Table of Contents Table of Contents
Previous Page  10-11 / 48 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 10-11 / 48 Next Page
Page Background

se trouver un emploi peuvent retirer

un chèque du gouvernement (le bien-

être social) jusqu’à l’âge de 65 ans, et

une fois cet âge atteint, ils peuvent

recevoir un chèque de pension de

vieillesse, même s’ils n’ont jamais

été employés et jamais contribué à

un fonds de pension. Ce chèque peut

aller jusqu’à 1200 dollars par mois.

Aux États-Unis, la situation est

bien différente: si vous n’avez jamais

contribué à un fonds de pension du

temps où vous étiez salarié, vous ne

touchez rien du tout à l’âge de 65

ans. Et pour ce qui est du bien-être

social (en anglais,

weflare

), depuis

1996, sous la présidence de Bill Clin-

ton, les Américains ne peuvent tou-

cher de chèques de welfare que pour

un maximum de cinq ans; après, ils

doivent se débrouiller par leurs pro-

pres moyens. Donc cette différence

entre les deux pays, le fait que les

programmes sociaux sont plus géné-

reux au Canada, est due en très gran-

de partie au travail de Vers Demain.

Terminons par un grand merci:

merci à Louis Even et aux fonda-

teurs, merci à tous ces apôtres qui se

sont donnés pendant 75 ans, merci à

ceux qui persévèrent et continuent,

soit à plein temps ou localement,

merci à ceux qui accomplissent dans

nos deux maisons les tâches les plus

humbles (cuisine, lavage, etc.)

Le Crédit Social, ça change une

vie, ca vaut même la peine d’y consa-

crer toute sa vie. Et pour ceux qui

pensent qu’ils peuvent s’en tirer dans

le système actuel, vous vous souve-

nez de ce qui est arrivé l’année der-

nière à Chypre, on y avait saisi et gelé

les comptes de banque des épar-

gnants pour rembourser la dette.

Eh bien, la loi est maintenant

passée au Canada et aux États-Unis

qui permet aux banques de faire la

même chose qu’à Chypre: autrefois,

la loi fédérale garantissait les dépôts

des épargnants dans les banques

jusqu’à 100 000 dollars. Cela est éli-

miné, on a reformulé le texte de la

loi, en disant que lorsque vous dépo-

sez votre argent à la banque, c’est

vous qui prêtez de l’argent à la ban-

que, vos dépots deviennent un prêt

non sécurisé à la banque, qui peut

s’en servir pour se refinancer. Donc

au lieu que ce soit le gouvernement

qui vienne en aide aux banques

si elles connaissent des difficul-

tés, les banques vont simplement

aller se servir dans les comptes

des déposants. Alors disons que

ce n’est pas tellement encoura-

geant de se dévouer dans un tel

système qui peut nous enlever

tout notre argent. C’est plutôt plus

intéressant de se dévouer dans

Vers Demain, où vous pourrez

accumuler des trésors de mérites

qu’aucune puissance humaine ne

pourra vous voler.

Mlle Marcelle Caya, Pèlerine à plein temps pour

Vers Demain depuis 45 ans, se classe toujours à cha-

que année parmi nos meilleurs apôtres pour sollici-

ter l’abonnement à Vers Demain. Voici les paroles

qu’elle adressait à l’assistance à notre congrès 2014:

Nous, Pèlerins de saint Michel, en tant que fidèles

laïcs, nous avons une vocation que le Concile Vatican

II nous donne en ces termes:

«Les laïcs tiennent de leur union même

avec le Christ Chef, le devoir et le droit

d’être apôtres. Insérés qu’ils sont par le

baptême dans le Corps mystique du

Christ, fortifiés grâce à la confirma-

tion par la puissance du Saint-Es-

prit, c’est le Seigneur lui-même qui

les députe à l’apostolat.»

(

Décret

Apostolicam actuositatem,

n.

3

.)

Notre charisme est très certai-

nement l’apostolat du Crédit Social

pour la justice dans le monde,

«pour

que dans la famille de Dieu, personne

ne souffre par manque du nécessai-

re.»

(Benoît XVI, encyclique

Deus caritas

est

.) Ce fut certainement dans cet esprit

que Louis Even fonda le journal Vers Demain,

en collaboration avec Mme Gilberte Côté-Mercier

et Gérard Mercier. Le charisme de l’œuvre des Pèle-

rins de saint Michel est d’ordre spirituel et temporel.

Nos fondateurs, ont toujours insisté sur l’effort

personnel et ils nous en ont donné l’exemple. Cha-

que pèlerin doit faire sa part: dévouement, don de

soi, apostolat. Ils nous ont aussi inculqué une grande

dévotion à Notre-Dame, la Reine du Ciel.

Depuis le début de l’œuvre, nos fondateurs ont

formé des apôtres bénévoles, des abonneurs à Vers

Demain, des apôtres désintéressés, sans autre rému-

nération que la satisfaction du devoir accompli, par

amour pour Dieu et par amour du prochain.

Pour nous l’apostolat se traduit par la visite des

familles, par le porte à porte, la Croisade du Rosaire,

et l’abonnement à nos revues Vers Demain, Michael

(anglais et polonais) et San Miguel.

Vers Demain est un journal d’idées dont le but est

d’orienter l’opinion de la population vers un ordre so-

cial temporel meilleur. Nous ne pouvons pas avoir un

ordre social temporel meilleur sans une union intime

avec le Christ et son Église.

Dans le but d’obtenir un monde meilleur, il faut

changer les mentalités. Un journal c’est très effica-

ce, pour changer le monde, parce que le journal en

venant régulièrement crée un contact, une relation,

même une amitié.

Un bon journal peut faire beaucoup de bien à la

personne qui le lit. Pour le lire il faut l’avoir dans sa

maison, dans ses mains. Pour l’avoir dans sa mai-

son, il faut s’abonner et pour s’abonner il faut que

quelqu’un nous le présente. Pour s’abonner il faut

des abonneurs à Vers Demain: il faut des apôtres de

Vers Demain.

Nous avons nos revues qu’il faut répandre dans

les familles, et la meilleure façon de rejoindre les

familles est d’aller directement chez les gens,

aller les voir dans leur foyer, chez eux.

Quelle joie nous procure d’être

des apôtres de Vers Demain, quelle

joie que d’aller chez les familles pour

prier avec elles, pour leur présenter

nos revues qui sont une lumière,

une espérance dans notre monde

enténébré. Quelle honneur de tra-

vailler à changer les mentalités, de

participer à l’avènement d’un mon-

de plus juste et plus fraternel, selon

le plan de Dieu.

L’apostolat de porte en porte se fait

depuis les tout débuts de la fondation de

l’œuvre. Mme Gilberte C.-Mercier fut la pre-

mière à faire elle-même la visite aux familles. Nos

fondateurs ont beaucoup insisté sur l’abonnement à

Vers Demain, parce que c’est Vers Demain qui est la

structure de tout l’œuvre. Vers Demain c’est la colon-

ne vertébrale, la structure d’acier.

Cette année nous fêtons le 75

ème

anniversaire de

Vers Demain. Pour la revue Vers Demain nous en

sommes à la 929

ème

édition, pour Michael 381

ème

édi-

tion, Michael Polonais 78

ème

édition, San Miguel 59

ème

édition, pour un total de 1447 éditions.

Si nous pouvions faire le total des copies qui ont

été imprimées et distribuées. Si nous pouvions savoir

le nombre de personnes qui ont été rejointes, qui ont

accueilli le message et l’ont fait connaitre à d’autres.

La lecture de Vers Demain à certainement été la

cause d’un grand nombre de conversions. Je suis

convaincue qu’il y a au Paradis, un grand nombre de

personnes qui doivent leur salut éternel à la lecture

de Vers Demain

.

Sans Vers Demain il n’y aurait pas la Maison St-

Michel, pas la Maison de l’Immaculée, pas de Pèle-

rins de saint Michel, pas de Crédit Social répandu

maintenant dans tous les pays du monde, il n’y aurait

pas vous tous ici présents, que nous sommes si heu-

reux d’accueillir et que nous aimons beaucoup.

La Croisade du Rosaire: voilà la nouvelle évan-

gélisation. Toutes ces journées d’apostolat sont tou-

Armée de saint Michel

Champions de l’abonnement

2013-2014

Maréchaux

M. et Mme Yves Jacques 3,076

Généraux – Generals

Melvin Sickler 2,285

Colonels

A

N

N

I

V

E

R

S

A

I

R

E

1

9

3

9

-

2

0

1

4

75

e

Mr.Mrs Carlos Reyes 1841

Marcelle Caya 1805

Christian Burgaud 1674

Yvette Poirier 1660

M. Mme Bertrand Gaouette1454

Diane Roy 1414

Janusz A. Lewicki 1321

Jacek Morawa 1111

Lieutenants – Colonels

M.Mme Daniel Fournier 896

Mme Simone Gingras 863

Mr Mrs Gary O’Donnell 745

Réjean Lefebvre 667

M. Mme Paul Émile Julien 638

Alain Pilote 628

M.Mme Léonard Murphy 597

Mme Micheline Thibodeau 582

Grands-Pèlerins

Lambert Boucher 463

Salvatore Barresi Jr 452

Elyson Bergeron 367

William Murphy 353

M. Mme J.-Marie Gagnon 323

Joachim Murphy 316

Jude Potvin 293

Mme Monique Simard 291

Marcel Lefebvre 263

Mme Céline Akoueté 259

M.Mme Roger Gingras 250

Pèlerins

Henri Louis Blais 248

M. Mme Henri Bussières 213

Gérard Migneault 204

M. Mme Donat Bernier 178

M. Mme Gratien Veilleux 175

Jacinta Boudreau 152

Pour conclure, il y a une place

pour tout le monde dans cette

aventure, dans ce combat de Vers

Demain pour un monde meilleur,

un des combats les plus impor-

tants pour les temps actuels.

L’industriel et constructeur Henry

Ford avait dit: «La jeunesse qui

travaillera à changer le système

monétaire fera plus pour le monde

que toutes les armées de l’histoi-

re.» Donc, joignez l’armée de saint

Michel, dans Vers Demain.

Alain Pilote

Le devoir et le droit d’être apôtres

u

u

10

VERS DEMAIN octobre-novembre-décembre 2014

VERS DEMAIN octobre-novembre-décembre 2014

www.versdemain.org www.versdemain.org

11