Table of Contents Table of Contents
Previous Page  20-21 / 48 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 20-21 / 48 Next Page
Page Background

L

es Pèlerins de saint Michel offrent leurs pro-

fondes sympathies à la famille Couture et

unissent leurs prières pour le repos de l’âme

de cette bonne et sainte maman que fut madame

Gabrielle Couture. Nous

l’avons tous aimée, elle

était si douce, aimable et

charitable.

Ellenous aquittéspour

aller fêter au Ciel le Jour

de l’An 2011 avec Réal,

son époux bien-aimé, qui

l’avait devancée depuis le

2 avril 1986, et aussi avec

son fils Gilbert.

Bien qu’elle était hum-

ble et petite de taille, elle

fut une grande dame, une

grande catholique, une

grande Pèlerine de saint

Michel.

M. et Mme Couture,

catholiques convaincus,

unis spirituellement en

tout, ont connu Vers De-

main en 1954. Intelligents

et sincères, ils en ont com-

pris tout de suite la valeur

et l’importance et ils y ont

adhéré de plain-pied. Ils

ont fait de leur maison,

le coeur de l’Oeuvre des

Pèlerins de saint Michel,

à Québec. Les fondateurs

et tous les Pèlerins à plein

temps étaient reçus cha-

leureusement dans cette

maison de charité et d’apostolat du 106 rue Arago-

est . Cette maison servait aussi de lieu d’assemblée

du mois à Québec, de lieu de rencontre des Pèle-

rins pour les assauts de distribution de circulaires

sur Québec, qui duraient 10 jours parfois. Madame

Couture nourrissait tous ces apôtres et les héber-

geait. Il n’y avait pas de limites à son dévouement.

Elle faisait participer ses enfants.

Aussi longtemps qu’ils en ont eu la capacité, M.

et Mme Couture allaient tous les samedis à la Croi-

sade du Rosaire de porte en porte en propageant le

journal Vers Demain. Ils avaient fait cette promesse

à la sainte Vierge pour conserver les jambes de M.

Couture couvertes d’ulcères inguérissables.

Madame Couture était très charitable pour son

église et pour son Oeuvre des Pèlerins de saint Mi-

chel. Elle ne ménageait ni

son temps, ni son argent

quand il s’agissait de faire

le bien.

Elle allait à la Messe

tous les jours à son église

Notre-Dame de Jacques-

Cartier. Elle aimait beau-

coup la très Sainte Vierge,

quotidiennement elle réci-

tait le Rosaire avec ses en-

fants. Elle s’est consacrée à

notre Sainte Mère du Ciel,

le 25 juillet 1971. Nous ne

doutons pas que c’est Elle,

la Reine des Anges et des

saints qui est venue cueillir

sa Gabrielle pour l’introdui-

re au Royaume éternel du

Ciel où tout est joie, bon-

heur et Paix.

Nous avons assisté aux

funérailles qui ont eu lieu le

7 janvier. L’assistance était

très nombreuse et pour

cause, monsieur et mada-

me Couture ont donné la

vie à 11 enfants. En écrivant

ces lignes, les psaumes que

nous chantons le matin, me

viennent à la mémoire:

«C’est un don du Sei-

gneur que des fils, heureux

l’homme qui en remplit son carquois...- Heureux

l’homme qui craint le Seigneur et marche dans ses

voies - ton épouse, une vigne fructueuse au coeur de

ta maison - tes fils des plants d’olivier autour de ta

table...»

Ce sont des parents qui ont accepté leurs enfants

avec amour, ils ne les ont pas tués par l’avortement.

A son décès notre chère madame Couture avait 33

petits-enfants et 23 arrière-petits-enfants. Et les fa-

milles continuent à se multiplier. On ne voyait pas

que des cheveux blancs aux funérailles, il y avait des

Elle est passée en faisant le bien

Mme Gabrielle (Réal) Gouture, décédée

Dieu a fait une grande moisson

parmi les Pèlerins de saint Michel, ces mois-ci

Roch Delisle de Curren, Ontario,

âgé de 89 ans,

est décédé le 8 novembre 2010. Lui et son épouse

aidaient les Pèlerins de saint Michel depuis environ

45 ans. Ils les hébergeaient, les recevaient à leur

table, offraient un don régulièrement pour aider aux

dépenses. Aussi M. Delisle distribuait des circulaires.

La Messe a été célébrée pour lui, dimanche, le 26

décembre, à la chapelle de la Maison de l’Immaculée,

à Rougemont.

Léo Bourbonnais, de St-Isidore, Ontario,

est

décédé le 5 décembre 2010, à l’âge de 73 ans. Une

autre de nos chaleureuses maisons d’accueil pour

les Pèlerins de saint Michel. Les Pèlerins étaient tou-

jours reçus chez M. et Mme Bourbonnais, comme des

frères, à n’importe quel temps de l’année, ils étaient

toujours disponibles.

Anna César-Tovar, nonagénaire de Ville-Laval,

est

décédée le 7 décembre 2010. Très attachée à l’Oeuvre

de Vers Demain et en comprenait l’importance, elle

la soutenait de ses dons. Elle se faisait un devoir et

une joie d’assister à nos congrès et à nos réunions. La

Messe de dimanche, le 26 décembre, à l’occasion de

l’assemblée du mois des Pèlerins, a été célébrée pour

l’âme de la chère défunte.

Madame Fernande Germain (Paul), de Montréal,

est décédée au début de janvier 2011, elle était âgée

de 91 ans. Elle était une grande Pèlerine de la Croi-

sade du Rosaire. Il a été un temps où elle accompa-

gnait nos Pèlerines tous les samedis. Elle était dans un

foyer de personnes âgées depuis plusieurs années,

et elle se plaisait à distribuer des médailles miracu-

leuses. Elle nous en demandait régulièrement. Que la

Vierge Marie qu’elle a aimée et servie, la reçoive dans

la céleste Patrie. La sainte Messe a été célébrée pour

elle, à la chapelle de la Maison de l’Immaculée, le 15

janvier, en la fête de Notre-Dame des Pauvres.

Jacques Monastesse, de Montréal,

est décédé

le 24 octobre 2010. Il était le fils de M. et Mme Paul

Monastesse, des pionniers du Mouvement qui se sont

dévoués pleinement dans l’Oeuvre de Vers Demain,

à Montréal. Les enfants ont été élevés dans ce climat

de dévouement et de charité. Jacques était toujours

abonné à Vers Demain et c’est lui qui a tracé les plans

d’électricité de notre Maison de l’Immaculée.

Nos sympathies à tous les parents et amis de ces

chers Pèlerins de saint Michel défunts. Nous prions

avec eux et pour eux.

Thérèse Tardif

gens de tous les âges: du vieillard de 90 ans aux nou-

veaux-nés, des familles de plusieurs enfants. et une

belle jeunesse qui donnera de la relève à l’Eglise et

aux Pèlerins de saint Michel, nous l’espérons.

Le prêtre, dans son homélie, était enthousiaste

de voir cette belle assistance. Il a rendu un vibrant

hommage à Mme Couture. Je n’ai malheureusement

pas pris de notes, mais il a parlé dans ce sens:

«Gabrielle vous a légué un bel héritage, elle

vous a transmis la vie et la foi catholique. Ne gas-

pillez pas ce précieux héritage, transmettez-le à vos

enfants pour qu’eux aussi ils le lèguent aux généra-

tions futures, afin d’assurer la continuation de no-

tre peuple canadien-français catholique.»

Actuellement, les ennemis de Dieu sont déchaî-

nés pour détruire ce précieux héritage qui a fait la

force et la noblesse de notre peuple: les grandes fa-

milles, soutenues par notre Eglise vigilante et zélée.

Un autre très précieux héritage que M. et Mme

Couture ont laissé à leur famille, c’est l’éclatante lu-

mière du Crédit Social qui, par son dividende dis-

tribué à tous, sortira tous les pauvres de la terre de

la misère. Quel bel idéal à poursuivre. (www.vers-

demain.org

) Des millions et des millions d’êtres hu-

mains n’ont pas un repas par jour. Les évêques afri-

cains nous disent qu’ils sont obligés de se faire un

calendrier pour décider quel jour tel enfant aura le

repas, et quel autre jour tel autre enfant l’aura.

C’est pour leur donner à manger que madame

Couture s’est tant dévouée. Quelle belle récompense

elle reçoit maintenant. Suivons ses pas si nous vou-

lons aller jouir du même bonheur au Ciel pendant

toute l’éternité.

20

VERS DEMAIN Janvier-février 2011

VERS DEMAIN Janvier-février 2011

www.versdemain.org www.versdemain.org

21