Table of Contents Table of Contents
Previous Page  20-21 / 48 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 20-21 / 48 Next Page
Page Background

u

L’argent n’est qu’un droit à la richesse, un droit

à des produits répondant à des besoins. Et puisque

chaque personne en naissant possède ce droit, pour-

quoi veut-on tant que cela que l’argent soit «gagné»?

Un droit qui est possédé n’a pas à être gagné. On

reconnaît bien cela pour l’héritier d’un capitaliste

à dollars: il a droit à des dividendes qu’il ne gagne

nullement. Pourquoi nier ce droit aux cohéritiers de

toute la richesse transmise par des générations de

progrès?

Que celui qui collabore personnellement à l’ex-

ploitation de ce capital commun exige une compen-

sation spéciale pour ses efforts, très bien. Mais lui et

les autres ont quand même leur droit de naissance à

une part des revenus de ce capital commun.

Le système d’argent n’est pas en soi un système

de récompenses ou de châtiments: c’est un système

de service pour la mobilisation de la capacité de pro-

duction et pour la distribution des produits — une

distribution qui assure à tous une part des fruits de

la production.

Et pour que l’organisme monétaire soit en rap-

port avec l’organisme producteur, il faut qu’il suive

les mouvements de l’organisme producteur: des

crédits (argent) nouveaux pour de la production nou-

velle; rappel de ces crédits au rythme de la consom-

mation ou de la dépréciation de la richesse produite.

Demandes justifiées

C’est pourquoi les créditistes du journal Vers De-

main demandent que la Banque du Canada — ou un

organisme national établi à cette fin — avance sans

intérêts les crédits nécessaires pour la production

nouvelle que sont les développements municipaux,

scolaires, provinciaux, etc. Avec remboursement de

ces prêts échelonné sur les années, comme c’est l’ha-

u

bitude actuellement, mais sans y ajouter des intérêts

qui en augmentent considérablement le prix, allant

souvent jusqu’à le doubler et même davantage. Ce

ne serait pas encore le Crédit Social, mais ce serait

déjà reconnaître que l’argent doit automatiquement

«servir» la production, et non pas l’entraver ni en dic-

ter le rythme.

Et la même méthode de financement devrait être

appliquée à la production de biens privés. Financer

automatiquement ce qui manque au producteur pour

répondre aux besoins qu’il est capable de satisfaire;

puis financer ce qui manque aux consommateurs

pour pouvoir se procurer ces produits: l’argent re-

tournant à sa source après avoir accompli intégrale-

ment sa fonction propre.

L’argent ainsi ajusté à la production et à la

consommation bannirait toute inflation comme toute

dépression. C’est le système actuel qui produit l’infla-

Vers Demain publié en quatre langues

Saviez-vous que Vers Demain est publié en quatre langues

— français, anglais, espagnol et polonais? Ils sont tous publiés

en format magazine. Si vous connaissez quelqu’un qui peut lire

une de ces langues, n’hésitez pas à lui offrir un abonnement-

cadeau, ou bien abonnez-vous vous-même pour améliorer vos

habiletés dans une deuxième langue ! Le prix est le même pour

chacune des quatre éditions: 20 dollars pour 4 ans (pour le Ca-

nada et les États-Unis, ou 20 euros pour 2 ans pour l’Europe).

Envoyez votre chèque ou mandat-poste, ou par carte de cré-

dit sur notre site (et n’oubliez pas de mentionner dans quelle

langue vous voulez recevoir le magazine) à l’adresse suivante:

Vers Demain, 1101 rue Principale,

Rougemont, QC, J0L 1M0, Canada; Tel.: 1 (450) 469-2209

(pour l’adresse pour les autres pays, voir en page 2)

F

or theTriumphof the Immaculate

SAINT

JOHN PAUL II

The Pope of

the family

58thYear. No.380 May/June/July2014 4 years: $20.00

One of his

main legacies:

theCatechism

of theCatholic

Church

75e année.No.928 mai-juin-juillet2014 4ans:20,00$

LesPapes Jean-Paul II

et JeanXXIII

canonisés le 27avril

Pour leTriomphede L’Immacul

É

e

EdycjaPolska.RokXV.Nr76

marzec-kwieciń2014

Św. Janie Pawle II

-módl się za nami

Kanonizacja Jana Pawła II

Polscy święci Jana Pawła II

Abp StanisławWielgus

Nowa ideologia zła

Jan Paweł II

13 maja, godzina 17.17

Włodzimierz Bojarski

Zamach na Polskę •

Ks. kard. KarolWojtyła

Rewolucjaducha •

Ks.kard.KarolWojtyła

DrogaKrzyżowa

Ks.EduardoVolpacchio

14 (złych)powodówaby

się nie spowiadać •

Franciszek

To skandal, żew świeciewciąż istnieje głód •

Louis Even

Zapewnienie

bezpieczeństwa

ekonomicznego •

MelvinSickler

Złowrogadziałalność masonerii

SAN MIGUEL

Por el Triunfo de la Inmaculada Concepción

18

Edición en español †Marzo - abril 2014

SAN JUANPABLO II

ELMILAGRO

PORSUSSENDAS

LACONFESIÓN

EVANGELIIGAUDIUM

LAREFORMAURGENTEDELAS

ESTRUCTURASECONÓMICAS

VIA CRUCIS - MATRIMONIOS

14EXCUSAS

PARANOCONFESARSE

MUCHASDENUESTRASFAMILIASSUFRENPORLATRAICIÓNDELCÓNYUGE,LAPERSONAMÁSQUERIDA.

¿DÓNDEHAQUEDADOLAALEGRÍADELACERCANÍA,DELVIVIRALUNÍSONO?¿QUÉHASIDODEL

SENTIRSEUNASOLACOSA?¿QUÉPASÓDEAQUEL«PARASIEMPRE»QUESEHABÍADECLARADO?

Assemblées mensuelles

Maison de l’Immaculée, Rougemont

Chaque mois aux dates suivantes:

23 novembre, 28 décembre

10 heures a.m.: Ouverture. Chapelet

5.00 hres p.m. Sainte Messe à la chapelle

de la Maison de l’Immaculée

Tous les récents papes, de Léon XIII au Pape Fran-

çois, recommandent fortement aux fidèles la récitation

du chapelet pour obtenir la paix et la protection du ciel

sur les familles. Mais qu'est-ce que le chapelet ? Saint

Louis Marie Grignion de Montfort écrit, dans son livre

Le secret du Très Saint Rosair

e:

«Le Rosaire renferme deux choses, savoir: l'orai-

son mentale et l'oraison vocale. L'oraison mentale du

saint Rosaire n'est autre que la méditation des princi-

paux mystères de la vie, de la mort et de la gloire de

Jésus-Christ et de sa très sainte Mère. L'oraison vocale

du Rosaire consiste à dire quinze dizaines d'Ave Maria

précédées par un Pater pendant qu'on médite et qu'on

contemple les quinze vertus principales que Jésus et

Marie ont pratiquées dans les quinze mystères du saint

Rosaire. Dans le premier chapelet, qui est de cinq di-

zaines, on honore et on considère les cinq mystères

joyeux; au second les cinq mystères douloureux, et au

troisième les cinq mystères glorieux. Ainsi le saint Ro-

saire est un sacré composé de l'oraison vocale et men-

tale pour honorer et imiter les mystères et les vertus

de la vie, de la mort et de la passion et de la gloire de

Jésus-Christ et de Marie.

(Note: En 2002, Jean-Paul II,

avec sa lettre apostolique sur le Rosaire, a ajouté une

quatrième série de cinq mystères appelés mystères lu-

mineux, portant sur la vie publique de Notre-Seigneur.)

Saint Louis de Montfort continue: «Le saint Rosaire

dans son fond et dans sa substance étant composé de

la prière de Jésus-Christ et de la Salutation angélique,

savoir le Pater et l'Ave, et de la méditation des mystères

de Jésus et de Marie, c'est sans doute la première prière

et la première dévotion des fidèles, qui depuis les apô-

tres et les disciples a été en usage de siècle en siècle

jusqu'à nous.»

Mais à quand remonte le Rosaire, quel est son ori-

gine? La tradition de l'Église, confirmée par plusieurs

documents des Papes, fait remonter l'origine du chape-

let, tel qu'on le connaît aujourd'hui, à saint Dominique,

en 1214. Dans un article intitulé «L'origine du Rosaire»,

M. Even écrivait:

«Dès les débuts du christianisme, les disciples du

Christ suivaient l'exemple et les instructions du Maître.

Ils le faisaient dans les termes enseignés par Jésus. Lui-

même: le Pater Noster. Après l'Ascension, ils s'unirent

par la prière à Notre-Seigneur rendu au Ciel. Ils passè-

rent les dix jours de l'Ascension à la Pentecôte en prière

dans le Cénacle, en compagnie de Marie, qui les guidait

certainement dans ces exercices.

«Après la mort de Marie, les apôtres et les pre-

miers disciples, La sachant au Ciel en corps et en âme,

Lui adressèrent aussi leurs prières. Ils aimaient certai-

nement à Lui répéter la belle salutation de l'Archange

qui avait ouvert le Nouveau Testament, dont saint Luc

avait consigné le texte dans son Evangile. Le Symbole

des Apôtres était aussi cher aux chrétiens, et ils le réci-

taient souvent, seuls ou en assemblées de prière.

«Les prières des premiers chrétiens étaient em-

pruntées beaucoup au Psautier, recueil des 150 psau-

mes attribués à David, même si certains d'entre eux

sont d'autres sources.

2014: 800e anniversaire du Rosaire

donné par la Vierge Marie à saint Dominique

Prions le chapelet pour obtenir la paix

Saint Dominique reçoit le chapelet

des mains de la Sainte Vierge Marie

20

VERS DEMAIN octobre-novembre-décembre 2014

VERS DEMAIN octobre-novembre-décembre 2014

www.versdemain.org www.versdemain.org

21