Table of Contents Table of Contents
Previous Page  14-15 / 48 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 14-15 / 48 Next Page
Page Background

Homélie de Jean-Paul Il pour la

béatification de Jacinthe et François

Plusieurs papes se sont rendus à Fatima pour rendre hommage à

Notre-Dame et souligner l’importance du message transmis par Ma-

rie aux trois petits bergers. Paul VI s’y était rendu en mai 1967 pour

le cinquantenaire des apparitions; saint Jean-Paul II s’y est rendu

trois fois, en 1982, 1991 et 2000: la première fois pour remercier

la Vierge Marie de lui avoir sauvé la vie lors de l’attentat du 13 mai

1981, et en 2000 pour la béatification des voyants Jacinthe et Fran-

çois. C’est à cette occasion que fut dévoilé le fameux «troisième

secret» confié par Marie aux trois enfants. (

Voir page 18.

) Benoît XVI

s’est rendu à Fatima en 2010 pour le dixième anniversaire de la béa-

tification des deux pastoureaux, et finalement, le pape François s’est

rendu en mai 2017 pour la canonisation des deux mêmes enfants.

Saint Jean-Paul II restera pour toujours associé à Notre-Dame de

Fatima, en raison de l’attentat du 13 mai 1981 sur la Place Saint-Pierre

(voir encadré page suivante). Pour remercier la Vierge Marie de lui

avoir sauvé la vie, Jean-Paul II a fait don au sanctuaire de Fatima de

la balle qui l’avait atteint à l’abdomen ce 13 mai 1981; cette balle fait

maintenant partie de la couronne de la statue de la Vierge de Fatima

(photo de gauche, au centre de la couronne, sous la boule bleue)

.

Lors de son premier pèlerinage à Fatima, le 13 mai 1982, saint

Jean-Paul II déclarait:

«Si l’Église a accueilli le message de Fatima,

c’est surtout parce qu’il contient une vérité et un appel qui, dans

leur contenu fondamental, sont la vérité et l’appel de l’Évangile

lui-même. «Convertissez-vous (faites pénitence) et croyez à

l’Évangile» (Mc 1, 15): telles sont les premières paroles que le

Messie a adressées à l’humanité. Le message de Fatima est,

dans son noyau fondamental, l’appel à la conversion et à la

pénitence, comme dans l’Évangile. Cet appel a été prononcé

au début du vingtième siècle, et par conséquent il a été

particulièrement adressé à ce siècle...

«L’appel à la pénitence est associé, comme tou-

jours, à l’appel à la prière. Conformément à la tradition

de nombreux siècles, la Dame du message de Fatima

indique le rosaire... Par cette prière, on embrasse

les problèmes de l’Église, du Siège de saint Pierre,

les problèmes du monde entier. En outre, on se

souvient des pécheurs, pour qu’ils se convertis-

sent et se sauvent, et des âmes du purgatoire....

Alors que la Mère, avec la toute puissance de

l’amour qu’elle nourrit dans l’Esprit-Saint, dé-

sire le salut de tout homme, peut-elle garder

le silence sur ce qui menace les bases mêmes

de ce salut ? Non, elle ne le peut pas !»

Voici maintenant le texte de l’homélie pronon-

cée par saint Jean-Paul II le 13 mai 2000 à Fatima, à

l’occasion de la béatification des deux petits bergers

Jacinthe et François, qui résume très bien à la fois le

message laissé par Notre-Dame, et la vie exemplaire

des deux petits voyants:

«Je te bénis, Père, d'avoir caché cela aux sages

et aux intelligents et de l'avoir révélé aux tout-petits»

(Mt 11, 25). Chers frères et sœurs, avec ces paroles,

Jésus loue le Père céleste pour ses desseins; Il sait que

personne ne peut venir à Lui si le Père ne l'attire pas (cf.

Jn 6, 44), c'est pourquoi il loue son dessein et y adhère

filialement: «Oui, Père, car tel a été ton bon plaisir» (Mt

11, 26). Il t'a plu d'ouvrir ton Royaume aux tout-petits.

Selon le dessein divin, «une femme vêtue de so-

leil» (Ap 12, 1) est venue du Ciel sur cette terre, à la

recherche des tout-petits préférés du Père. Elle leur

parle avec une voix et un cœur de mère elle les invite à

s'offrir comme victimes de réparation, se disant prête

à les conduire, de façon sûre, jusqu'à Dieu. Et voilà

que ces derniers voient sortir de ses mains maternel-

les une lumière qui pénètre en eux, si bien qu'ils se

sentent plongés en Dieu comme lorsqu'une personne

– expliquent-ils eux-mêmes – se contemple dans un

miroir.

Plus tard, François, l'un des trois enfants choisis,

observait: «Nous brûlions dans cette lumière qui est

Dieu et nous ne nous consumions pas. Comment Dieu

Le Message de Fatima est un rappel

à la conversion et à la pénitence

Photo de gauche: statue de Notre-Dame de

Fatima offerte par un croyant en 1920; elle

est l’oeuvre de José Ferreira Thedim, qui

la réalisa en tenant compte de ce qu’avait

rapporté Lucie.

Le Pape de Notre-Dame de Fatima

Le 13 mai 1981, sur la Place Saint-Pierre au Vatican,

exactement 64 ans après la première apparition de la

Vierge Marie aux trois enfants de Fatima, au Portugal, le

tireur turc Mehmet Ali Agca tira sur le Saint-Père (voir

le cercle dans la photo ci-dessus). Le Pape fut atteint de

quatre balles, dont deux se logèrent dans son intestin,

les autres atteignant sa main gauche et son bras droit.

Une des balles avait manqué l’aorte centrale de quel-

ques millimètres seulement.

Jean-Paul II fut convaincu dès le début que c’était

Notre-Dame de Fatima qui lui avait sauvé la vie. Plus

tard en 1981, il fit installer une mosaïque de Marie, Mère

de l’Église (

Mater Ecclesiae

) sur la Place Saint-Pierre. Il se

rendit par la suite trois fois au sanctuaire de Fatima au Por-

tugal (1982, 1991 et 2000) pour remercier la Vierge Marie.

Le 25 mars 1984, pour accomplir la demande de Notre-

Dame de Fatima, Jean-Paul II consacra le monde entier

— y compris la Russie — au Coeur Immaculé de Marie, et

le communisme s’est écroulé quelques années plus tard.

Le 27 décembre 1983, lorsque Jean-Paul II visi-

ta Mehmet Ali Agca en prison, celui-ci lui demanda:

«Pourquoi êtes-vous encore en vie? Je sais que j’ai

visé juste, et que la balle était puissante et mortelle.»

Le Saint-Père lui répondit: «Une main a tiré la balle, et

une autre (celle de la Vierge Marie) l’a guidée.»

Comme signe de sa reconnaissance, Jean-Paul II a

fait don au sanctuaire de Fatima de la balle qui l’avait

atteint à l’abdomen; cette balle fait maintenant partie de

la couronne de la statue de la Vierge de Fatima.

u

VERS DEMAIN mai-juin-juillet 2017

www.versdemain.org

15