Table of Contents Table of Contents
Previous Page  12-13 / 32 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 12-13 / 32 Next Page
Page Background

Vers Demain a déjà publié en 1978 des médita-

tions sur le Rosaire dictées par la Sainte Vierge à une

mystique polonaise, Barbara Kloss, décédée le 15

janvier 1981, à 78 ans. En ces temps difficiles, il est

plus que jamais approprié de se remettrre à la réci-

tation du chapelet, en méditant chacun des mystères

de la vie de Jésus et de Marie:

1. À vous d’accueillir le Rosaire

Le Rosaire devrait être la joie

de vos coeurs, la lumière de vos

pensées, le désir de votre volonté,

le lien qui m’unit à vous et vous lie

au ciel; il doit être une mine de tré-

sors sans fond, que je vous donne

à travers mes Mains Immaculées

qui les dissimulent. A vous de don-

ner votre désir de le recevoir et de

le réciter, d’offrir votre temps, une

disposition humble et orante ainsi

qu’un peu d’effort de concentra-

tion et dans sa récitation. Ne soyez

pas avares du temps que vous lui

consacrez. Ne le laissez pas pour

les derniers quarts d’heure de la

journée, en pensant qu’il y aura

assez de temps pour lui.

Tout le reste est l’action du

Saint-Esprit, qui nous laisse recon-

naître le Sauveur dans Ses Mys-

tères; et donne l’amour au Père,

qui fait en sorte que les âmes soit

embrasées de l’amour du Père,

deviennent réceptives afin de s’im-

merger dans l’amour de Dieu. Et

c’est alors que les paroles du Fils de Dieu s’avèrent

vraies: «Le royaume est en vous. Un royaume per-

pétuel et universel, un royaume de vérité et de vie,

un royaume de sainteté et de grâce. Un royaume de

justice, d’amour et de paix.» (Préface de la Fête du

Christ Roi.)

2. Le Rosaire est à vous

Le Rosaire est une source intarissable des Grâces

inépuisables de Dieu en la Sainte Trinité. Mais, afin

de profiter du Rosaire, il faut une foi qui se changera

en une expérience de joie. Le Rosaire est à Moi et

il exige l’humilité, car il donne ce que Je désire, et

non selon votre volonté et vos désirs. Le Rosaire est

à vous. Il vous est donné pour toujours. Il est don-

né pour chaque instant et pour tous vos besoins; il

dépend de vous d’en prendre avantage, de vous en

servir effectivement. Il exige fidélité et persévérance

– Le Rosaire est pour tous, ceux qui sont prisonniers

de Nos Coeurs – celui de Mon Fils et le Mien. Il unit

tous les vivants de la terre – qui L’aiment et le respec-

tent - et ceux qui triomphent déjà – en vertu d’une

victoire commune.

3. Acquis par le sang du Christ

Le Rosaire est un don acquis par le sang de mon

Fils. Si telle est son origine, et est

ainsi un sceau, que cela ne vous

surprenne pas qu’il y ait opposi-

tion à ce qu’il soit reconnu, reçu et

répandu car la lutte contre le Ro-

saire est conduite par le diable, le

monde et la chair simultanément..

«Presse-moi sur ton coeur comme

un sceau.» Ce que l’on indique ici

est que chacun devrait avoir un

mystère préféré – pour un certain

temps – afin qu’une fois après

avoir terminé le Rosaire, il puisse

penser souvent à ce mystère, car

lui seul peut éclairer, corriger et

approfondir beaucoup de choses

dans l’âme. Avec le Rosaire, il est

plus facile de frapper aux portes

de la Miséricorde Divine.

4. Le commencement du Ciel

Jésus désire que je sois mieux

connue et aimée (Apparition à

Fatima), et je désire que le Coeur

de Mon Fils Triomphant règne

partout: en vous et par vous ici-

même. Nous Deux désirons votre

bonheur et votre bien – pour la gloire du Père Céles-

te. Ces souhaits de Nos Très Saints Coeurs entraînent

une effusion de Miséricorde, et cette Miséricorde doit

être perçue, on doit en être reconnaissant, on doit

s’y fier, et on doit la faire valoir pour nous-mêmes et

pour le monde entier. C’est pour cela que nous avons

le Rosaire dans lequel nous répétons: «Vous êtes bé-

nie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de vos

entrailles, est béni.»

Ces mots sont très importants, car ils forment le

commencement de cette adoration, qui sera portée

jusque dans l’éternité. Il faut les réciter avec grand

amour, avec humilité et joie, parce que c’est sur la

terre qu’il vous est permis de les réciter. Ils sont le

commencement de ce qui perdurera pendant l’éter-

nité – l’adoration de la Miséricorde.

Misericordias

Domini in aeternum cantabo

(Je chan-

terai pour toujours la Miséricorde du

Seigneur.) Nous adorons cette Miséri-

corde avec ces quinze mystères. Bé-

nies soient les actions de la cause ad-

mirable de la Mère la plus Admirable !

Bénie soit la Miséricorde de Dieu dans

ces privilèges admirables de la puis-

sance admirable de la Dame la plus

Admirable ! Bénies soient les actions

admirables sur des sentiers inconnus,

qui conduisent en une façon admirable

ceux que l’on déclare admirables.

5. Je suis présente à tous dans le Rosaire

Chaque victoire sur le mal est ma victoire, parce

que je les ai toutes d’abord reçues de Mon Fils. Cha-

que victoire sur le mal fait avancer la venue de Mon

Royaume. La condition de ces victoires est la récita-

tion fidèle du Rosaire. Je suis présente à tous dans le

Rosaire – c’est là que vous Me trouverez.

6. Je suis le chemin le plus court

Je suis la vérité. Toutes mes paroles sont Justice

et Vérité – comme mon Fils a dit de lui-même qu’Il

est la Vérité, le Rosaire est la Vérité et il proclame la

Vérité. Ceux qui aiment le Rosaire aiment

la Vérité, en en récitant le Rosaire pieu-

sement trouvent la Vérité. La Vérité sera

dans vos pensées, votre coeur, votre lan-

gage, ou en d’autres mots, la Vérité sera

vos pensées, votre connaissance et vos

jugements. Cependant, que ce soit en

Moi et par Moi, par Moi d’une certaine

façon, que le Rosaire attaigne cette Véri-

té. Et que ces mots s’accomplissent.

Qui

operantur non peccabunt

(Ceux qui sont actifs – ne

pèchent pas). Et il est démontré que je suis le chemin

le plus court vers la Vérité, vers mon Fils, vers Dieu.

Le Rosaire nous procure ceci. Et, c’est pourquoi je

fais appel et j’implore en faveur du Rosaire, et c’est

pourquoi on le combat tellement – vraiment le Ro-

saire.

7. Pas de protection sans le Rosaire

Le monde est plongé dans l’erreur. Le Rosaire est

la Vérité. Il enseigne la Vérité et lutte pour la Vérité.

Par la récitation du Rosaire, la Vérité pénètre l’âme.

Par la récitation du Rosaire, la pensée et le coeur

sont actifs; la pensée médite et le coeur s’enflamme

lorsqu’il s’attache à la Mére et au Fils et aussi à leurs

amis, qui sont présents et qui prennent part à chaque

mystère. L’âme est nourrie par la Vérité et absorbe la

Vérité et par la suite l’épanche sur les autres. Sans

le Rosaire, non seulement êtes-vous sans ces aides,

mais il n’y a pas de barrière protectrice contre votre

égarement. Ceci explique l’état du monde. Chaque

mystère que l’on médite comme un tout apporte

force et sens. Mais lorsqu’on réfléchit

sur les 15 Mystères, ils deviennent

une armée – préparée pour la guerre

– sous mon commandement. Quicon-

que prie le Rosaire, qu’il se rappelle

ceci. Qu’ils se rappelent aussi et qu’ils

sachent qu’en récitant bien le Rosaire,

on accomplit plus que si l’on avait

construit de grands édifices ou enco-

re travaillé à de grandes inventions.

Satan est souvent actif ici. Et vous

devez savoir que quiconque veut

Me trouver – trouve la vie et obtient

le salut par le Seigneur. Qu’ils se souviennent que

Je suis totallement présente dans le Rosaire; cher-

chez-Moi là – vous M’y trouverez. Vous devriez être

inspirés d’un plus grand zèle lorsque vous récitez le

Rosaire grâce à ce rappel et cet encouragement. Il

doit y avoir plus de Rosaires et il doivent être mieux

récités, afin d’ouvrir toutes grandes les écluses des

Grâces de Mon Coeur Immaculé d’Or, qui sera bien-

tôt triomphant. Amen

8. L’arme dans la bataille

Je suis près. Je suis près de ceux qui M’appel-

lent en esprit et dans la vérité. Cherchez Moi sur les

chemins du Sauveur – et vous Me trou-

verez ainsi dans le Rosaire. Qui Me trou-

ve – trouve la vie et obtiendra le salut du

Seigneur.

Cela est nécessaire, car le monde sait

ce qu’est le Rosaire. C’est une recherche

pour Moi et Mon Fils. C’est la poursuite

du but final du salut des âmes à travers

une vie sanctifiée par le Rosaire.

C’est l’arme dans la bataille et la consolation du

repos. C’est une condition pour la victoire. C’est une

source qui ne tarit jamais – c’est une source de Grâce

qui ne s’épuise jamais.

C’est Ma Volonté ! Et Mon Désir ! Et Ma Deman-

de ! C’est Mon cadeau, un cadeau de la Mère de Dieu

et votre Mère, un cadeau pour le pauvre et pour tous

Mes enfants qui demeurent terriblement en danger.

C’est un signe visible du soin et du sceau des

choisis. C’est la joie des Anges et le bonheur des

Saints. C’est la crainte et la terreur des démons

conquis.

C’est le lien le plus simple, le plus court et le plus

sûr entre le Ciel et la terre. C’est un trésor pour le

pauvre et la force pour le vaillant. C’est enfin la joie

d’un enfant qui a complété son devoir et ses espoirs

de récompenses ici-bas et ci-après.

C’est un absorbement amoureux, goutte à gout-

te, des quinze Mystères de la Rédemption, sembla-

ble à une pluie rafraîchissante qui est nécessaire

pour qu’un bon sol puisse produire de bons fruits.

Le pouvoir secret du Rosaire

Notre-Dame à Barbara Klossowna, mystique polonaise

Barbara Kloss

12

VERS DEMAIN août-septembre 2015

VERS DEMAIN août-septembre 2015

www.versdemain.org www.versdemain.org

13