Table of Contents Table of Contents
Previous Page  14-15 / 32 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 14-15 / 32 Next Page
Page Background

papier-monnaie, nous contrôlons notre pouvoir

d’achat et nous n’avons aucun intérêt à payer

à qui que ce soit.» Voilà le secret de la prospé-

rité de la colonie en Nouvelle-Angleterre en ces

années-là.

Au Canada, le gouvernement a cédé à un monopole

privé le pouvoir de frapper de la monnaie. Voici ce

qu’il en est résulté: pour avoir emprunté 39 milliards

$ pour les services à la population des différents

ministères, la dette a atteint 562 milliards $, à cause

de l’intérêt composé, accumulé d’année en année.

93% de la dette fédérale est maintenant attribua-

ble aux intérêts composés et accumulés. 7%, c’est

le budget des différents ministères, le budget natio-

nal. Si on avait à payer seulement les services qu’on

reçoit de l’État, ce serait une bagatelle ! Il y a eu des

années où nous avons payé 42 milliards $ d’intérêts

pour avoir obtenu 39 milliards $. C’est un bon com-

merce n’est-ce pas ? C’est à peu près l’entreprise la

plus prospère de nos jours.

Donc, quand les banquiers anglais ont appris la

formule, le secret de Franklin, ils sont intervenus

auprès du gouvernement pour passer une loi inter-

disant aux colonies de frapper de la monnaie et les

obligeant à emprunter à intérêt de la Banque d’An-

gleterre, banque privée, pas la banque du roi.

Au bout d’un an, la situation était renversée: de

la prospérité, les colonies en sont venues à la crise,

à la misère comme en Angleterre, parce qu’elles se

sont mises à utiliser le même système que l’Angle-

terre.

C’est là qu’on voit: un système d’argent au service

de la société permet l’épanouissement et le dévelop-

pement des pays; mais un système au service d’une

petite poignée de profiteurs met les peuples dans

l’esclavage.

L’Afrique exploitée par les banquiers

On parle, on en a entendu parler lors de notre

séjour en Afrique, que certains pays fêtaient le 50

ième

anniversaire de leur indépendance. Mais quelle indé-

pendance au juste? Ceux qui ont colonisé le pays

ont été mis à la porte. Par le procédé monétaire, ils

ont été remplacés par des colonisateurs qui n’ont

pas les deux pieds dans le pays, qui sont de l’exté-

rieur. Quand le Fonds Monétaire International et la

Banque Mondiale prêtent à un pays un milliard, au

bout d’une année, on vous réclame un milliard et

cent millions, si c’est à 10%. Le Cardinal Agré nous

dit: “En Afrique, c’est souvent à 20% d’intérêt”, ça

fait donc 200 millions $ en intérêt. Le problème est

que les 200 millions $ ou les 100 millions $ d’intérêt

n’existent pas.

Le système a créé le capital de rien. Les banquiers

vous ont prêté des chiffres et vous réclament des

intérêts, découlant de vos sueurs et de vos produits

que vous devez vendre à l’extérieur pour vous faire

des sous. Et votre dette est toujours là. La dette ne

peut pas être acquittée: on ne peut pas avec 1 mil-

liard $ payer 1 milliard 100 millions $ ou 1 milliard

200 millions $. Le système n’a pas mis en circulation

l’intérêt qui est réclamé. Seuls les banquiers ont ce

privilège de prêter du vent, de prêter des chiffres,

de se faire propriétaires de ces chiffres et d’exiger

des intérêts.

Ce que le Gouverneur de la Banque d’Angleterre

disait, en 1940, c’est une réalité. Le Cardinal Agré

a reconnu cette réalité et il l’a

accueillie d’une manière impres-

sionnante. Nous étions à Abidjan

et le Cardinal Agré m’a dit: «Quand

je suis parti de chez-vous, vous

aviez rempli mes valises avec votre

littérature, j’en ai laissé au Prési-

dent de l’Assemblée Nationale de

Côte d’Ivoire. Peu de temps après,

nous nous sommes accidentel-

lement rencontrés. Le Président

vint à moi et me dit: “Éminence,

c’est une véritable bombe que

vous m’avez mise entre les mains

l’autre jour ! Nous allons devoir

nous rencontrer plus longuement

pour en causer si vous voulez ?»

Technique du système financier:

Diviser pour mieux régner

Le procédé, la technique de ce «néfaste système»

financier, c’est de diviser pour mieux régner. Ici, on

fait se battre entre eux les Anglais et les Français,

aux Etats-Unis, les Noirs et Blancs, en Irlande, les

catholiques et les protestants. Dans certains pays

d’Afrique, ce sont différentes ethnies l’une contre

l’autre. Pendant que nous nous battons, eux, les

banquiers, ramassent les différentes richesses natu-

relles, délogent les populations, endettent nos pays.

Plus ils vont endetter les pays, plus ils vont contrôler

les pays. Aujourd’hui, c’est un contrôle sur l’huma-

nité entière.

Nous attirons aussi votre attention sur la fable

«L’Île des Naufragés», écrite par Louis Even, (

publiée

dans la revue Vers Demain de janvier-février 2012

).

Cette fable fait comprendre le vol du système ban-

caire. Monsieur Even avait le don de simplifier les

choses pour bien faire comprendre. Il avait été pro-

fesseur ! Il savait se mettre à la portée de son audi-

u

Trois livres sur le Crédit Social

Pour étudier la cause de la crise financière

actuelle, nous vous offrons ces livres à un

prix spécial, en incluant les frais postaux:

Le Crédit Social en 10 leçons:   8.00$

Sous le Signe de l’Abondance: 15.00$

Régime de Dettes à la Prospérité: 5.00$

1  série des trois livres: 25.00$

5 séries des trois livres:   100.00$

Vous faites le chèque ou mandat de poste au

nom de Vers Demain et vous l’envoyez à:

Revue Vers Demain, 1101 rue Principale

Rougemont, QC, Canada J0L 1M0

Tél. 1 450 469 2209

télécopieur (fax): 1 450 469 2601

courriel (e-mail):

info@versdemain.org info@versdemain.org

Assemblées mensuelles

Maison de l’Immaculée, Rougemont

Chaque mois aux dates suivantes:

27 mai. 24 juin. 22 juillet

10 heures a.m.: Ouverture. Chapelet

Rapports des apôtres revenant de mis-

sion

Midi: dîner dans le réfectoire de la

Maison de l’Immaculée, chacun apporte

ses provisions.

1.30 à 4.30 heures p.m. Conférences

3.30 hres p.m. Confessions

5.00 hres p.m. Sainte Messe à la cha-

pelle de la Maison de l’Immaculée.

6.15 hres p.m. souper avec ses provisions

Aux réunions de Vers Demain, tous

se présentent modestement vêtus. Les

dames en robe non décolletée (pas plus

d’un pouce en bas du cou), à manches

dépassant le coude et à jupe couvrant les

genoux. Messieurs et dames en shorts ne

sont pas admis.

toire, de ses élèves. D’une manière

très simplifiée, la Fable fait voir la

situation de chacun de vos pays.

Les banquiers internationaux,

une petite poignée d’individus, ont

usurpé le pouvoir régalien, le pou-

voir du roi, le pouvoir de frapper

de la monnaie. Ils se sont accaparés

de cela et maintenant la planète est

entre leurs mains. Enlevez-leur la

planète, mais laissez-leur ce pouvoir

et ils vont très bientôt la reprendre.

Le Pape Jean-Paul II

Nous aimons répéter ce que

le Pape Jean-Paul II a dit: “Il est

urgent de mettre fin au scandale

de la pauvreté”, et “La réforme la plus urgente,

corriger le système financier !”

Alors, c’est ce domaine que nous vous invitons

à explorer en approfondissant le livre «La démocra-

tie économique en dix leçons», étude préparée par

Alain Pilote, le livre «Sous le signe de l’Abondance»

par Louis Even et le livre «Du Régime de dettes à

la prospérité» par J. Crate Larkin. (

Voir en page 14

l’annonce de la vente des livres.

)

Marcel Lefebvre

Changement d’adresse

Veuillez nous faire parvenir votre nou-

velle adresse lorsque vous déménagez. Les

bureaux de poste ne nous donnent pas les

nouvelles adresses. Nous devons acquitter

des frais d’un dollar pour chaque adresse

qui nous est retournée. Envoyez donc votre

nouvelle adresse au bureau de Vers Demain.

Paroles de PIE XII

“C’est surtout par les péchés d’impu-

reté que les forces des ténèbres assujet-

tissent les âmes.” — “Aussi longtemps que

la modestie ne sera pas mise en pratique,

la société continuera à dégrader.” — ”La

société révèle ce qu’elle est par les vête-

ments que l’on porte.” — “Dire que cette

mode est une question de coutume est jus-

tement aussi faux que de dire l’honnêteté

est une question de coutume.”

Pauvres en Éthiopie victimes

du système d’argent-dette

14

VERS DEMAIN mars-avril 2012

VERS DEMAIN mars-avril 2012

www.versdemain.org www.versdemain.org

15