Table of Contents Table of Contents
Previous Page  20-21 / 32 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 20-21 / 32 Next Page
Page Background

Abonnez-vous à Vers Demain

www.versdemain.org info@versdemain.org

Canada:

Prix 5.00$, 1 an — 20.00 $, 4 ans

1101 Principale, Rougemont, QC,

Canada J0L 1M0

Tél.: 450 469-2209 - Fax 450 469-2601

Tél.: Montréal 514 856-5714

Europe prix: Surface, 1 an 9 euros

2 ans 18 euros — 4 ans 36 euros

Avion, 1 an 12 euros - 4 ans 48 euros

France

:

Libellez vos chèques à l’ordre de:

Pèlerins de saint Michel

5 de la Forêt, 67160 Salmbach, France

C.C.P. Nantes 4 848 09 A

Tél/Fax 03.88.94.32.34

Belgique

:

Libellez et adressez

vos chèques à: Joséphine Kleynen

C.C.P. 000-1495593-47

215 Chaussée de Mons, 1er étage

1070 Bruxelles, Belgique. Tél.02/522 29 84

Suisse

:

Libellez et adressez vos chèques à:

Thérèse Tardif C.C.P. 17-7243-7

Centre de traitement, 1631-Bulle, Suisse

Adressez vos lettres par courriel

info@versdemain.org

ou Fax 1-450 469 2601

ou faites votre paiement en ligne

www.versdemain.org

Voici des extraits d’un discours de Mgr Gérard

MULUMBA KALEMBA, évêque de Mweka en RDC,

à notre semaine d’étude de septembre 2010:

Le problème abordé par ce projet venu de

Douglas, de Louis Even, ce problème touche pra-

tiquement tous les pays, mais il est davantage

douloureusement ressenti par les pays pauvres,

parmi lesquels le nôtre, surtout sous l’aspect de

l’endettement. Nous ne savions pas qu’à ce pro-

blème on pouvait trouver une solution. Nous ne

pouvions pas imaginer, car c’est depuis tellement

longtemps que tous les pays ploient sous le poids

de cet endettement. Et nous avions l’habitude de

reprocher à nos dirigeants d’être incapables de

trouver des solutions; mais en fait, sans connaî-

tre le Crédit Social, je ne vois pas comment tou-

tes ces personnes pouvaient imaginer d’en sortir

autrement. C’est donc une chance unique que de

rencontrer la théorie, la philosophie du Crédit So-

cial.

Personnellement, je suis très, très content

d’avoir découvert cela et je continue à me de-

mander: «Mais comment est-ce possible que cela

soit resté si longtemps caché? Alors je dis: «Mais

ceux qui savaient cela, qu’ont-ils fait depuis, pour

que tout le monde le sache?» Mais j’ai compris

avec tout ce que nous avons vu comme exposés,

comme illustrations, que ceux qui le savaient ont

essayé, mais ils ont rencontré le monstre à plu-

sieurs bras qui arrive à se protéger de toutes les

manières pour ne pas être atteint par les flèches

des combattants des Pèlerins de saint Michel.

En regardant les Pèlerins, j’ai vu aussi qu’ils

n’ont pas que cette philosophie du Crédit So-

cial pour lequel ils se battent pour faire passer

le message à travers le monde, mais en même

temps, ils accompagnent leur message avec

une vie vécue dans la prière. C’est avec la priè-

re qu’ils font la lutte. L’arme de la prière, je sais

qu’elle est terrible à Satan. Et alors il faut que les

Pèlerins soient toujours convaincus et de plus en

plus convaincus pour que le message finisse par

passer. Nous sommes sûrs de ce que nous Lui

demandons et je me suis dit: «Dès mon retour

chez moi, je vais réunir ceux que je pourrai pour

parler de ce que j’ai vu et de ce que j’ai appris.»

C’est une chance unique de rencontrer le Crédit Social

Mgr Valentin MASENGA et Mgr Gérard MULUMBA

Offre spéciale: trois livres sur le Crédit Social à un prix exceptionnel

Pour connaître et comprendre la cause de la crise financière, commandez ces ouvrages très instructifs

qui vous sont proposés à un prix spécial pour un temps limité (frais de poste inclus):

La démocratie économique

(205 pages) par Alain Pilote 8.00 $

Sous le Signe de l’Abondance

(312 pages) par Louis Even 15.00 $

Du régime de dettes à la prosérité

(110 pages) par J. Crate Larkin 5.00 $

Série complète (les 3 livres): 25.00 $

5 séries complètes:

100.00 $

10 séries complètes:

175.00 $

10 x Démocratie économique: 50.00 $

20 x Démocratie économique: 90.00 $

Comment administrer un pays sans taxes

(suite de la page 19 )

Escompte sur les prix

Comment faire pour que les Canadiens puis-

sent obtenir pour 400$ milliards de produits et

services tout en ne payant que $300 milliards?

C’est très simple, il suffit de baisser le prix de

vente de tous les produits et services de 1/4,

soit un escompte de 25%: l’Office National de

Crédit décrète donc un escompte de 25% sur

tous les prix de vente pendant le terme suivant.

Par exemple, si un article est marqué 400$, je ne

le paierai que 300$.

Mais s’il ne veut pas faire faillite, le vendeur

doit quand même récupérer 400$ pour la vente

de ce produit, car ce prix de 400$ inclut tous

ses frais, y compris son profit. C’est pourquoi

on parle d’un escompte «compensé»: dans ce

cas-ci, le vendeur sera compensé par l’Office

National de Crédit, qui lui enverra le 100$ qui

manque.

Pour chacune de ses ventes, le marchand

n’aura qu’à présenter ses bordereaux de vente

à l’Office National de Crédit, qui lui remboursera

l’escompte accordé au client. Ainsi, personne

n’est pénalisé: les consommateurs obtiennent les

produits qui, sans cela, resteraient invendus, et

les marchands récupèrent tous leurs frais.

Grâce à ce mécanisme de l’escompte sur les

prix, toute inflation serait impossible: en effet,

l’escompte fait baisser les prix. Et l’inflation, ce

sont les prix qui montent. La meilleure manière

d’empêcher les prix de monter, c’est de les faire

baisser ! De plus, l’escompte sur les prix est exac-

tement le contraire de la taxe de vente: au lieu

de payer les produits plus cher par des taxes, les

consommateurs les paieraient moins cher grâce

à cet escompte. Qui pourrait s’en plaindre?

Ainsi donc, avec un système de «crédit social»

(ou «argent social») tel que proposé par C.H.

Douglas, le gouvernement pourrait financer les

travaux publics et fournir des services à la popu-

lation sans que les citoyens soient embêtés par

aucune taxe ou rapport d’impôt. Tous ceux qui

n’aiment pas les taxes devraient donc se hâter

d’étudier et de faire connaître un tel système de

«crédit social».

Alain Pilote

Abonnez-vous à nos revues

Êtes-vous au courant que nous publions des

journaux en quatre langues: en français, «Vers

Demain», en anglais «Michael», en polonais

aussi du nom de «Michael», et en espagnol

«San Miguel». Vous pouvez vous abonner à ces

journaux pour les répandre parmi vos connais-

sances qui parlent en ces langues. Et bien en-

tendu, offrez-leur un abonnement. Le prix est le

même que le journal Vers Demain: 20,00$ pour

4 ans pour le Canada et les Etats-Unis, pour les

autres pays étrangers: 12$ par année, par voie

de surface et 16$ par année, par avion.

20

VERS DEMAIN mars-avril 2011

VERS DEMAIN mars-avril 2011

www.versdemain.org www.versdemain.org

21