Table of Contents Table of Contents
Previous Page  10-11 / 48 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 10-11 / 48 Next Page
Page Background

sans oublier d’autres lieux de l’histoire actuelle

et passée: l’économie est présente dans toutes

les activités humaines.

Pour nous, la crise économique actuelle est

donc pour l’Église un kairos de la nouvelle évan-

gélisation. C’est pourquoi nous proposons – en

plus de l’Académie pontificale dédiée à la scène

politique ou diplomatique – la création d’une

structure chargée de la scène économique ou fi-

nancière. Une structure basée sur des expérien-

ces ecclésiales: le monachisme, les communau-

tés religieuses, les prélatures, les mouvements

ecclésiaux, les Focolari avec l’économie de com-

munion, les Pèlerins de Saint Michel et l’Insti-

tut Louis Even avec le Crédit Social: un système

financier privé de dettes au service de l’homme.

Cette structure inspirée par l’Esprit Saint aidera

l’Église et l’humanité tout entière. «Éloigne de

moi fausseté et paroles mensongères, ne me

donne ni pauvreté ni richesse, laisse-moi goû-

ter ma part de pain, de crainte que, comblé, je

ne me détourne et ne dise: “Qui est Yahvé?“ ou

encore, qu’indigent, je ne vole et ne profane le

nom de mon Dieu» (Pr 30, 8b-9).

Mgr Mathieu lors de son passage à Rougemont

Quatre évêques représentaient le Canada au

synode sur la nouvelle évangélisation à Rome, dont

deux francophones: Mgr Gérald Lacroix, archevê-

que de Québec, et Mgr François Lapierre, évêque de

Saint-Hyacinthe, diocèse dans lequel se situe Rouge-

mont et les Pèlerins de saint Michel.

Le samedi 13 octobre 2012, Mgr

Lapierre est intervenu lors du synode

et a parlé de l’importance de la doc-

trine sociale de l’Église dans le cadre

de la nouvelle évangélisation:

Le numéro 130 de l’Instrumen-

tum laboris (instrument de travail)

affirme que la doctrine sociale de

l’Église est annonce et témoignage

de foi. C’est un instrument et un lieu

indispensable de l’éducation de la

foi.

L’Instrumentum laboris est à

la fois très riche mais plutôt faible

dans son traitement de la relation

entre la Nouvelle Évangélisation et

la doctrine sociale de l’Église. Le lien intime qui exis-

te entre l’annonce de l’Évangile et le service de la

Justice et de la Paix ne me semble pas suffisamment

développé.

Cette situation risque de faire apparaître la Nou-

velle Évangélisation comme une réponse aux pro-

blèmes internes de l’Église et pas assez comme une

contribution unique au développement de la justice

et de la paix dans le monde.

La crise économique actuelle nous fait découvrir

comment l’avarice et la cupidité ont brisé des liens

de sens en séparant l’économie de sa dimension so-

ciale dans la vie humaine.

Ces liens ne peuvent être re-

trouvés que par l’amour, la fraterni-

té et l’amitié qui doivent s’exprimer

non seulement dans les relations

interpersonnelles, mais aussi dans

la vie économique et la vie com-

merciale comme l’indique si bien la

lettre du pape Benoît XVI,

Caritas

in Veritate.

Dans ce contexte, il est très

important que l’Église apparaisse

comme une fraternité, un corps, le

Corps du Christ. La communauté

est déjà une annonce de l’Évangile

de Dieu. Dans l’initiation chrétien-

ne, nous séparons souvent l’amour

et la justice, le cheminement de foi et les réalités so-

ciales et politiques. Il est urgent de développer une

culture de la solidarité.

Les grandsmissionnaires, à travers les siècles, ont

su unir l’annonce audacieuse de l’Évangile du Christ

et l’engagement auprès des plus pauvres. Leurs ges-

tes ont souvent parlé plus que leurs paroles.

«Le lien intime entre la Nouvelle Évangélisation et la doctrine sociale de l’Église»

Intervention de Mgr François Lapierre de Saint-Hyacinthe

Mgr François Lapierre

Cité du Vatican, 5 octobre 2012 (Vatican Informa-

tion Service). A l’occasion de l’Année de la foi (11

octobre – 24 novembre 2013), Benoît XVI accorde

l’indulgence plénière. La Pénitencerie apostolique en

a précisé ce matin les conditions: Le jour du cinquan-

tième anniversaire de l’ouverture du Concile Vatican II

s’ouvre une années consacrée à la profession de la foi

catholique et à juste interprétation. Est recommandée

une lecture et la méditation des actes conciliaires ou

des articles du Catéchisme.

S’agissant avant tout de développer au plus haut

niveau la sainteté de vie en atteignant la pureté de

l’âme, l’indulgence sera du plus grand profit. En vertu

du pouvoir conféré par le Christ, elle en offre le béné-

fice à tous ceux qui se plieront aux prescriptions par-

ticulières. Durant la durée de cette Année, ces fidèles

pourront acquérir l’indulgence plénière des peines at-

tachées à leurs péchés, en suffrage des défunts com-

me aux repentis vivants qui prieront aux intentions du

Saint-Père:

L’indulgence plénière leur sera concédée chaque

fois qu’ils assisteront à au moins trois prédications de

mission, ou à trois leçons consacrées aux actes conci-

liaires ou aux articles du Catéchisme.

Chaque fois qu’ils visiteront en pèlerins une basi-

lique papale, une catacombe, une cathédrale ou un

sanctuaire désigné par l’ordinaire du lieu, et prendront

part à une cérémonie ou se recueilleront et réciteront

le Pater, le Credo, les invocations à la Vierge, aux Apô-

tres ou aux saints patrons.

Chaque fois qu’au jour fixé par l’ordinaire du lieu

et aux solennités ils assisteront à la messe ou aux vê-

pres, comprenant la profession de foi.

Chaque fois qu’ils visiteront un baptistère ou des

fons pour y renouveler leurs promesses baptismales.

Dans des occasions solennelles, les évêques et

clercs dûment délégués pourront accorder la bénédic-

tion papale à laquelle est attachée l’indulgence plénière.

Les fidèles repentis qui seraient légitimement em-

pêchés de prendre part aux cérémonies fixées et de se

rendre dans les lieux prescrits (en raison de la clôture

monastique, de l’état carcéral, de l’état de santé ou

d’assistance permanente aux malades) pourront, unis

en esprit et pensée, s’unir par la radio et la télévision

aux interventions du Pape et des évêques, récitant le

Pater ou le Credo, priant ou offrant leurs souffrances

aux intentions de l’Année de la foi.

Indulgence plénière

pour l’Année de la foi

Est recommandée la lecture

du Catéchisme et des actes du Concile

Procurez vous le Catéchisme de l’Église catholique

au Service des éditions de la Conférence

des Évêques catholiques du Canada

Le Catéchisme est disponible sous quatre formats (Note: Les prix

n’incluent pas les taxes et frais d’envoi):

1. Édition définitive avec guide de lecture - Grand format

((848 pages, 17

x 24 cm, relié, couv. rigide. Une coédition CECC/ Bayard Éditions / Cen-

turion / Fleurus - Mame Édition définitive avec guide de lecture)

49,95$

2. Petit format

(contenu identique au grand format, 992 pages, 11 x 18

cm, couv. flex., en couleurs. Une coédition CECC / Centurion / Fleurus - Mame / Cerf.)

16,95$

3. Compendium du Catéchisme de l’Église catholique - Couverture rigide

(résumé du Catéchisme en 598 ques-

tions et réponses, 208 pages, 16 x 22 cm.)

24,95$

4. Compendium du Catéchisme de l’Église catholique - Couverture souple

(208 pages, 16 x 22 cm)

16,95$

Vous pouvez commander soit en ligne

(www.editionscecc.ca)

, par téléphone (1-800-769-1147), par télé-

copieur (613-241-5090), par courriel (

publi@cecc.ca

) ou par la poste: Conférence des évêques catholiques du

Canada, Service des Éditions, 2500, promenade Don Reid, Ottawa (Ontario) K1H 2J2. Libellez votre chèque ou

mandat au nom de CONCACAN Inc. Les cartes VISA et MasterCard sont acceptées.

10

VERS DEMAIN octobre-novembre-décembre 2012

www.versdemain.org