Table of Contents Table of Contents
Previous Page  42-43 / 48 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 42-43 / 48 Next Page
Page Background

u

Le Père Montfort Okaa

est né en 1957 dans la ville

d’Ilorin au Nigeria, en Afri-

que. C’est le jour de sa pre-

mière communion, alors

qu’il avait 10 ans, que de

nombreuses manifestations

extraordinaires ont com-

mencé à avoir lieu dans sa

vie, et continuent encore

à ce jour (2014). Il a été

ordonné prêtre en 1983, et

plus tard a fondé les Com-

munautés des Sœurs et des Frères des Deux Coeurs

d’Amour. Le Pape Jean-Paul II a donné sa bénédiction

spéciale à ces Communautés le 9 juin 2002.

Les extraits suivants sont tirés du livre “THE REI-

GN OF LOVE, God’s Only Solution in the Two Hearts

of Love.” (LE RÈGNE DE L’AMOUR, la seule solution

de Dieu dans les deux Coeurs d’Amour), avec l’ap-

probation de Mgr Dr Ayo-Maria Atoyebi OP, évêque

catholique du diocèse de Ilorin, en la Solennité du

Sacré-Cœur de Jésus et le Mémorial du Cœur Imma-

culé de Marie, mai 2002. La traduction en français est

de Vers Demain.

MESSAGE SUR LA SAINTE EUCHARISTIE

Mars 2000

Mon peuple, peuple de mon amour: je suis votre

Dieu. Je suis votre amour. Je suis votre Jésus-Christ,

je suis la Sainte Eucharistie. Je ne suis pas seulement

présent dans la Sainte Eucharistie, je suis la Sainte

Eucharistie. La messe que vous célébrez, c’est moi.

Le sang que vous buvez, c’est moi. La chair que vous

mangez, c’est moi. Je suis la Sainte Eucharistie. Je suis

le Dieu eucharistique. Je suis l’Amour eucharistique.

Personne ne peut posséder et donner de plus grand

amour que l’Amour eucharistique, que je vous donne

dans la Sainte Eucharistie. Je suis la Sainte Eucharistie.

Ça toujours été mon désir éternel de me donner

à vous entièrement et sans réserve. Je vous ai créé à

partir de rien. Je vous ai appelé à être mon peuple. Je

vous ai fait mien. Maintenant mon peuple, écoutez vo-

tre Dieu. Maintenant mon peuple, venez à votre Dieu.

La Sainte Eucharistie est le don de moi-même

pour vous. La Sainte Eucharistie est le don de tout ce

que j’ai et que je suis de la manière la plus simple, la

plus complète. Je me suis donné à vous. Mon amour,

mes bien-aimés, mon peuple. Moi, votre Dieu, je

vous ai donné tout ce que je suis, tout ce que j’ai,

dans la Sainte Eucharistie.

Pourquoi l’ai-je fait ? C’est parce que je suis

l’Amour. Je ne peux qu’aimer. C’est parce que je vous

aime. Je me suis rendu disponible dans la forme la

plus simple, la plus complète. Mon peuple: compre-

nez-vous ce que je vous ai donné? Quand je lavais

les pieds de mes apôtres lors de la célébration de

l’Eucharistie, ils ne comprenaient pas ce que je faisais

pour eux. Je leur ai dit qu’ils comprendraient plus

tard. Et ils l’ont compris dans une certaine mesure.

C’est l’amour. C’est le service.

Je me donne à vous pour vous sauver. Je me

donne à vous afin de vous servir. Service. Je me don-

ne à vous afin de vous racheter de vos péchés. Je me

donne à vous afin de vous unir à moi. Je me donne

à vous afin de vous unir à mon Père. Je me donne à

vous afin que Mon Saint-Esprit vive en vous. Je me

donne à vous afin que mon amour vive en vous.

C’est le même amour qui est en moi, entre moi

et mon Père, entre moi et le Saint-Esprit, le même

amour sera entre vous et moi. Je me

donne à vous afin que votre amour

pour les autres soit mon Amour, de

sorte que la vie en vous soit ma vie,

l’amour en vous soit mon Amour. Je

me donne à vous pour vous attirer et

vous unir à moi. Je me donne à vous

afin de vous unir avec tous les habi-

tants du Ciel; avec tous Mes anges et

les saints. Je me donne à vous afin de

vous changer, de changer la face de

la terre et de vous recréer.

À chaque messe il y a une nou-

velle création, un renouvellement, un

renouvellement complet de tous ceux

qui participent à la messe de façon

très, très dévote, avec un cœur et un

esprit ouverts. Ils sont complètement

pris dans la lumière, une lumière ina-

bordable, une lumière merveilleuse.

Ils sont tous purifiés et sanctifiés. Je

suis venu pour allumer un feu dans

le monde; comme je voudrais qu’il

brûle !

Le feu de mon Amour. Ce feu pu-

rifiera de tout mal. Ce feu apportera

tout bien. Il supprimera toutes les

souillures de la haine, de la méchan-

ceté et du péché. Ce feu établira le

règne de l’Amour dans chaque cœur,

dans chaque maison, partout dans le

monde.

Je suis venu pour mettre le

feu dans le monde entier. Comme je

voudrais que ce feu brûle ! Laissez-le

brûler. Il devrait brûler. Il va brûler.

Il doit brûler – le feu de l’Amour. Je

suis l’Eucharistie.

La Sainte Eucharistie est le Ciel parmi vous. Je

suis votre Ciel. Je suis le Ciel parmi vous. Vous vou-

lez tous aller au Ciel, mais le Ciel est venu à vous.

Vous voulez tous me voir, voir Dieu. Mais je me suis

rendu visible à vous dans la Sainte Eucharistie. Je

suis le Ciel. Je suis votre Ciel. Le Ciel parmi vous.

Vous attendez-vous à rencontrer une personne plus

glorieuse que moi dans le Ciel ? Vous attendez-vous à

obtenir une joie plus glorieuse que moi dans le ciel ?

Mon Église, mon peuple, mes bien-aimés, aimez-

moi. Acceptez-moi. Mangez-moi. Adorez-moi. Soyez

avec moi je suis avec vous.

Le pire péché de mon Église, le pire des péchés

de mon peuple, le pire des péchés de mes bien-aimés

est la négligence de mon Amour, en particulier dans

la Sainte Eucharistie. Le pire péché de mes prêtres

est de célébrer la Sainte Eucharistie sans amour. Le

pire péché de mon peuple est le manque de confian-

ce dans mon Amour dans la Sainte Eucharistie. Le

pire danger pour mon peuple est l’oubli de ce que j’ai

fait et de ce que j’ai souffert pour eux dans la Sainte

Eucharistie. Le pire danger pour l’existence du mon-

de est l’abolition de la Sainte Eucharistie.

Toute tentative par toute personne ou groupe de

personnes pour éliminer ou réduire l’amour que les

gens devraient avoir pour l’Eucharistie n’est pas de

Dieu. Toute tentative par toute personne de suppri-

mer ou de réduire le respect, le culte, l’honneur qui

m’est dû dans la Sainte Eucharistie n’est pas de Dieu.

C’est le travail de mon ennemi qui ne veut pas

me voir honoré; qui a juré de ne jamais me voir aimé.

Mon ennemi est très actif dans certains de mes mem-

bres. Comme il a été actif dans Judas, qui a accusé

Marie d’avoir oint mon corps avec de l’huile, de l’hui-

le précieuse. Il a suggéré de le vendre et de donner

l’argent aux pauvres. Donc il pense que ce qui est

dépensé pour moi est un gaspillage. Comment Mon

peuple peut-il dire que le temps passé pour moi est

du temps perdu? Que l’’Amour qui m’est donné est

du gaspillage? Comment Mon peuple peut-il dire

cela?

Message de Jésus au Père Montfort Okaa

sur la Sainte Eucharistie

42

VERS DEMAIN mai-juin-juillet 2014

VERS DEMAIN mai-juin-juillet 2014

www.versdemain.org www.versdemain.org

43