Table of Contents Table of Contents
Previous Page  20 / 22 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 20 / 22 Next Page
Page Background

Page 22

Oct.-Nov.-Déc. 2010

Journal Vers Demain, 1101 rue Principale, Rougemont, QC, Canada — J0L 1M0

Tél.: Montréal (514) 856-5714; Rougemont: (450) 469-2209; Fax (450) 469-2601;

www.versdemain.org

Semaine d’étude de la Doctrine Sociale

de l’Église et de son application

pour vaincre la crise et la pauvreté

du 28 mars au 6 avril

Maison de l’Immaculée, 1101 Principale, à Rougemont

450-469-2209 ou 514-856-5714 -

www.versdemain.org

Nous vous attendons nombreux à cette semaine d’adoration, suivie de l’as-

s

emblée mensuelle et de la semaine d’étude. Nous avons beaucoup de grâces

à demander et nous devons approfondir notre vocation de patriotes catholi-

ques pour hâter le triomphe du Christ-Roi sur les nations.

Siège de Jéricho 2011

7 jours et 6 nuits d’adoration

Devant le Saint Sacrement Exposé

du 20 au 26 mars

Dimanche, 27 mars, assemblée mensuelle

Nous publions l’homélie de Son Exc. Mgr

François Lapierre, notre évêque du diocèse de

Saint-Hyacinthe, lors d’une messe paroissiale

concélébrée à Marieville, le mercredi de la se-

maine d’étude, avec de M. l’abbé Gérald Ouel-

let, notre curé, des évêques et des prêtres en

visite à Rougemont.

Congressistes et paroissiens assistaient à

la Messe. Après avoir salué Nosseigneurs, les

évêques et les prêtres, ainsi que l’ambassadeur

de Côte d’ivoire, Mgr Lapierre prononça son

homélie:

... Je vous salue et je vous dis ma joie que

vous puissiez être là. Je sais bien que c’est dans

le contexte de votre rencontre que vous vivez à

Rougemont, que vous êtes ici. J’aimerais éga-

lement remercier nos amis, les Pèlerins de saint

Michel qui rendent possible cette rencontre

qui nous permet d’être ensemble ce matin et

de célébrer cette Eucharistie qui nous rappelle

l’unité du Corps de l’Église.

Nous avons à l’évêché, ici, de Saint-Hyacin-

the, deux prêtres africains qui vivent avec nous,

nous avons un Bénédictin qui est du Congo, qui

étudie actuellement à l’institut de technologie

agricole, à Saint-Hyacinthe, et nous avons égale-

ment un prêtre du Bénin qui est en train de faire

un post-Doctorat sur l’enseignement social de

l’Église, sur ce problème si important de la dette

des pays africains et qui étudie à l’Université de

Sherbrooke.

Un fossé entre l’Occident

et les pays du tiers monde

Et ce prêtre m’a prêté dernièrement un livre

qui a pour titre «La Haine de l’Occident». C’est

un livre écrit par un Suisse bien connu, Jean Zie-

gler. Dans ce livre, Jean Ziegler montre qu’il y a

présentement dans le monde, nous le savons,

mais il le montre dans des évènements, il le mon-

tre dans des faits bien concrets, il montre que

nous vivons dans un monde qui est profondé-

ment divisé, dans un monde qui est profondé-

ment marqué par cette histoire, qui existe déjà

depuis plusieurs siècles et qui fait qu’il s’est créé

un fossé toujours plus grand entre l’Occident

et les pays en général qu’on dit du Sud, qu’on

appelait du tiers monde ou des pays qui vivent

aujourd’hui dans des situations économiques,

politiques difficiles. Il montre bien dans ce livre

que cette réalité est tout à fait dévastatrice pour

le monde dans lequel nous vivons.

Eh bien ! ce matin, je ne suis pas venu ici pour

vous instruire sur un problème que vous connais-

sez mieux que moi, qui est ce problème de cette

profonde division du monde dans lequel nous

vivons aujourd’hui où il y a, nous le savons, une

accumulation de la richesse d’un côté et où il y

a une expansion de la pauvreté et de la misère

dans beaucoup d’autres parties du monde. Tout

cela est bien contraire au grand projet du Sei-

gneur, au grand projet de Dieu qu’est le royaume

des cieux.

Nous voyons ce matin comment Jésus pre-

nait à peine le temps de dormir pour annoncer

le royaume des cieux. Il est dit: “Au coucher du

soleil, tous ceux qui avaient des infirmes atteints

de maladie, alors Jésus était là en train de les

guérir. Des esprits mauvais sortaient de beau-

coup d’entre eux en criant: ‘Tu es le Fils de Dieu’.

On dit: ‘Quand il fit jour, il sortit et se retira dans

un endroit désert’. Nous voyons comment Jésus

prenait à peine le temps de dormir pour annon-

cer ce royaume des cieux qui est un royaume de

justice et de paix.

Nous voyons donc comment le Seigneur a

vécu totalement donné à sa mission. Et dans

la première lecture de ce jour, nous voyons

comment l’apôtre Paul incite la communauté

de Corinthe qui était une petite communauté,

à ne pas se diviser. Il incite la communauté de

Corinthe à vivre dans l’unité.

Il rappelle que ce n’est pas Apollos ou Paul

qui sont importants, mais c’est la construc-

tion de la communauté, que l’édifice de Dieu,

c’est la communauté chrétienne. Cet édifice de

Dieu, il est le signe parmi les nations de la pré-

sence du Seigneur. Mais si ce signe est divisé,

alors on ne fait qu’imiter le monde dans lequel

nous vivons, qui est un monde divisé, d’où la

très grande importance de l’unité de la com-

munauté chrétienne.

Il est bon qu’il existe des groupes, des mou-

vements, qu’il existe bien des réalités dans

l’Église, mais au-dessus de tout nous devons

chercher sans cesse l’unité entre nous, l’unité

aussi au-delà de nos frontières. Et cette cé-

lébration, ce matin, nous montre bien cette

communion qui existe bien au-delà des fron-

Expansion de la pauvreté et de la misère dans les pays africains

Homélie de Son Excellence Mgr François Lapierre

Mgr Lapierre a été profondément impression-

né par la rencontre de ces évêques africains ve-

nant de pays très pauvres. Il nous livre un émou-

vant message dans son bulletin diocésain, «L’En-

voi», d’octobre 2010. Voici un petit extrait:

«Dernièrement, huit évêques africains du

Congo, du Congo-Brazzaville et du Burkina Faso

ont visité notre diocèse. J’ai pu converser avec

eux et entendre à travers eux le cri des pauvres de

leurs pays. Ces évêques sont venus ici parce qu’ils

sont à la recherche de voies alternatives pour le

développement de leurs peuples. Ils ont la claire

vision que l’organisation financière de notre pla-

nète ne fait qu’approfondir la pauvreté où vivent

de larges secteurs de leurs populations.

... Ces évêques africains qui nous ont visités,

vivaient peut-être à leur insu la nouvelle évan-

gélisation. Ils venaient nous interpeller sur des

questions qui sont au cœur de l’évangile.»

=

Mgr François La

pierre, p.m.é.

tières d’un diocèse ou d’un pays, cette uni-

té, je dirais, qui est l’action même de Dieu.

Alors, cette Eucharistie que nous célébrons

ce matin nous rappelle que le Seigneur refait

constamment notre unité, notre unité inté-

rieure mais aussi l’unité de l’Église, l’unité de

nos diocèses, l’unité de nos communautés

chrétiennes.

Ce que Paul rappelait aux Corinthiens, il

nous le rappelle encore aujourd’hui à nous

qui vivons en ce début du vingt et unième

siècle et qui avons à faire face à des défis qui

sont énormes, mais des défis où nous ne mar-

chons pas seuls, le Seigneur est avec nous.

C’est ce que nous rappelle cette Eucharistie

que nous allons célébrer ce matin, pour que

votre rencontre, pour que vos échanges de

ces jours puissent porter beaucoup de fruits

et aider à la paix et à la justice, au renouveau

du monde où nous vivons. Amen

=

Mgr François La

pierre, p.m.é.