Table of Contents Table of Contents
Previous Page  8-9 / 32 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 8-9 / 32 Next Page
Page Background

Mme Adrienne O’Donnell et Yvette Poirier

En mai et juin, M. Christian Burgaud, notre mis-

sionnaire à plein temps en France, Yvette Poirier

et Mme Adrienne O’Donnell ont parcouru les 21

régions de France pour y tenir une quarantaine de

réunions et visiter de bons abonnés à Vers Demain.

Philippe Malbron, un dévoué Français, a participé à

cet apostolat pendant une dizaine de jours.

C’était une grande joie de visiter ces bonnes

familles, foncièrement catholiques. Nous avons ren-

contré des jeunes familles de cinq, sept, dix enfants.

Les parents élèvent chrétiennement leurs enfants

et s’imposent de grands sacrifices pour les envoyer

dans des écoles privées catholiques.

Crise économique en France

Depuis son adhésion à l’Union européenne et à

cause du système financier voleur, la France s’en-

fonce de plus en plus dans une crise économique. Le

coût de la vie a augmenté considérablement.

Nos abonnés comprennent que la France doit deve-

nir autonome économiquement et créer sa propre

monnaie, afin de se libérer des dettes impayables,

de l’euro et du joug de l’Union européenne. Ils sont

conquis au Crédit Social.

Distributeurs de circulaires

Nous avons rencontré de bons distributeurs de

circulaires. Mme Trappler, en Alsace, consacre une

heure à la distribution de circulaires, chaque jour. Et

le dimanche après-midi est totalement consacré à la

distribution. Comme beaucoup de touristes vont à

Obernai le dimanche, elle peut en distribuer main à

main en différentes langues.

M. Fernand Duranceau, de la Normandie, a distri-

bué en 2011, 102,400 circulaires de Vers Demain, et

en 2012, 12,620 circulaires.

La France est belle et magnifique. En plusieurs

endroits, nous voyons une croix ou une statue à

l’entrée et à la sortie du village (la commune). Nous

avons foulé un sol qui a fourni beaucoup de saints

dans l’histoire de l’Église. Nous avons visité une des-

cendante de Pierre, le frère de sainte Jeanne d’Arc.

Elle a un petit oratoire dans sa maison. L’âme de la

France vit encore. Les gens qui nous ont accueillis

si chaleureusement nous ont édifiés. Ce sont des

patriotes. Ce sont des familiers de la confession fré-

quente, du Rosaire. Statues et images saintes ornent

leurs maisons. Il y en a qui sont abonnés depuis 10,

20 , 25 , 30 ans, voire 50 ans.

Certains ont connu M. Louis Even, Mme Gilberte

Côté-Mercier, M. Gérard Mercier quand ils sont

Magnifique tournée d’apostolat en France

allés à San Damiano en 1968 et 1969. Ces bonnes

gens souhaitent ardemment le rétablissement de la

royauté en France, comme du temps de saint Louis.

Le roi s’engageait à être le lieutenant du Christ-Roi,

le défenseur de l’Église. Il devait légiférer selon les

commandements de Dieu et selon la justice.

Dans les deux mois d’apostolat en France, nous

avons recueilli au-delà de 1000 abonnements à Vers

Demain. Une centaine de personnes avaient donné

leurs noms pour organiser des réunions. Il nous

était impossible de répondre à toutes les demandes.

Nous envisageons une autre tournée d’assemblées et

d’apostolat en France, à l’automne.

Yvette Poirier et Adrienne O’Donnell

“La révolution, savez-vous ce que c’est ?

La révolution consiste à refuser, à chasser le

Christ. Lucifer refuse le Christ et Sa divine

Mère. Il refuse le plan de Dieu. Qui refuse

le Christ et Notre-Dame, s’enrôle dans l’ar-

mée de Lucifer. La révolution, c’est la révéla-

tion repoussée, c’est le Christ renvoyé, c’est

l’athéisme vécu, aff iché, l’athéisme enseigné

dans les écoles. La révolution, mais c’est tout

ça !” —

Gilberte Côté-Mercier

Depuis nombre d’années, les

con

grès eucharistiques internatio-

naux se tiennent aux 4 ans. C’est

le Canada qui a été l’hôte du précé-

dent (Québec - 2008).

Le Congrès eucharistique de

Dublin coïncidait avec le 80

e

anni-

versaire d’un congrès semblable,

tenu au même endroit, en 1932, et

avec le 50

e

anniversaire de l’ouver-

ture du Concile Vatican II. Le thème

du Congrès eucharistique de Dublin

(L’Eucharistie: communion avec le

Christ et entre nous) a d’ailleurs été

tiré du document conciliaire intitulé

Lumen Gentium

. Le Congrès eucha-

ristique de Dublin a été présidé par le

cardinal Marc Ouellet, légat pontifical.

Le programme d’ensemble s’apparentait à celui du

Congrès de Québec. Ainsi, le 1

er

jour (10 juin) a donné

lieu à une

célébration d’ouverture

. Fait particulier: le

maître de cérémonie appelle chaque diocèse qui entre,

représenté par de 8 à 10 membres de chacune de ses

paroisses, dont plusieurs jeunes. Et, en signe d’accueil

fort sympathique, ces gens ont formé un cercle autour de

nous. Puis, un représentant de chaque pays présent est

entré, portant le drapeau de son pays.

Chaque jour

, du lundi au samedi,

en après-midi

,

nous avions une

triade d’activités communes

 :

caté-

chèse

par un évêque,

témoignage

par un laïque, puis

messe

célébrée par un cardinal. Une exception à ce pro-

gramme quotidien: plutôt qu’à une messe, la journée de

lundi a donné lieu à une célébration œcuménique autour

du baptême, célébration présidée par l’archevêque angli-

can de Dublin avec la participation d’un évêque russe

orthodoxe. Toutefois, ce jour-là le groupe des franco-ca-

nadiens a eu droit à une messe spéciale présidée par le

cardinal Ouellet.

Tous les jours

, en matinée, après la prière du

matin, puis en début de soirée, on nous offrait aussi

un grand nombre d’

ateliers

sur des

thèmes aussi divers qu’intéressants.

Au même moment, on pouvait aussi

visiter les

150

kiosques

où des orga-

nisations commerciales offrant des

objets religieux ainsi que de nom-

breux groupes dédiés à toutes sortes

de causes sollicitaient notre attention.

L’un des ces kiosques était tenu par

les

Pèlerins de Saint-Michel

. Les

jeunes pouvaient aussi, à ce moment-

là, fréquenter

l’Espace jeunes

. En

outre, le site du congrès comportait

un

Espace prière

où on pouvait ado-

rer le Saint-Sacrement et recevoir le

sacrement du pardon. Enfin, des

acti-

vités

étaient aussi proposées dans

54 églises un peu partout en ville

.

La messe de clôture (17 juin), pour sa part, a ras-

semblé 70 000 personnes. Comme à Québec, le Pape

nous a parlé de Rome.

Une très belle grâce personnelle

Je souligne le mot grâce, car cela m’est arrivé sans

même que j’en fasse la demande au Seigneur.

Je voulais consacrer deux heures à accueillir des

gens au sacrement du pardon à l’Espace prière. Je me

présente donc à la sacristie de l’endroit, sacristie qui ser-

vait en même temps de bureau. Quelqu’un me demande

alors si je n’accepterais pas de porter, de cet endroit

jusqu’à la sacristie centrale, un ciboire rempli d’hosties

consacrées. Je réponds que j’accepte, si cela rend autant

service que d’entendre des confessions. On me signifie

que oui. Je pars donc, portant soigneusement le Saint-

Sacrement. Très rapidement, je sens que la présence

du Christ vivant m’envahit à la manière d’une lumière

diaphane: pure présence, plus intime et réjouissante que

n’importe quelle rencontre humaine. Merci Seigneur !

Prolongement dans la campagne irlandaise

Le premier jour, nous nous sommes arrêtés au sanc-

tuaire marial national de Knock.

Par la suite, nous avons pu constater à quel point

le monachisme a été au cœur, et ce pendant plusieurs

siècles, de la foi catholique dans ce pays, sans doute

encore plus que dans le reste de l’Europe, ce qui est un

peu étonnant pour les nord-américains

que nous sommes.

Chanoine Gérald Ouellette

L’abbé Ouellette est modérateur

des paroisses de Marieville, Riche-

lieu, Rougemont et Ste-Angèle, et

aumônier des Pèlerins de saint Mi-

chel.

50e CONGRÈS EUCHARISTIQUE INTERNATIONAL

DUBLIN (Irlande) – 10-17 JUIN 2012

Timbres-poste émis par l’Irlande à

l’occasion du Congrès eucharistique

8

VERS DEMAIN août-septembre 2012

VERS DEMAIN août-septembre 2012

www.versdemain.org www.versdemain.org

9