Table of Contents Table of Contents
Previous Page  36-37 / 48 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 36-37 / 48 Next Page
Page Background

apporte la réponse: partir à Ville-Marie pour prendre

en charge l’éducation des enfants. Elle aima tant les

Amérindiens qu’elle réussit à former les deux premiè-

res religieuses des races de l’Amérique: une Algon-

quine, Marie-Thérèse Gannesaquoa, et une Iroquoi-

se, Marie-Barbe Atontinon. À sa mort, en 1700, elles

étaient déjà 40 religieuses pour continuer son œuvre.

Le début d’une grande aventure

Le 9 mai 1641, deux navires quittaient le port de La

Rochelle, emportant vers la haute mer, à destination

de la Nouvelle-France, la majeure partie des colons de

Montréal. Dans un des vaisseaux, M. de Maisonneuve

avait pris place avec 25 hommes et un prêtre sécu-

lier destiné aux Ursulines; dans l’autre, se trouvaient

Jeanne Mance, l’infirmière et l’économe de la recrue,

le père Jacques de La Place, jésuite, et 12 hommes.

Le reste de la recrue (10 hommes) avait quitté depuis

quelques semaines le port de Dieppe.

Une fois arrivés en Nouvelle-France, le gouverneur

du lieu, Huault de Montmagny, offre à M. de Maison-

neuve de s’établir sur l’île d’Orléans au lieu de l’île de

Montréal afin qu’il soit plus à portée de secours en cas

d’attaque. Paul de Chomedey lui répondit: «Monsieur,

ce que vous me dites serait bon si on m’avait envoyé

pour délibérer et choisir un poste; mais ayant été dé-

terminé par la Compagnie qui m’envoie que j’irais à

Montréal, il est de mon honneur et vous trouverez bon

que j’y monte pour y commencer une colonie, quand

bien même tous les arbres de cette île devraient se

changer en autant d’Iroquois».

Il est clair que sans leur profonde foi en Dieu, ni

Paul de Maisonneuve ni Jeanne Mance n’auraient tra-

versé l’océan pour fonder Ville-Marie. Et c’est pour

cette foi profonde que nous devons leur être recon-

naissants. C’est ce que Mgr Christian Lépine, arche-

vêque de Montréal, a expliqué dans son homélie lors

de la messe célébrée le 17 mai 2017 dans la basilique

Notre-Dame de Montréal, à l’occasion du 375e anni-

versaire de la fondation de la ville:

«Nous voulons aujourd'hui, honorer Maisonneu-

ve et Jeanne-Mance qui ont fondé Montréal, faire

mémoire de nos racines françaises et catholiques, re-

connaître le patrimoine de valeurs qui nous habitent,

fêter notre existence et rendre grâce à Dieu.

«Cette fête concerne la ville

de Montréal, l'île de Montréal, le

grand Montréal, le Québec et le

Canada. Ville-Marie a été fondée

sur l'île de Montréal, pour en venir

à porter le nom de l'île. (…) Alors

qu'en ce 17 mai, nous fêtons le

375e anniversaire de fondation

de Montréal, nos regards se tour-

nent vers ces hommes et ces

femmes qui ont traversé l'Atlanti-

que sans jamais être sûrs d'avance qu'ils arriveraient

à destination le long des rives du Saint-Laurent. Ces

pionniers et ces pionnières ont fondé Ville-Marie sans

être sûrs d'avance qu'ils survivraient aux intempéries,

au froid de l'hiver, aux guerres. Ce qui a été vécu à la

fondation, l'a été tout au long de l'histoire avec cou-

rage. Cette histoire continue avec les immigrants et les

réfugiés d'aujourd'hui.

«Toutes ces personnes fondatrices se sont mises

en marche sans être sûres du lendemain. Pourquoi ?

Grâce à leur foi. Leur foi que Dieu les appelait, leur

foi en la beauté du projet d'une ville fondée sur le

spirituel, le vivre-ensemble et la solidarité. La foi en

Jésus-Christ, crucifié et ressuscité, ouvrait leur cœur

à la révélation de l'Amour de Dieu et les conduisait

à s'appuyer sur Lui en remettant toute leur vie entre

ses mains. La foi que Jésus-Christ, le Vivant, a le pou-

voir de nous rejoindre à travers toutes les tempêtes,

les rendaient capables de marcher dans l'espérance

et de miser leur vie sur l'amour et sur le projet d'une

cité qui rayonne la Bonté, la Vérité et la Beauté.

Valeurs fondatrices: toujours actuelles

«Depuis la fondation de Montréal, de nombreuses

générations aux motifs variés, aux cultures diverses

et aux croyances différentes se sont mises en marche

pour venir bâtir sur cette terre. Les valeurs fondatrices

ont traversé le temps et demeurent toujours actuel-

les. Elles ont le pouvoir de rassembler en construisant

pour la paix.

«Le spirituel est un appel à croire que tous les êtres

humains sont créés par Dieu et à l'image de Dieu, que

chaque personne a un poids d'éternité, que l'humanité

tout entière, de tout temps et de tout lieu, est appelée

à entrer en Alliance avec Dieu, que nous avons tous

la même humanité, qu'il y a une égale dignité pour

tout être humain. Le spirituel est un regard sur Dieu

en même temps que sur l'être humain, un regard qui

relie à Dieu, mais qui en même temps relie les êtres

humains entre eux devant Dieu et en présence de

Dieu. Maisonneuve, Jeanne-Mance et tous ceux et

celles qui ont porté le projet et la réalisation de fonder

Montréal, étaient des catholiques dont le regard sur

Dieu élargissait leur regard sur les autres, quelles que

soient leurs croyances.

«C'est pourquoi, dès l'origine, le projet de Montréal

est un projet de vivre-ensemble. On voulait fonder

une ville où les Français et les membres des Premiè-

res Nations vivraient ensemble. Il y a eu les guerres

intermittentes, mais en même temps les Français ont

appris des autochtones à vivre en ce pays. Il y a eu les

blessures et les pertes, mais en même temps les Reli-

gieuses Hospitalières de Saint-Joseph recevaient tout

le monde à l'hôpital Hôtel-Dieu, les écoles fondées par

Marguerite Bourgeoys et la Congrégation Notre-Dame

étaient ouvertes à tous les enfants et jeunes, les prê-

tres de Saint-Sulpice étaient au service de tous. Il y a

eu les malentendus et les affrontements, mais il y a eu

aussi la Grande Paix de Montréal en 1701.(…)

Basilique Notre-Dame à Montréal, messe pour le 375e anniversaire de la fondation de la ville, 17 mai 2017

Mgr Lépine

Statue de Paul Chomedey de Maisonneuve, oeuvre

du sculpteur canadien Louis-Philippe Hébert. Monu-

ment élevé en 1895, à la place d’Armes, à Montréal, en

face de la basilique Notre-Dame.

u

u

VERS DEMAIN mai-juin-juillet 2017

www.versdemain.org

37