Table of Contents Table of Contents
Previous Page  22 / 32 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 22 / 32 Next Page
Page Background

Homélie de Mgr Gérald Cyprien Lacroix

Le 350e anniversaire de la fondation de la premiè-

re paroisse au Nord des colonies espagnoles, parois-

se fondée par le Bienheureux François de Laval, est

une occasion exceptionnelle pour proposer un jubilé

qui permette à chaque personne de rencontrer Jésus

Christ par la démarche intérieure et personnelle d’un

pèlerinage. Nous vous proposons d’entendre la Parole

de Dieu, de la méditer et de la mettre en pratique. Les

soucis de la vie quotidienne peuvent obstruer la porte

qui nous conduit à Jésus. Mais la Parole de Dieu, la vie

éclairée par l’Évangile, nous donnent un accès intime

et immédiat avec lui.

Tous les humains sont

créés pour la Vie, une vie en

abondance (Cf. Jean 10, 10).

Nous croyons fermement que

Dieu veut que tous les humains

soient sauvés et parviennent à

la connaissance de la vérité (Cf.

1 Timothée 2, 4). L’achèvement

de ce dessein bienveillant de

Dieu est en Vie éternelle. Cepen-

dant, nous vous l’annonçons

déjà pour le temps présent. La

vie que le Seigneur nous propo-

se est une vie pleine, féconde,

heureuse pour aujourd’hui et

dès maintenant.

Voilà pourquoi nous vous

invitons aujourd’hui à ouvrir

vos coeurs à Celui qui a dit:

«

Voici que je suis à la Porte et

que je frappe

» (Apocalypse 3, 20). «Ouvrons les por-

tes au Rédempteur» (Cf. Jean-Paul II). Il veut vivre avec

nous le quotidien. Jésus le dit lui-même dans l’Apoca-

lypse: «

Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte,

j’entrerai chez lui pour souper, moi près de lui et lui

près de moi

» (Apocalypse 3, 20). Accueillir l’Amour de

Dieu, écouter l’Évangile avec les oreilles de son coeur

(Cf. Psaume 95 (94), 7-8) et le mettre en pratique, célé-

brer les mystères de l’Incarnation et de la Rédemp-

tion, tout cela nous dispose à l’annonce de la Bonne

Nouvelle à tous les humains de toutes les nations. (...)

La Porte Sainte que nous venons d’ouvrir pourrait

n’être qu’un jeu bien anodin: «entrer-sortir». Quelle

grâce que cette expérience d’un passage dans notre

vie personnelle, communautaire, ecclésiale et sociétai-

re. Je vous invite à préparer votre passage. Venez fran-

chir la Porte Sainte en communion de coeur, d’esprit et

de chair avec vos ancêtres qui ont franchi nos terres.

Je suis venu sur ce continent grâce à mes ancêtres.

Vous êtes venus, vous aussi, avec vos Ancêtres. Assu-

mons notre héritage avec reconnaissance et fierté.

Communions à l’audace et au courage des pre-

miers passeurs. Élargissons notre Communion à TOUS

les passeurs, aux autochtones (Amérindiens et Inuit),

à ceux qui sont venus d’Europe, d’Afrique, d’Asie. Le

Jubilé auquel nous vous convoquons est une fête, une

mission, qui ouvrent notre horizon à l’humanité entiè-

re. Cela suppose que chacun,

chacune, fasse fructifier son hé-

ritage en contribuant à la grande

marche du Monde. Nous som-

mes à notre tour des passeurs !

Ce moment de communion

avec l’humanité, «passée» dans

le Nouveau Monde, ouvrira

nos yeux et notre coeur à bien

des beautés et des réalisations

dont nous sommes fiers. Elle

ouvrira aussi nos yeux à bien

des souffrances, des épreuves,

des injustices. Oui, le pèlerinage

auquel nous vous convoquons

est à la fois un temps d’action

de grâce et de réconciliation.

Ce passage par la Porte Sainte

entraîne le passé, le présent et

le futur dans l’instant de notre

héritage et de notre contribu-

tion à l’Avènement du Monde et

du Royaume que Dieu désire.

C’est aussi un temps de purification. Rappelons-

nous notre baptême. C’est là que nous sommes nés à

la relation filiale avec Dieu, que nous sommes morts

avec le Christ et ressuscités avec lui. Nous combat-

tons en nous et autour de nous le péché et tout ce

qui diminue, défigure, détruit le Corps du Christ. Nous

nous affligeons des «structures de péchés» comme le

rappelait le Bienheureux Pape Jean-Paul II.

Passer par la Porte Sainte, c’est un signe de repen-

tir et d’engagement vers un Monde Nouveau, vers la

«Jérusalem céleste» que nous expérimentons un peu

plus chaque jour par notre contribution à sa construc-

tion. Passer par la Porte Sainte, c’est un grand signe

d’espérance. Lorsque des hommes et des femmes dé-

cident de se mettre en route, à la rencontre et à la suite

du Christ, tout devient possible ! Un Monde Nouveau

peut advenir ! (...)

Nous sommes des fils et des filles du Père, ses

héritiers et ses héritières, ses partenaires, ses collabo-

rateurs et collaboratrices dans la création du monde,

dans sa rédemption, dans la délivrance de tout ce qui

afflige l’humanité, mais aussi de tout ce qui la rend

Mgr Gérald Cyprien Lacroix, archevêque

de Québec... et nouveau cardinal

Pensées de Mgr François de Laval: «N'avoir

rien dans nos vies et dans nos moeurs qui pa-

raisse démentir ce que nous disons.» «Sou-

vent, une parole d'aigreur, une impatience, un

visage rebutant, détruiront en un moment ce

que l'on avait fait en un long temps.»

u

22

VERS DEMAIN janvier-février 2014

www.versdemain.org