Table of Contents Table of Contents
Previous Page  44-45 / 48 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 44-45 / 48 Next Page
Page Background

1662,

trois

voya-

geurs

cana-

diens,

M. de

la

Marti-

nière,

Pierre

le

Gascon

et un

nomme Lé-

guille,

allaient

périr dans une tempête au Cap Tourmente: leur barque

chavira. Ils firent alors un voeu a sainte Anne. Accro-

chés à une faible épave, ils luttèrent pendant 24 heures

contre les flots en furie. Le lendemain matin, ils se trou-

– Bonjour madame, comment puis-je vous aider ?

– Je voudrais installer le programme «Amour».

Pourriez-vous m’indiquer la procédure, s’il vous plaît ?

– Bien sûr, prête pour l’installation?

– Oui, mais je n’y connais pas grand chose en pro-

grammation. Par quoi commence-t-on?

– Ouvrir votre cœur est la première étape pour

l’installation. Avez-vous localisé votre cœur, madame?

– Oui, je l’ai trouvé. Mais il y a d’autres program-

mes qui fonctionnent en même temps. Puis-je conti-

nuer l’installation tout de même?

– Voyons voir. Quels autres programmes fonc-

tionnent présentement dans votre cœur ?

– Eh bien, je vois «Blessures-du-passé.exe», «Mau-

vaise-estime-de-soi.exe», «Rancune.doc» et «Colère.

com.».

– Pas de problème, madame. L’installation de vo-

tre programme «Amour» effacera graduellement les

«Blessures du passé» de votre système.

De plus, durant l’installation, le programme

«Amour» remplacera votre «Mauvaise estime de soi»

par son propre programme intégré, «Meilleure estime

de soi».

Par contre, vous devez absolument fermer vos

fichiers «Rancune» et «Colère», car ceux-ci pourraient

empêcher votre programme «Amour» de fonctionner

correctement.

– D’accord, mais pourriez-vous m’indiquer com-

ment les fermer correctement ?

– Allez dans votre menu principal et trouvez le pro-

gramme «Pardonner». Démarrez-le et faites-lui faire le

ménage de votre système au complet. Vérifiez qu’il

enlève complètement la «Rancune» et la «Colère».

Cela est très important.

– D’accord, c’est fait... Hey ! L’installation du pro-

gramme «Amour» a démarré !

– Oui, il est programmé pour s’installer aussitôt

que la «Rancune» et la «Colère» ont été supprimées

de votre système. Vous devriez recevoir un message

vous demandant si vous voulez installer «Amour pour

la vie» dans votre système. Est-ce que vous l’avez

reçu?

– Oui, je l’ai reçu. Et j’ai répondu oui. Est-il bien

installé, maintenant?

– Oui, mais souvenez-vous que votre programme

«Amour» est une version partagée. Vous devriez vous

connecter à d’autres cœurs pour des mises à jour es-

sentielles à son bon fonctionnement.

– Oups, je viens de recevoir un message d’erreur,

déjà !

– Que dit ce message, madame?

– Le message dit «ERROR 142 - PROGRAM NOT

RUNNING ON INTERNAL COMPONENTS». Qu’est-ce

que ça veut dire?

– C’est un problème commun qu’on voit souvent

lors de la première installation.

– D’accord. Que dois-je faire, alors?

– Regardez dans votre menu principal. Vous de-

vriez voir les cases «S’accepter soi-même». Je vous

conseille, si cela n’est pas déjà fait, de cocher aussi les

cases «Se pardonner soi-même», «S’auto-féliciter» et

«Connaître ses propres limites».

D’ailleurs, vous devriez supprimer les options

«S’autocritiquer» et «Se renfermer sur soi-même».

– C’est fait ! Tiens, il y a de nouveaux fichiers qui

viennent d’apparaître dans mon cœur... Il y a le fichier

«Sourire.JPG» qui vient de s’ouvrir, puis le fichier

«Bonheur.mpg» qui se met à jouer et le programme

«Paix-intérieure.exe» qui vient de démarrer...

Ho là là, est-ce normal ces nouvelles couleurs et

ces nouveaux sons?

– Oui, madame, tout à fait normal. Et il y en a beau-

coup plus. Vous les découvrirez tout au long de vos

futures mises à jour.

Une dernière chose avant de terminer...

– Oui ?

– N’oubliez pas que ce programme est gratuit. Et

en tant que logiciel partagé, il vous serait profitable de

le partager avec les autres qui pourraient en avoir de

besoin. N’oubliez pas que, plus vous partagerez avec

d’autres cœurs, plus votre programme se dévelop-

pera.

– Je vous remercie de tout cœur, monsieur.

Un logiciel

nommé «Amour»

de femmes venus de tous les points du monde vers le

petit village de Sainte-Anne de Beaupré. À elle seule

l’année du troisième centenaire, 1958, amena plus de

deux millions de pèlerins à Ste-Anne de Beaupré.

Le culte de sainte Anne s’est étendu au Canada et

dans tout le continent. On y trouve bien d’autres sanc-

tuaires et églises sous le vocable de sainte Anne. Mais

le sanctuaire de la côte de Beaupré reste le grand cen-

tre d’attraction. Les 700 000 Canadiens français émi-

grés aux États-Unis au cours du 19e siècle ont porté

son renom dans la grande république. Et, comme on

l’a dit plus haut, en 1892, lors du passage a New-York

de la relique apportée de Rome pour Beaupré, 250 000

Américains vinrent la vénérer en trois semaines. Un flot

continu, à tel point qu’il fallut tenir constamment dix

policiers en faction pour guider la circulation à l’entrée

et à l’intérieur de l’église où elle était exposée. Tous ces

dévots de Notre-Dame portèrent le nom de Sainte-An-

ne de Beaupré dans leurs régions respectives.

Sanctuaires successifs

Dans tout lieu de pèlerinage, un accroissement

dans la fréquence des pèlerinages et le nombre des

participants réclament des agrandissements des

sanctuaires. À Sainte-Anne de Beaupré, des 1676, le

sanctuaire de 1661 était devenu trop petit et menaçait

d’ailleurs de tomber en ruines. Sous l’impulsion de Mgr

de Laval, on entreprit de le remplacer par une église

plus spacieuse et en pierre. Cette nouvelle église mesu-

rait 80 pieds de longueur par 28 pieds de largeur, ce

qu’on jugeait grand, comparé à la précédente.

Restaurée une première fois en 1686, elle devenait

à son tour trop petite et, en 1694, on l’agrandit de 20

pieds. Un siècle plus tard, en 1784, on la rebâtit presque

en entier, et elle put servir au culte presque un autre

siècle, jusqu’en 1876.

Mais des 1872, devant le vieillissement de cette

église, on décida de bâtir une vraie basilique, qui fut ter-

minée et livrée au culte en octobre 1876. Mais les afflux

de pèlerins continuaient de grossir, et dès 1882, il fallut

l’élargir en y ajoutant des bas-côtés; une deuxième fois

en 1886, en l’allongeant de 40 pieds. On surmonta alors

la façade de deux tours, avec entre elles une imposante

statue de sainte Anne.

Le 29 mars 1922, les fidèles dévots de sainte Anne

de tout le pays furent plongés dans la tristesse en ap-

prenant la destruction de fond en comble de la basili-

que, du monastère et du juvénat des Rédemptoristes.

Seule demeurait en place, comme un signe d’espé-

rance après le sinistre, la statue dominant la façade du

sanctuaire.

La basilique a été reconstruite, de grandes dimen-

sions: 325 pieds de longueur par 200 de largeur et 300

pieds de hauteur jusqu’a la croix. L’intérieur: 5 nefs, 20

chapelles rayonnantes, 24 confessionnaux. Les sculp-

tures, dans l’intérieur et le vestibule, sont l’oeuvre d’ar-

tistes canadiens. Les verrières viennent de Paris.

Tant que la foi et la piété demeureront au Canada,

son sanctuaire de Beaupré traversera toute vicissitude

qui puisse l’éprouver, qu’elle vienne des hommes ou

des éléments.

Gardiens du sanctuaire

En 1877, il était venu 40 000 pèlerins au sanctuaire

de Beaupré. Les trois prêtres séculiers desservant la pa-

roisse ne pouvaient vraiment plus suffire à la besogne.

Sur leurs instances, l’archevêque de Québec, Mgr Tas-

chereau, décida de confier l’oeuvre à une communauté

religieuse. Il fit appel au Général des Rédemptoristes,

qui s’empressa d’accepter l’invitation. Et depuis 1878,

ce sont des Rédemptoristes qui gardent le sanctuaire et

s’occupent à la fois de la paroisse et des pèlerins.

Deux ans auparavant, le 7 mai 1876, à la requête de

Mgr Taschereau, le Pape Pie IX avait proclamé sainte

Anne, patronne de la province ecclésiastique et civile

de Québec.

En fait de patrons: Saint Joseph est le premier pa-

tron du Canada tout entier; sainte Anne est patronne

de la Province de Québec, dont la population est très

majoritairement catholique et de nationalité française;

saint Jean-Baptiste est patron des Canadiens-Français,

où qu’ils se trouvent.

Louis Even

Au sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré, un

grand reliquaire contient la relique insigne d’une par-

tie de l’avant-bras de sainte Anne, qui fut donnée au

Sanctuaire par le Pape Jean XXIII en 1960.

u

44

VERS DEMAIN mai-juin-juillet 2013

www.versdemain.org

VERS DEMAIN mai-juin-juillet 2013

www.versdemain.org

45