Table of Contents Table of Contents
Previous Page  26 / 48 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 26 / 48 Next Page
Page Background

Je crois que cela est très important. Il s’agit de diffuser

cela à tous les niveaux de la société. Que ce soit dans

les universités, que ce soit dans les milieux les plus

modestes, peu importe; mais que cette doctrine soit

connue et surtout que les vices du système mondial —

aujourd’hui le système économique mondial — soient

révélés, manifestés, que les gens connaissent cela.

Comme le dit le prophète Osée (4, 6): «Mon peuple

meurt faute de connaissances»…C’est vraiment quelque

chose de pernicieux, c’est quelque chose de vicieux. Et

nous avons à combattre cela. Que la lumière s’étende

partout! C’est le combat de tout le monde! Nous avons

à faire connaître la vérité de ce qu’est la véritable nature

de ce système.

Mgr Jean Pierre Kutwa, Archevêque d’Abidjan, en

Côte-d’Ivoire:

“On ne finit pas de rendre grâce. Avec les autres,

je remercie les initiateurs de cette rencontre.. C’est

un terrain très dangereux, le terrain de la finance. Et

vous nous l’avez fait comprendre et nous le voyons

nous-mêmes. Vous, vous luttez à armes inégales sur le

plan matériel. Les financiers ont beaucoup de moyens

matériels. Vous en avez très peu mais cela ne vous

décourage pas. Vous voulez aller en lutte contre eux.

Il n’y a pas que le terrain matériel, mais le terrain

spirituel. Là aussi vous luttez à armes inégales. Mais,

cette fois-ci, en votre faveur parce qu’eux ils ont comme

appui le démon, Satan, Mammon, un être créé; vous,

vous avez comme appui le Créateur, donc, vous êtes les

plus forts. Ce qui me réjouit, c’est cela: d’avoir implanté

cette lutte, d’avoir mis les racines de cette lutte en Dieu.

Je crois que ces racines ainsi plantées vous permettront

finalement, face à ce Goliath, parce que c’est un Goliath.

Avec ces racines plantées en Dieu, ce Goliath, un jour

ou l’autre, un jour plus ou moins long, sera terrassé.

Je suis convaincu. Avec la foi, mes amis, eh bien! le

monde des finances sera assaini.

Mgr Jean Zerbo, Archevêque de Bamako, au Mali:

Donc, merci à tous ceux qui nous ont permis de

vivre comme une famille, ici, dans cette maison dédiée

à notre Mère (la Maison de l’Immaculée). Quand les

enfants se trouvent chez la maman, c’est vraiment la

grande fraternité. Merci d’avoir tout fait pour qu’on

vive cette fraternité… Merci au Pilote qui nous a fait

décoller parfois, qui a su nous aménager un atterrissage

diplomatique. Quand il sentait que les passagers s’as-

soupissaient, il savait introduire tout de suite quelque

chose en bon pédagogue pour nous permettre de

bien digérer ce qu’il nous servait. Je vous dis bien

simplement que les atterrissages et les décollages ont

été bien réussis.

Merci d’une manière spéciale aux familles qui ont

pris le risque d’amener leurs enfants. Quelqu’un tout à

l’heure nous parlait de l’avenir, de la relève. Je félicite

ces familles. La présence d’enfants au milieu de nous

a donné un air jeunesse, de vitalité à notre semaine

d’étude, et je les encourage. Oui ! Il faut savoir dès

maintenant semer dans leur cœur la bonne semence,

celle de la Parole de Dieu, celle de l’amour de Dieu,

celle de savoir se dépenser pour les autres. Je souhaite

justement que cet effort que vous faites pour les

accompagner, puisse être une bonne semence dans

leur cœur et porteur de fruits pour l’avenir de notre

combat pour la civilisation de l’amour.

Comme résolution que dire? J’ai bien dit que le

Pilote a bien su nous guider en bon pédagogue. Il a

mis à notre disposition des documents opportuns…

La résolution que je prends justement, c’est de repartir

Les évêques, prêtres et fidèles laïcs qui ont participé à la semaine d’étude d’août dernier.

Photo prise après une messe à l’église paroissiale Saint-Michel de Rougemont.

u

26

VERS DEMAIN octobre-novembre-décembre 2011

www.versdemain.org