Table of Contents Table of Contents
Previous Page  7 / 32 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 7 / 32 Next Page
Page Background

qu’est l’enfer. C’est alors que résonnent à nouveau,

pour eux comme pour nous tous, les paroles arden-

tes d’Abraham: «Ils ont Moïse et les Prophètes, qu’ils

les écoutent ! » (Lc 16,29). Cette écoute agissante nous

préparera le mieux à fêter la victoire définitive sur le

péché et sur la mort de l’Epoux qui est désormais res-

suscité, et qui désire purifier sa future Épouse dans

l’attente de son retour.

Ne laissons pas passer en vain ce temps de Ca-

rême favorable à la conversion ! Nous le demandons

par l’intercession maternelle de la Vierge Marie, qui, la

première, face à la grandeur de la miséricorde divine

dont elle a bénéficié gratuitement, a reconnu sa pro-

pre petitesse (cf. Lc 1,48) en se reconnaissant comme

l’humble Servante du Seigneur (cf. Lc 1,38).

Lors de l’audience générale du

mercredi 9 décembre 2015, au lende-

main de l’inauguration de Jubilé de la

miséricorde, le Pape François a expli-

qué pourquoi il a déclaré cette année

sainte spéciale:

Hier j’ai ouvert ici, dans la basili-

que Saint-Pierre, la porte sainte du

jubilé de la miséricorde, après l’avoir

déjà ouverte dans la cathédrale de

Bangui, en Centrafrique. Je voudrais

aujourd’hui réfléchir avec vous sur la

signification de cette année sainte, en

répondant à la question: pourquoi un

jubilé de la miséricorde? Qu’est-ce

que cela signifie?

L’Eglise a besoin de ce moment

extraordinaire. Je ne dis pas: ce mo-

ment extraordinaire est bon pour

l’Église. Je dis: l’Église a besoin de ce

moment extraordinaire. À notre épo-

que de profonds changements, l’Egli-

se est appelée à offrir sa contribution

particulière, en rendant visibles les si-

gnes de la présence et de la proximité

de Dieu... Cette année sainte nous est

offerte pour faire l’expérience dans

notre vie du contact doux et tendre du

pardon de Dieu, de sa présence à nos côtés et de sa

proximité, en particulier dans les moments de plus

grand besoin.

Ce jubilé est, en somme, un moment privilégié

pour que l’Eglise apprenne à choisir uniquement

«ce qui plaît le plus à Dieu». Et qu’est-ce qui «plaît

le plus à Dieu»? Pardonner à ses enfants, avoir mi-

séricorde envers eux, afin qu’eux aussi puissent à

leur tour pardonner à leurs frères, en resplendissant

comme les flammes de la miséricorde de Dieu dans

le monde. C’est ce qui plaît le plus à Dieu...

Chers frères et sœurs, je souhaite qu’en cette

année sainte, chacun de nous fasse l’expérience de

la miséricorde de Dieu, pour être témoins de «ce

qui lui plaît le plus». Est-il naïf de penser que cela

peut changer le monde? Oui, humainement par-

lant, c’est insensé, mais «ce qui est folie de Dieu est

plus sage que les hommes, et ce qui est faiblesse

de Dieu est plus fort que les hommes» (1 Co 1, 25).

Pourquoi un jubilé de la Miséricorde?

«Il en vient à ne

même plus vouloir

voir le pauvre Lazare

qui mendie à la porte

de sa maison.»

Le Pape François ouvre la Porte sainte de la Basilique Saint-

Pierre à Rome, le 8 décembre 2015, marquant ainsi officiellement

le début de l’Année sainte de la miséricorde.

VERS DEMAIN janvier-février 2016

www.versdemain.org

7