par sombrer dans la déchéance et la désolation totale.

Car, comme dit le Christ, «Que sert-il donc à l’homme

de gagner le monde entier, s’il se perd ou se ruine lui-

même?» (Marc 8, 36).

Aux responsables des paroisses

et des communautés nouvelles

Depuis les premiers siècles, l’Église vit du don de

ses fidèles. Cette générosité mérite d’être encouragée

en raison de l’urgence et de l’importance de l’annonce

de l’Evangile à tous. Toutefois, nous en appelons à la

vigilance et au discernement des curés de paroisses,

des responsables d’institutions et des communautés

nouvelles face à certaines offres pour la réalisation de

vos différents projets. En effet, des personnes mal in-

tentionnées, tels des loups vêtus de peaux d’agneaux,

fréquentent parfois vos assemblées. Leur intention

cachée serait de déstabiliser l’Eglise catholique. La

sagesse chrétienne et la prudence exigent un examen

lucide de la provenance de ces dons aux montants

extraordinairement généreux dont certaines de vos

structures peuvent bénéficier. Aussi vous prions-nous

de mettre tout en œuvre pour ne pas vous compro-

mettre inconsciemment avec les sectes ésotériques et

les associations du même genre.

Au clergé et aux consacrés

Nous apprenons, à tort ou à raison, que certains

membres du clergé et des consacrés flirteraient avec

la franc-maçonnerie ou en feraient l’apologie, pensant

sans doute trouver la solution à leurs problèmes maté-

riels et financiers, croyant peut-être trouver le moyen

facile d’une quelconque promotion. Il serait bien dom-

mage et triste que des hommes et des femmes d’Égli-

se, sensés vivre dans le détachement et le renonce-

ment en arrivent là !

Nous déclarons que les propositions du gain facile

ne peuvent en aucun cas vous édifier ni garantir votre

dignité de chrétiens. C’est bien contre cela que l’Apôtre

Paul s’insurge avec précision et netteté de termes contre

les démons qui viendraient à conquérir l’esprit des res-

ponsables de l’Eglise (Cf. 2 Thessaloniciens 3, 7-10).

Aux candidats au sacerdoce

Vous, chers fils, vous constituez la semence du

clergé de demain. Votre formation spirituelle, humai-

ne, intellectuelle et doctrinale nous préoccupe et nous

tenons à y apporter le plus grand soin pour le bénéfice

du peuple de Dieu.

Nous vous exhortons à prendre davantage

conscience de la noblesse de votre choix à travailler

dans le champ du Seigneur. C’est pourquoi vous

devez tout mettre en œuvre pour résister aux sollici-

tations des adeptes de mouvements ésotériques et

autres sociétés secrètes qui s’attaquent à nos futurs

prêtres, dans le but de les corrompre. Comme le dit

si bien saint Paul: «Si quelqu’un enseigne de fausses

doctrines et ne s’attache pas aux saines paroles de

Notre Seigneur Jésus-Christ et à la doctrine qui est se-

lon la parole, il est enflé d’orgueil» (1 Timothée 6, 3-4).

Conclusion

Nous ne saurons terminer sans invoquer sur vous

tous, l’Esprit de Notre Seigneur, qui rendra forts les

fidèles du Christ: évêques, prêtres, personnes consa-

crées et fidèles laïcs, face à tous les groupes et asso-

ciations ésotériques qui travaillent à l’impossible dis-

parition de l’Eglise catholique. Le Christ Jésus, Maître

et Fondateur de l’Eglise, confiant les clés du Royaume

à Pierre, lui a déclaré en effet: « Tu es Pierre, et sur

cette pierre, je bâtirai mon Église; et la puissance de la

mort ne l’emportera pas sur elle » (Mathieu 16, 13-19).

Que Marie, l’humble servante du Seigneur nous

présente à son Fils, aimant et adorable !

Dieu vous bénisse et vous garde, en son Esprit et

en son Église.

Donné à Bonoua, dans le diocèse de Grand-Bas-

sam, le 21 mai 2017.

Vos Pères les Archevêques et Evêques de Côte

d’Ivoire.

v

Prions pour

nos défunts

Dame Lauréanne Pomer-

leau

Veilleux, épouse de M.

Gratien Veilleux, de Thetford

Mines. M. Veilleux a eu le

grand chagrin de perdre son

épouse bien-aimée Lauréanne.

Il l'appelait «Laure» et écrivait

L'Or pour lui montrer comment

il l'aimait. Elle est décédée le 29

mars 2017 à l'âge de 85 ans et

6 mois. Elle a eu de très belles

funérailles en l'église Ste-Marthe. La sainte Messe a

été rehaussée par de beaux cantiques qui nous rappe-

laient que le Ciel est le but de notre vie, notre éternelle

Patrie. Monsieur et madame Veilleux ont toujours été

de bons catholiques pratiquants fiers de le proclamer.

Tant de nos compatriotes ont délaissé ce trésor qu'est

notre foi catholique. JÉSUS est venu nous enseigner

de nous aimer les uns et les autres, de nous pardon-

ner, d'être charitables, c'est la garantie du bonheur et

de la paix dans nos familles et dans le monde.

Monsieur et madame Veilleux ont donné l’exem-

ple d’un couple uni, respectueux du lien indissoluble

du mariage, uni dans l’amour pendant 62 ans jusqu’à

la mort. Tout cela parce qu’ils priaient, ils avaient la

foi, en plus de la messe quotidienne, ils récitaient le

rosaire et le chapelet de la miséricorde ensemble tous

les jours. Madame Veilleux a terminé ses jours en réci-

tant sans cesse le Notre Père et le Je vous salue Marie.

C'est pourquoi M. Veilleux a fait inscrire au verso du

signet de son épouse le «Je vous salue Marie» tout

entier. Monsieur Veilleux a bien pris soin de sa Laure

jusqu'à son dernier soupir. Un prêtre a dit dans une

homélie: Le Royaume du Christ s'établit quand une

personne fait la charité à une autre; quand un homme

prend soin de sa femme impotente jusqu'à la fin, etc...

Éclairé par la belle lumière du vrai Crédit Social

(pas le parti) depuis un grand nombre d’années même

si M. Veilleux était surchargé de travail par son entre-

prise, il se trouvait du temps, les soirs et les fins de se-

maine, pour aller visiter les familles de porte en porte

et ses amis, dans le but de les abonner à la magnifique

«revue Vers Demain». Son nom est classé parmi les

premiers sur la liste des abonneurs à Vers Demain.

Et sa chère Laure était privée de la présence de son

époux, mais comme elle avait compris la valeur de

son apostolat, elle acceptait ces sacrifices.

En plus, Mme Veilleux était une bonne Samaritai-

ne pour l’œuvre de Vers Demain. Lorsque des Pèlerins

de saint Michel venaient faire leur apostolat à Thet-

ford, l'hébergement et les repas leur étaient fournis

par cette grande dame. Tout cela est inscrit dans le

coeur des «Bérets Blancs». Mais, encore mieux inscrit

dans l’infaillible mémoire du Bon Dieu et ses récom-

penses ont une valeur infinie. Jésus doux et humble

de coeur, reçoit Lauréanne, douce et humble de cœur

dans son royaume, quelle belle rencontre!

La séparation corporelle est toujours douloureuse.

Mais son âme, débarrassée du poids de son corps,

est plus vivante que jamais. Elle sera là à côté de son

époux bien-aimé et à côté de chacun de ses enfants

pour les aider et les aimer davantage. Que Jésus le

vrai Roi de l’univers soit votre soutien cher monsieur

Veilleux. Ce n’est qu’un au revoir. Nous la reverrons

tous dans la joie du Ciel, pour l’éternité.

Gérard Théry

, d’Armentiè-

res, France, est décédé le 15

mars 2017, à l’âge de 87 ans. Il

a été un grand collaborateur des

Pèlerins de saint Michel en Fran-

ce depuis 1973, soit 44 ans.

La maison de la famille Thé-

ry est l’un de nos bons foyers

d’accueil, parsemés un peu par-

tout dans toutes les régions de

la France. Les Pèlerins y sont re-

çus avec chaleur comme des frères et sœurs pour les

repas, l’hébergement, les assemblées, etc... Rolland

Tessier, Elie-Ange Fortin, Marcel Lefebvre, Réjean

Lefebvre, Marcelle et Gilberte Caya, Jocelyne Proulx

et bien d’autres Pèlerins, ont été reçus chez les Théry.

Moi-même, Thérèse Tardif, j’ai eu l’honneur d’être

reçue par cette famille généreuse lors d’une tournée

d’assemblées, à travers toute la France en 1985 ou 86.

Odile, la fille de M. Théry, nous raconte comment sa

famille a connu notre Œuvre.

«C’est dans les années 1973-1974 que nous avons

fait connaissance avec le mouvement Vers Demain à

San Damiano. Mon frère Paul avait trouvé des circulai-

res jetées par terre. Il les avait ramassées, données à

Papa qui a dû écrire et s’abonner.

«Il a aussi informé sa soeur Anne-Marie Vermeille

en Suisse dans le Valais, qui s’est aussi abonnée aussi.

M. Réjean Lefebvre, Marcel Lefebvre et d’autres per-

sonnes sont venus faire des assemblées chez nous à

Armentières (Nord de la France) et du boitage de cir-

culaires dans Armentières. Nous y avons participé, à

ce qu’il me semble.

«En 1990, nous avons fait connaissance avec M.

Christian Burgaud et nous le recevons volontiers. En

1995, nous avons déménagé pour Sailly sur la Lys

(banlieue d’Armentières, dans le Pas de Calais). Ma

mère a aussi 87 ans, elle est toujours bien vivante.

Merci beaucoup pour les prières pour notre famille.

«Je pense bien que mon père est entré tout droit

au Ciel, c’était un très bon chrétien très attaché à la

u

par

Thérèse Tardif

u

44

VERS DEMAIN mai-juin-juillet 2017

VERS DEMAIN mai-juin-juillet 2017

www.versdemain.org www.versdemain.org

45