Table of Contents Table of Contents
Previous Page  19 / 32 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 19 / 32 Next Page
Page Background

Saint-Augustin: ces religieux et ces religieuses ont été

parmi les premiers à témoigner de la foi et de l’amour

du Christ au milieu des colons et des “Indiens”. Por-

teurs de la Parole, éducateurs des jeunes, bons sama-

ritains auprès des malades, ils ont façonné le visage

de l’Eglise dans ce nouveau pays. On a pu parler d’une

véritable “épopée mystique” dès la première moitié du

XVIIe siècle. Certains ont donné leur vie jusqu’au mar-

tyre. Beaucoup d’autres les ont rejoints, apportant leur

pierre vivante à la construction, souvent dans la pau-

vreté mais rendus forts par l’Esprit de Dieu.

«La vitalité et le zèle de vos devanciers les ont

d’ailleurs entraînés à porter plus loin la Bonne Nou-

velle: je salue ici une Église qui a su rapidement

rayonner dans l’ouest canadien, le Grand Nord et en

bien des régions d’Amérique. Bien plus, elle a pris

une grande part à l’effort missionnaire de l’Église uni-

verselle à travers le monde. Votre devise est “Je me

souviens”. Il y a vraiment des trésors dans la mémoi-

re de l’Église comme dans la mémoire d’un peuple !

«Mais à chaque génération, la mémoire vivante

permet de reconnaître la présence du Christ, qui

nous interroge comme aux environs de Césarée:

“Vous, que dites-vous que je suis? ”.

La réponse à

cette question est capitale pour l’avenir de l’Église

au Canada, et aussi pour l’avenir de votre culture.

«Vous constatez que la culture traditionnelle – ca-

ractérisant une certaine “chrétienté” – a éclaté: elle

s’est ouverte à un pluralisme de courants de pensée

et doit répondre à de multiples questions nouvelles;

les sciences, les techniques et les arts prennent une

importance croissante; les valeurs matérielles sont

omniprésentes; mais aussi une sensibilité plus gran-

de apparaît pour promouvoir les droits de l’homme,

la paix, la justice, l’égalité, le partage, la liberté . . .

«Dans cette société en mutation, votre foi,

chers Frères et Sœurs, devra apprendre à se dire

et à se vivre. Je le disais à vos évêques en octobre

dernier: “Ce temps est le temps de Dieu qui ne peut

manquer de susciter ce dont a besoin son Église

lorsqu’elle reste disponible, courageuse et priante”.

«Vous saurez vous souvenir de votre passé, de

l’audace et de la fidélité de vos prédécesseurs, pour

porter à votre tour le message évangélique au cœur

de situations originales. Vous saurez susciter une

nouvelle culture, intégrer la modernité de l’Amé-

rique sans renier sa profonde humanité qui venait

sans aucun doute de ce que votre culture a été nour-

rie par le christianisme. N’acceptez pas le divorce en-

tre la foi et la culture. A présent, c’est à une nouvelle

démarche missionnaire que vous êtes appelés.»

Lors de cette cérémonie du 8 décembre 2013, les vêpres ont été célébrées de façon solennelle en la basilique-

cathédrale Notre-Dame de Québec.

u

VERS DEMAIN janvier-février 2014

www.versdemain.org

19