Table of Contents Table of Contents
Previous Page  24 / 32 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 24 / 32 Next Page
Page Background

Comme il a été mentionné dans le numéro précé-

dent de Vers Demain, Mgr Mathieu Madega Leboua-

kehan, évêque du diocèse de Mouila et administrateur

apostolique du diocèse de Port-Gentil au Gabon, a été

le professeur pour quelques leçons de notre semaine

d’étude d’août 2013 portant sur le livre «La démocra-

tie économique expliquée en 10 leçons et vue à la lu-

mière de la doctrine sociale de l’Église». Mgr Madega

Lebouakehan a remis en main pro-

pre au Pape François la version en

langue espagnole de ce livre. Nous

avons fait un DVD des leçons 9 et 10

données par Mgr Madega Leboua-

kehan, que nous avons envoyés à

tous les évêques d’Afrique. Voici le

texte d’introduction écrit par Mgr

Mathieu qui accompagne ce DVD:

Pour vous aider à bien suivre le

DVD, que Vous venez de recevoir,

qui est notre enseignement magis-

tral des leçons 9 et 10 sur le Cré-

dit Social et la Doctrine Sociale de

l’Église, donné à Rougemont, mer-

credi le 28 août 2013, veuillez lire

attentivement ce petit mot.

Un médecin autrichien accoucheur, qui cher-

chait une solution au problème des femmes qui se

retrouvaient post-partum avec des maladies qu’elles

n’avaient pas avant l’accouchement, avait découvert

une solution très simple: «Il suffisait que l’accoucheur

se lave les mains après chaque accouchement, avant

de faire accoucher une autre femme». Mais au début,

ses collègues tournèrent en dérision cette découver-

te et la négligèrent. La découverte leur semblait trop

simple pour être vraie. Cependant l’efficacité de cette

découverte qu’il commença à appliquer lui-même lui

donna raison par la suite. Les résultats furent spec-

taculaires. Et de nos jours se laver les mains comme

moyen efficace afin de prévenir la contagion de certai-

nes maladies est désormais universellement accepté

et personne ne s’en moque encore.

La simplicité de cette découverte devenue une

victoire pour toute l’humanité devrait nous faire réflé-

chir. En effet, la simplicité et l’efficacité ne s’opposent

point. Vive l’efficacité de la simplicité ! La moralité de

cette expérience est qu’il est difficile d’être simple et

humble, mais qu’il est facile d’être compliqué et or-

gueilleux. Or la simplicité et l’humilité sont divines,

la complication et l’orgueil ne le sont pas. Cherchons

donc à avoir un cœur d’enfant pour accepter la simpli-

cité. Le Christ Lui-même ne dit-Il pas que le Royaume

Dieu appartient aux enfants, aux tout petits et à ceux

qui leur ressemblent ?

Ainsi, comme personnes normales, rationnelles et

logiques, comme croyants, et surtout en tant que chré-

tiens, et donc enfants de Dieu et de l’Église, refusons

de nous asseoir confortablement dans la complication

et optons pour la simplicité ! N’est-il pas plus judicieux

de suivre une ligne droite quand on veut prendre le

chemin le plus court ? Voilà pourquoi, face au pro-

blème planétaire de la pauvreté une solution simple

historiquement et scientifiquement

démontrée, une réponse typique-

ment chrétienne et accessible à tous

ne doit pas être décriée, méprisée

de prime abord. Examinons cette ré-

ponse au problème de la misère des

hommes. Prenons-la au sérieux et

appliquons-la sans tarder et voyons

ensuite quels résultats nous aurons.

Puisqu’elle découle de source, de

la Parole de Dieu, et est fondée sur

l’Enseignement du Magistère de la

Sainte Mère l’Église catholique. Cet-

te solution est diffusée par une Œu-

vre d’Église: Les Pèlerins de Saint-

Michel de Rougemont que notre

diocèse reconnaît.

Retenons: le système de l’argent créé par les ban-

ques sous forme de dette qui réclame des intérêts est

à la racine d’une injustice planétaire qui engendre et

entretient la pauvreté matérielle chez les hommes.

Cette vérité est tellement simple que les intelligences

habituées à la complication la récusent sans même y

prêter attention. Mais ne vous trompez pas les inven-

teurs du système le savent très bien. Quel grand dom-

mage pour les croyants appelés, sans exception, à

vivre les œuvres de miséricorde aussi bien spirituelles

que corporelles ! Pensons-y bien, pour notre entrée

individuelle et collective dans la Maison du Père.

Le problème de la pauvreté, de la crise économi-

que mondiale est scandaleux. Il a pour corolaire l’ag-

gravement de la pauvreté des plus pauvres. Nous ne

pouvons donc pas comme chrétiens avoir en toute sin-

cérité la conscience tranquille en agissant de manière

radicalement opposée au «juste», au «juste en marche

vers la cité de Dieu».

Écoutons attentivement ce que nous dit le Psaume

15 (14). À la double question: «Seigneur, qui séjour-

nera sous ta tente? Qui habitera ta sainte montagne?»

la réponse commence par «Celui qui se conduit parfai-

tement, qui agit avec justice et dit la vérité selon son

cœur…» et elle se termine par «Il prête son argent sans

intérêt, n’accepte rien qui nuise à l’innocent.»

Des questions inévitables se posent à nous. Vou-

«Le système d’argent-dette à la racine d’une injustice planétaire»

Réflexions de Mgr Mathieu Madega Lebouakehan du Gabon

24

VERS DEMAIN janvier-février 2014

www.versdemain.org