Table of Contents Table of Contents
Previous Page  12-13 / 32 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 12-13 / 32 Next Page
Page Background

Deux missionnaires en France et en Belgique

Participation à la canonisation du Frère André à Rome

par

Gustavo Matinez

L

es directeurs de Vers Demain m’ont choisi pour

aller faire une tournée d’apostolat de deux mois

en France avec notre très dévoué Plein-Temps

français, Christian Burgaud. Notre Oeuvre est vraiment

internationale, je suis paraguayen et j’avais la mission

d’accompagner un Français. Nous nous entendions

très bien.

Canonisation du Frère André, à Rome

Dès le début de ma tournée avec M. Burgaud, j’ai

eu le grand privilège d’aller à Rome et d’assister à la

canonisation de saint Frère André, fondateur de l’Ora-

toire St-Joseph, à Montréal. Ce fut une expérience extra-

ordinaire, enrichissante, une chance inouïe, de pouvoir

mettre les pieds dans la Ville Éternelle, centre de notre

Foi catholique, de voir le Pape en chair et en os, de mes

yeux.

Donc deux jours après mon arrivée à Nantes, nous

sommes partis en voiture pour Rome. En chemin nous

avons été hébergés chaleureusement, la première nuit

chez M. et Mme Ardent et la deuxième nuit chez M. et

Mme Dutrieux de Coublevie, près de Grenoble.

Le 17 octobre, nous

sommes arrivés à 6

heures du matin à la porte

de la Place St-Pierre, où

nous avons pu exercer

notre apostolat, car il y

avait déjà une grande file

de gens qui sont venus

pour les canonisations.

Nous avons parlé avec

des gens de la Nouvelle-

Ecosse, de Québec,

Ontario, Alberta. Nous avons fait connaître notre jour-

nal à beaucoup de gens des autres pays: de l’Austra-

lie, l’Italie, l’Espagne, de la Pologne, de la Croatie. Les

gens nous ont reconnus par notre béret blanc.

A la Messe de la canonisation, nous avons eu le

grand honneur d’être placés sur le parvis du Saint-Père,

très près de l’autel. C’est ce qu’on appelle: la chapelle

du Pape.

A la fin de la Messe, quand le Saint-Père nous a

bénis, nous avons demandé que la bénédiction retombe

sur chacun des abonnés à Vers Demain, Michael et

San Miguel, et aussi sur les familles du Paraguay et de

France.

Juste à la sortie de la «Chapelle du Pape, nous avons

eu la grande joie de rencontrer notre évêque,Mgr Fran-

çois Lapierre, de St-Hyacinthe, et notre curé de Rouge-

mont, l’abbé Gérald Ouellette,

curé de Rougemont

.

J’espère que le saint Frère André ranimera la

flamme de la foi catholique en France, au Canada et

surtout au Québec. Je demande au saint Frère André

de susciter des vocations sacerdotales, missionnaires

et religieuses au Québec, afin qu’il récupère son iden-

tité de nation catholique, son riche patrimoine spirituel,

historique, et architectonique.

France

A

près avoir quit-

té Rome, nous

avons repris la

route pour l’apostolat au

sud-est de la France:

Puy-de-Dôme,Clermont-

Ferrand, Euville, Pont-

sur-Meuse, beaucoup de

familles visitées à St-Etienne, Chambéry, Annecy etc.

Après 10 jours nous sommes retournés à Nantes pour

nous ravitailler.

Et nous sommes repartis pour le Nord de la France.

Nous sommes passés par Paris, chez Mme Christine

Cambournac, qui tient une maison d’étudiants français

et étrangers. Nous avons tenu une assemblée pendant

laquelle nous avons parlé de notre œuvre à des gens

du Japon et du Portugal.

Nous sommes allés

à Gravelines, dépar-

tement Nord, chez M.

Gérard et Mme Monique

Santer, de nouveaux

abonnés au journal

Vers Demain. Ils nous

ont hébergés 2 jours.

Nous étions là à la fête

de la Toussaint, nous

sommes allés prier sur

la tombe de leur fils, l’abbé Sylvain Santer, décédé du

cancer à 21 ans. A l’âge de 13 ans, on a découvert qu’il

avait le cancer. On lui a fait faire son séminaire et il a

été ordonné prêtre avant de mourir dans la Fraternité

Saint-Pierre.

Toutes les familles que nous avons visitées récitent

le Rosaire, j’ai remarqué que les enfants obéissent aux

parents. Dans une famille polonaise de dix enfants, la

mère a dit: Nous allons prier. Tout de suite, les enfants

se sont mis à genoux devant la Vierge Marie pour

prier.

Félicita-

tions aux parents

qui enseignent

à leurs enfants

à prier. La prière

des enfants, c’est

un bouquet de

fleurs déposé sur

le trône du Père Eternel.

J’ai constaté qu’il y a une expansion extraordinaire

de Vers Demain en France. Plusieurs abonnés connais-

sent l’Oeuvre de Vers Demain depuis 40 ans, 50 ans.

M. Gérard et Mme Odile Thierry, dans le nord de la

France, à Pas-de-Calais, nous ont parlé des confé-

rences de M. Gérard Mercier et ils se rappellent de ce

qu’il avait dit. Des abonnés ont beaucoup apprécié les

articles de M. Gérard Mercier et les rapports des acti-

vités qu’il donnait. Ils nous en parlaient. Nous sommes

arrivés chez M et Mme Gérard Théry à Rome à Rome

le jour de leur 60

e

anniversaire de mariage. Ils connais-

sent Vers Demain depuis 40 ans. Ce monsieur a connu

M. Louis Even à San Damiano en 1968 ou 1969. M. et

Mme Thery se souviennent très bien des écrits de M.

Even, de Mme Gilberte Côté-Mercier et de M. Gérard

Mercier.

En Belgique

E

n Belgique, no-

tre responsable

Mme Joséphine

Kleynen a toujours Vers

Demain à l’esprit. Elle

nous a fait connaître un

prêtre du Cameroun, le

Père Nicodème Biou-

mla. Il voudrait venir à la

semaine de Jéricho et à

la semaine d’étude du Crédit Social. Il est très intéressé

à notre œuvre et il veut faire une étude approfondie du

Crédit Social. Le Père Bioumla fait un grand travail en

Belgique dans les quartiers où il habite. Nous avons

fait des conférences sur le Crédit Social dans des pres-

bytères avec des prêtres de Burkina Faso et de la Ré-

publique Démocratique du Congo. Le Père Nicodème a

acheté un livre sur le Crédit Social pour l’étudier. Il nous

a organisé une réunion dans son presbytère. Une reli-

gieuse, une directrice d’une institution d’enseignement

pour les handicapés et deux autres prêtres ont assisté

à l’assemblée.

Ces deux prêtres qui poursuivent leurs études en

Belgique, dont l’un vient du Congo et l’autre de Burkina

Faso, ont reconnu l’évêque de leur diocèse respectif

dans le dernier journal Vers Demain. Ils nous ont dit:

«C’est mon évêque, qu’est-ce qu’il est allé faire là?»

Ils étaient très intéressés à connaître l’Oeuvre de Vers

Demain. Nous leur avons donné des DVD du congrès

qui contiennent les conférences des évêques. Nous leur

avons laissé des journaux

et des circulaires.

Dévoués Pèlerins

en France

E

n Alsace,

nous

sommes restés deux

jours avec M. Charles

Bardelmann qui reçoit

notre courrier en France.

Il expédie lui-même les

commandes de journaux,

de circulaires et des livres

sur le Crédit Social. Il nous

rend d’immenses services

depuis plusieurs années. Nous avons visité la famille de

M. Frank Kretz qui demeure aussi en Alsace. M. Kretz

garde de bons souvenirs des Canadiens pèlerins qu’il a

connus quand il est venu à plein temps à Rougemont.

Il les salue tous.

Pendant notre apostolat en France, des abonnés

venaient de recevoir le dernier journal Vers Demain

d’octobre-novembre-décembre 2010. Ils ont été édifiés

par l’article de Jacinthe Boudreau sur la modestie chré-

tienne. Ils ont trouvé que cet article de la part d’une

jeune fille était bien à point et nécessaire.

Nous avons visité beaucoup de Pèlerins de saint

Michel en France. M. et Mme Marcel Picard, de

laMeuse, sont très fidèles à l’Oeuvre de Vers Demain.

Ils nous ont parlé des Pèlerins qu’ils ont déjà accueillis

chez eux, entre autres MM. Ma

Nous avons visité

beaucoup de Pèlerins de saint Michel en France. M.

et Mme Marcel Picard, de la

rcel et Réjean Lefebvre.

Ce voyage en France a été pour moi très enrichis-

sant. Il m’a fait connaître l’histoire, le patrimoine reli-

gieux des différents départements de la France. J’ai

visité des églises très anciennes qui témoignent de la

grande foi des ancêtres. J’ai entendu plusieurs récits

édifiants sur l’histoire de la France.

Je prie pour que mon pays, le Paraguay, ne se

laisse pas influencer par le laïcisme comme on le voit

en France et au Québec.

Je trouve que M. Christian Burgaud est un grand

apôtre. Il a beaucoup de mérites. Il ne pense qu’à

l’apostolat. Il n’a pas autre chose dans la tête. Je suis

très content de ma tournée d’apostolat avec lui. Même

si la foi a beaucoup diminué en France, tout n’est pas

perdu parce qu’il y a encore de bonnes gens qui font le

combat pour rester catholiques. Nous en avons entendu

parler et tous les bons abonnés que nous avons visités

en sont la preuve. Nous remercions beaucoup toutes

les familles qui nous ont accueillis chaleureusement en

France et en Belgique. Je garde de très bons souve-

nirs de cette magnifique tournée d’apostolat. Dans les

deux mois, nous avons recueilli un total de 1094 abon-

nements au journal Vers Demain.

Gustavo Martinez

Mme Joséphine Kleynen

M. Christian Burgaud

La prière des enfants,

c’est un bouquet de fleurs

déposé sur le trône du

Père Éternel.

12

VERS DEMAIN mars-avril 2011

VERS DEMAIN mars-avril 2011

www.versdemain.org www.versdemain.org

13