Table of Contents Table of Contents
Previous Page  15 / 32 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 15 / 32 Next Page
Page Background

l’homme risque de perdre les fils conducteurs de

cette domination, de voir son humanité soumise de

diverses manières à ce monde, et de devenir ainsi

lui-même l’objet de manipulations multiformes – pas

toujours directement perceptibles – à travers toute

l’organisation de la vie communautaire, à travers le

système de production, par la pression des moyens

de communication sociale ».

La succession des crises économiques doit

conduire à d’opportunes nouvelles réflexions sur

les modèles de développement économique, et

à un changement dans les modes de vie. La crise

d’aujourd’hui, avec son lourd héritage pour la vie

des personnes, peut être aussi une occasion pro-

pice pour retrouver les vertus de prudence, de tem-

pérance, de justice et de force. Elles peuvent aider

à dépasser les moments difficiles et à redécouvrir

les liens fraternels qui nous lient les uns aux autres,

avec la confiance profonde dont l’homme a besoin

et est capable de quelque chose de plus que la

maximalisation de ses propres intérêts individuels.

Surtout ces vertus sont nécessaires pour construire

et maintenir une société à la mesure de la dignité

humaine.

La fraternité a besoin d’être découverte, aimée,

expérimentée, annoncée, et témoignée. Mais c’est

seulement l’amour donné par Dieu qui nous permet

d’accueillir et de vivre pleinement la fraternité. Le

nécessaire réalisme de la politique et de l’économie

ne peut se réduire à une technique privée d’idéal,

qui ignore la dimension transcendante de l’homme.

Quand manque cette ouverture à Dieu, toute activité

humaine devient plus pauvre et les personnes sont

réduites à un objet dont on tire profit. C’est seule-

ment si l’on accepte de se déplacer dans le vaste

espace assuré par cette ouverture à Celui qui aime

chaque homme et chaque femme, que la politi-

que et l’économie réussiront à se structurer sur la

base d’un authentique esprit de charité fraternelle

et qu’elles pourront être un instrument efficace de

développement humain intégral et de paix.

Nous les chrétiens nous croyons que dans l’Égli-

se nous sommes tous membres les uns des autres,

tous réciproquement nécessaires, parce qu’à cha-

cun de nous a été donnée une grâce à la mesure du

don du Christ, pour l’utilité commune (cf. Ep 4, 7.25;

1Co 12, 7). Le Christ est venu dans le monde pour

nous apporter la grâce divine, c’est-à-dire la possi-

bilité de participer à sa vie. Ceci implique de tisser

une relation fraternelle, empreinte de réciprocité, de

pardon, de don total de soi, selon la grandeur et la

profondeur de l’amour de Dieu offert à l’humanité

par celui qui, crucifié et ressuscité, attire tout à lui:

«Je vous donne un commandement nouveau: c’est

de vous aimer les uns les autres. Comme je vous ai

aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. Ce

qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes

disciples, c’est l’amour que vous aurez les uns pour

les autres» (Jn 13, 34-35). C’est cette bonne nouvelle

qui réclame de chacun un pas de plus, un exercice

persistant d’empathie, d’écoute de la souffrance et

de l’espérance de l’autre, y compris de celui qui est

plus loin de moi, en s’engageant sur le chemin exi-

geant de l’amour qui sait se donner et se dépenser

gratuitement pour le bien de tout frère et de toute

sœur.

Le Christ embrasse tout l’homme et veut

qu’aucun ne se perde. «Dieu a envoyé son fils dans

le monde, non pas pour juger le monde, mais pour

que, par lui, le monde soit sauvé» (Jn 3, 17). Il le

fait sans opprimer, sans contraindre personne à lui

ouvrir les portes de son cœur et de son esprit. «Le

plus grand d’entre vous doit prendre la place du plus

jeune, et celui qui commande, la place de celui qui

sert» – dit Jésus-Christ – «moi je suis au milieu de

vous comme celui qui sert» (Lc 22, 26.27). Toute acti-

vité doit être, alors, contresignée d’une attitude de

service des personnes, spécialement celles qui sont

les plus lointaines et les plus inconnues. Le service

est l’âme de cette fraternité qui construit la paix.

Que Marie, Mère de Jésus, nous aide à compren-

dre et à vivre tous les jours la fraternité qui surgit du

cœur de son Fils, pour porter la paix à tout homme

sur notre terre bien-aimée.

Du Vatican, le 8 décembre 2013.

Le Pape François

Assemblées mensuelles

Maison de l’Immaculée, Rougemont

Chaque mois aux dates suivantes:

23 février. 23 mars. 27 avril

Session d’étude du 7 au 17 mai

Siège de Jéricho: 18 au 24 mai

10 heures a.m.: Ouverture. Chapelet

5.00 hres p.m. Sainte Messe à la chapelle

de la Maison de l’Immaculée.

6.15 hres p.m. souper avec ses provisions

Changement d’adresse

Veuillez nous faire parvenir votre nouvelle

adresse lorsque vous déménagez. Les bureaux

de poste ne nous donnent pas les nouvelles

adresses. Nous devons acquitter des frais d’un

dollar pour chaque adresse qui nous est re-

tournée. Envoyez donc votre nouvelle adresse

au bureau de Vers Demain.

VERS DEMAIN janvier-février 2014

www.versdemain.org

15