Table of Contents Table of Contents
Previous Page  42-43 / 48 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 42-43 / 48 Next Page
Page Background

Les faits relatés dans l’arti-

cle suivant sont tous véridiques,

bien que tout à fait extraordinai-

res. Ils se sont passés à Quito en

Équateur, alors colonie de l’Es-

pagne, au 17e siècle, alors que

la Vierge Marie (ainsi que Jésus,

saint Michel et d’autres person-

nages célestes) sont apparus à

Mère Mariana de Jesus Torres,

et lui ont laissé des messages,

non seulement pour son épo-

que, mais spécialement pour le

20e siècle – notre époque – et

lui demandèrent de faire péni-

tence, comme âme victime,

pour les péchés et offenses de

notre époque, ce qu’elle accep-

ta avec joie.

La plupart des prophéties

de Notre-Dame du Bon Succès

ont déjà été remplies. Elle a

prédit par exemple, plus de 200

ans d’avance, la proclamation

des dogmes de l’Immaculée

Conception (1854), l’infaillibilité

papale (1870), la consécration de l’Équateur au Sacré-

Cœur de Jésus, le martyre d’un président catholique

de l’Équateur par des maçons (le président Gabriel

Garcia Moreno, assassiné en 1875), etc.

Les prophéties les plus importantes de Notre-Da�

me du Bon Succès, cependant, ont parlé de la crise

mondiale dans l’Église et de la société qui commence

au 19ème siècle et s’étend à travers le 20e siècle. Pen�

dant ce temps, la Vierge Marie a averti qu’il y aurait

une corruption quasi-totale des mœurs et que Satan

régnerait presque partout par le moyen des sectes

maçonniques, que tout semblerait perdu, mais que

ce serait «le moment de l’heureux début de la res�

tauration complète. Mon heure arrivera», dit Marie,

«quand de façon stupéfiante, je détruirai l’orgueil de

Satan, le mettant sous mes pieds, l’enchaînant dans

l’abîme infernal, laissant l’Église et la terre libre de

cette cruelle tyrannie.»

Mariana Francisca est née

en Espagne dans la province

de Biscaye en 1563, premiè-

re-née de Diego de Cadix et

de Maria Alavrez Berriochoa.

Le jour de sa première com-

munion à 9 ans, Notre-Dame

lui apparut et lui dit qu’elle

devait être une religieuse de

son Immaculée Conception

dans le Nouveau Monde. En

1577, lorsque Mariana n’avait

que 13 ans, elle quitta l’Espa-

gne en compagnie de sa tante,

Mère Maria de Jesus Taboada,

et quatre autres sœurs, pour

fonder le 13 janvier 1577 une

branche de l’Ordre de l’Imma-

culée Conception à San Fran-

cisco de Quito, en Équateur.

Au cours de sa vie, Soeur

Mariana a été supérieure du

Couvent trois fois. Au cours de

son premier mandat comme

abbesse, elle a subi les persé-

cutions d’un groupe de nonnes

rebelles qui voulaient assouplir la règle. La rébellion a

augmenté, et les sœurs «inobservantes» mirent Mère

Mariana l’autre mère fondatrices espagnoles dans la

prison du couvent. Mère Mariana accepta tout cela et

accepta les conditions de Notre-Seigneur qui étaient

de souffrir les tourments de l’enfer pendant cinq ans

pour obtenir la conversion du leader de ces sœurs

rebelles.

Première Apparition de Notre-Dame

Très tôt le matin du 2 février 1594, Mère Mariana

était en prière dans le chœur supérieur du couvent,

implorant avec ferveur Jésus et Marie pour le soula-

gement de nombreux essais sévères dont le couvent

a été soumis, et que de nombreux péchés seraient

empêchés. Au cours de sa longue prière, elle enten-

dit une voix douce appeler son nom. Se levant rapi-

dement, elle vit la Vierge Marie tenant l'Enfant Jésus

dans son bras gauche. Se demandant qui c’était, No-

tre-Dame répondit:

«Je suis Marie du Bon Succès, la Reine du Ciel et

de la Terre... comme sa Mère, je porte (l'Enfant Jésus)

ici, dans mon bras gauche, afin qu'ensemble nous

Notre-Dame du Bon Succès

Prophéties de Marie pour le 20e siècle

à une religieuse du 17e siècle

Mère Mariana de Jesus Torres (1663-1635)

La statue miraculeuse de Notre-Dame du Bon Succès,

terminée par les anges, dans la chapelle des Soeurs de

l’Immaculée Conception à Quito.

u

VERS DEMAIN mai-juin-juillet 2016

www.versdemain.org

43