Table of Contents Table of Contents
Previous Page  24-25 / 48 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 24-25 / 48 Next Page
Page Background

Prions le chapelet pour les familles d’aujourd’hui

Réflexions de Mgr Paul-André Durocher sur le Rosaire

u

Le 7 octobre 2014, en la fête

de Notre-Dame du Rosaire, Mgr

Paul-André Durocher, Archevê-

que de Gatineau et Président

de la Conférence des évêques

catholiques du Canada, adres-

sait aux catholiques canadiens

un message les invitant à prier

le chapelet pour le succès du

synode extraordinaire sur la fa-

mille qui a eu lieu à Rome en oc-

tobre 2014. Mgr Durocher invite

aussi les fidèles à continuer de prier jusqu’au prochain

synode d’octobre 2015, lui aussi sur la famille, qui étu-

diera les recommandations du synode de 2014. Voici

des extraits de sa lettre:

«La société a besoin de la force, de la santé et de

la sainteté des familles, non seulement pour répondre

aux exigences du temps présent, mais aussi pour pré-

parer l’avenir. La société a besoin de l’intimité, de la fi-

délité et du pardon que seuls des couples qui s’aiment

et des familles heureuses peuvent donner, tout com-

me les foyers et les familles sont à leur tour appelés

à soutenir et à renforcer leur collectivité et leur socié-

té. Le défi pour nous aujourd’hui consiste à trouver

de meilleures façons d’allier la vie de famille, avec la

sainteté et la force de l’intimité qu’elle peut procurer, à

une vision missionnaire et évangélisatrice qui réponde

au commandement du Christ d’aller à toutes nations

dans le monde entier...

«Pour les catholiques, c’est traditionnellement

le mois du Rosaire, qui comprend la fête mariale de

Notre-Dame du Rosaire, le 7 octobre. Pendant la der-

nière année, mon diocèse a contribué à la prépara-

tion de la documentation en langue française en vue

de la Semaine nationale pour la vie et la famille, une

initiative de notre Conférence. Dans ce contexte, j’ai

rédigé une courte série de réflexions sur le chapelet

en famille. Ces pensées sur la façon dont les mystè-

res du rosaire conservent leur importance pour les fa-

milles aujourd’hui ont non seulement été récemment

publiées en français, mais aussi en anglais, en italien

et en espagnol. J’en ai remis des exemplaires au pape

François et à chacun des participants au Synode sur la

famille. Notre Conférence mettra une version électro-

nique des textes à la disposition du grand public sur

son site Internet. (

www.cccb.ca

)

«Le chapelet est une prière et une méditation qui

s’adapte facilement aux différentes situations de la vie.

Il nous aide à reconnaître dans nos joies et nos souf-

frances, dans les ombres et les lumières de notre vie,

la gloire à laquelle nous appelle notre Père du ciel en

notre Seigneur Jésus et par les dons de l’Esprit Saint.

Le chapelet peut nous aider à relier notre vie person-

nelle à celle du Christ et de sa Mère aimante, et à dé-

couvrir comment notre Seigneur nous appelle à être

sel de la terre et lumière du monde.»

Voici le texte intégral de ces méditations de Mgr

Paul-André Durocher sur les mystères du Rosaire,

reproduites avec l’aimable autorisation de l’archidio-

cèse de Gatineau et de son archevêque:

1. L’annonciation de l’Ange Gabriel

à la Vierge Marie

• L’obéissance

Au coeur du récit de

l’annonciation se trouve

le «Oui» de Marie, qui

accepte de faire la

volonté de Dieu. Obéir

vient de deux mots

latins qui signifient

littéralement «écou-

ter par en-dessous»,

ou, dans un sens plus

ample, «écouter avec

respect». Marie écoute

le messager de Dieu avec respect. Dans la famille,

chaque membre doit écouter l’autre avec respect.

Parfois, on croit qu’écouter avec respect (l’obéis-

sance) va seulement de l’enfant au parent. Mais,

dans le fond, il faut que chaque membre apprenne

à écouter l’autre avec respect pour bâtir ensemble

l’harmonie mutuelle.

Intention de prière:

Seigneur, aide-nous à recher-

cher et à répondre avec promptitude à ta volonté

dans nos décisions et dans nos actions, tout

comme Marie.

2. Visite de la Vierge Marie

à sa cousine Élisabeth

• Le service

Marie vient d’appren-

dre qu’elle est enceinte.

Malgré tout le boule-

versement physique,

émotif et relationnel

que cela entraîne, sa

première pensée est

pour sa cousine âgée,

Élisabeth, qui est aussi

enceinte. Marie se rend

auprès d’elle immédia-

tement. On peut s’ima-

giner la jeune ado-

lescente en train d’aider la parente plus âgée à

travers les mois pénibles de sa grossesse. Ainsi,

Peinture emblématique officielle de la prochaine

rencontre mondiale des familles à Philadelphie aux

États-Unis en septembre 2015, par Neilson Carlin.

Mgr Durocher

Mystères joyeux

malgré nos propres défis et bouleversements,

nous sommes appelés à nous mettre au service

les uns des autres. Ce service mutuel permet

à toute la famille de passer à travers les épreu-

ves et rend les moments difficiles plus légers à

porter.

Intention de prière:

Seigneur, viens enraciner en

nous un esprit de disponibilité et de service, afin

que nous soyons de vrais témoins d’Évangile.

3. La naissance de Jésus

dans la grotte de Bethléem

• La joie

“Je vous annonce une

grande joie», dit l’ange

aux bergers. En effet, la

naissance de Jésus est

source de joie pour tous

ceux, toutes celles qui

y reconnaissent Dieu

qui vient nous visiter.

La joie est un des fruits

de l’Esprit. La joie n’est

pas comme le plaisir

passager, fugitif, égoïste

et superficiel. La joie est durable, charitable, pro-

fonde. La joie, au coeur de la famille, rend précieux

chaque moment de la vie partagée ensemble.

Cultiver la joie, c’est apporter un vrai cadeau à

toute la famille.

Intention de prière:

Seigneur, viens approfondir

en nous la joie du Christ pour que nous puissions

la faire rayonner dans nos familles et dans nos

milieux de vie.

4. Jésus est présenté au temple

par Marie et Joseph

• La révérence

Ce n’est pas un mot de

tous les jours: révé-

rence veut dire “profond

respect”. Dans la scène

de la présentation de

Jésus au temple, on

sent la révérence chez

Siméon, qui prend

l’enfant dans ses bras et

se met à bénir Dieu; et

chez Anne, cette pro-

phétesse âgée, qui se

met à célébrer Dieu à cause de Jésus. Ces deux

vieillards sont pleins de révérence pour l’enfant.

Voilà une belle vertu à cultiver en famille, tant pour

les plus jeunes que pour les plus vieux. Car chaque

24

VERS DEMAIN octobre-novembre-décembre 2014

VERS DEMAIN octobre-novembre-décembre 2014

www.versdemain.org www.versdemain.org

25