Table of Contents Table of Contents
Previous Page  4 / 48 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 4 / 48 Next Page
Page Background

Voici des extraits de

l’homélie de Benoît XVI

au sanctuaire marial de

Mariazell, en Autriche, le

8 septembre 2007, d’où

a été tiré le thème de sa

visite en Allemagne: «Là

où est Dieu, là est l’ave-

nir»:

N

ous avons besoin de

Dieu, de ce Dieu qui

nous a montré son visa-

ge et ouvert son cœur:

Jésus Christ. Jean, à juste titre, affirme qu’Il

est le Fils unique de Dieu qui est dans le sein

du Père (cf. Jn 1, 18); ainsi, Lui seul, du plus

profond de Dieu lui-même, pouvait nous

révéler Dieu - nous révéler également qui

nous sommes, d’où nous venons et vers où

nous allons. De nombreuses et grandes per-

sonnalités ont vécu, au cours de l’histoire,

des expériences de Dieu belles et émouvan-

tes. Elles restent cependant des expériences

humaines, avec leurs limites humaines. Lui

seul est Dieu et donc Lui seul

est le pont, qui met vraiment

Dieu et l’homme en contact

direct. Et donc, si nous chré-

tiens l’appelons l’unique Mé-

diateur du salut valable pour

tous, qui concerne chacun et

dont, en définitive, tous ont

besoin, cela ne signifie pas

du tout un mépris des autres

religions ni une absolutisa-

tion orgueilleuse de notre

pensée, mais seulement que

nous avons été conquis par Celui qui nous a

intérieurement touchés et comblés de dons,

afin que nous puissions à notre tour faire

des dons également aux autres.

De fait, notre foi s’oppose décidément

à la résignation qui considère l’homme

incapable de la vérité – comme si celle-ci

était trop grande pour lui. Cette résigna-

tion face à la vérité est, selon ma convic-

tion, le cœur de la crise de l’Occident, de

l’Europe. Si, pour l’homme, il n’existe pas

Nous avons besoin de Jésus

« LÀ OÙ EST DIEU,

LÀ EST L’AVENIR»

Du 22 au 25 septembre 2011, le Pape Benoît XVI

a effectué une visite pastorale en Allemagne. Le thè-

me choisi par les évêques allemands pour cette visi-

te était: «Là où est Dieu, là est l’avenir», une phrase

tirée d’une homélie donnée par Benoît XVI dans un

autre pays de langue allemande, l’Autriche, durant

une messe au sanctuaire marial de Mariazell, le 8

septembre 2007. (Voir l’encadré plus bas.) Il est évi-

dent que sans Dieu, il ne peut y avoir d’avenir pour

la société, et c’est ce que le Saint-Père a expliqué

durant sa visite dans sa patrie qui, comme les autres

pays occidentaux, se déchristianise rapidement, et

où une «nouvelle évangélisation» est de plus en plus

urgente. En 1950, un catholique sur deux assistait à

la messe tous les dimanches, mais aujourd’hui, dans

la partie ouest du pays, ils ne sont plus que 8 % à

le faire. Le Saint-Père a donné dix-huit discours en

quatre jours; voici de larges extraits des discours les

plus importants:

Religion et liberté

À son arrivée dans la capitale,

Berlin, le Saint-Père a été accueilli par

le président fédéral, et a proposé une

brève réflexion sur le rapport récipro-

que entre religion et liberté:

M

ême si ce voyage est une visite

officielle qui renforcera les bon-

nes relations entre la République Fédé-

rale d’Allemagne et le Saint-Siège, je ne

suis pas venu ici avant tout pour pour-

suivre des intérêts politiques ou écono-

miques déterminés, comme le font juste-

ment d’autres hommes d’État, mais pour

rencontrer les personnes et parler de Dieu…

Envers la religion, nous assistons à une indif-

férence croissante dans la société qui, dans ses

décisions, considère la question de la vérité plu-

4

VERS DEMAIN octobre-novembre-décembre 2011

www.versdemain.org