Table of Contents Table of Contents
Previous Page  17 / 22 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 17 / 22 Next Page
Page Background

Page 19

Journal Vers Demain, 1101 rue Principale, Rougemont, QC, Canada — J0L 1M0

Tél.: Montréal (514) 856-5714; Rougemont: (450) 469-2209; Fax (450) 469-2601;

www.versdemain.org

Oct.-Nov.-Déc. 2010

qui appartient à tous. C’est une injustice.

Personne ne doit naître dépourvu dans un

monde enrichi par tant d’acquisitions accumu-

lées qui ne sont le produit de personne vivant

aujourd’hui. C’est un héritage, dont nous som-

mes tous cohéritiers. C’est tellement vrai que,

malgré le système actuel qui nie cette splen-

dide vérité, on appelle les pauvres des déshé-

rités. Pour qu’ils soient des déshérités, il faut

qu’ils aient eu droit à un héritage et qu’on les

en ait privés.

Économie généreuse

On déplore qu’aujourd’hui la richesse se

concentre entre quelques mains. Pas surpre-

nant quand on déshérite les membres de la

société et qu’on laisse les plus forts ou les plus

audacieux manger les faibles ou les moins vio-

lents.

Entrez dans une usine. Vous y voyez des

employés: reconnaissons le droit à leur salaire.

Vous voyez des machines, payées avec de l’ar-

gent des bailleurs de fonds; reconnaissons le

droit des capitalistes-piastres à un dividende

sur les profits. Mais dans ces machines, il y a

une invention, une patente, sans laquelle ce

ne serait que des pièces d’acier. Cette inven-

tion, qu’on peut appeler l’âme de la machine,

c’est là une acquisition transmise, qui n’aurait

jamais été ni faite ni transmise sans la vie en

société. C’est cela qui doit apporter un divi-

dende à tous les membres de la société.

L’autre dividende, celui des hommes à pias-

tres, est déterminé par la compagnie qui béné-

ficie de ces piastres. Le dividende à tous, que

propose le Crédit Social, doit être décidé par

la société elle-même, comme revenu d’un ca-

pital de la société investi dans tout le système

producteur.

Voilà bien une économie distributive autre-

ment plus ensoleillée que celle qui cause tant de

soucis à tant de monde aujourd’hui. Une éco-

nomie distributive généreuse comme l’abon-

dante production moderne, et n’oubliant per-

sonne, assurant à chacun une part couvrant

au moins les premières nécessités de la vie et

croissant pour chacun à mesure du progrès

dans la production, tout en laissant en plus une

récompense adéquate à la production pour la

mise en oeuvre de ce capital commun.

Et ne trouvez-vous pas que cette économie

distributive, proposée par le Crédit Social, res-

semble passablement à l’économie spirituelle

de l’Église ? Est-ce que tous les chrétiens ne

sont pas invités à puiser abondamment au tré-

sor spirituel de l’Eglise, bien plus qu’ils ne peu-

vent le mériter par leurs seules oeuvres person-

nelles ? Certes, chacun d’eux a encore le mérite

de ses propres bonnes oeuvres (tout comme

dans le Crédit Social on reconnaît encore le

droit de l’employé à un salaire). Mais outre

cela, tous les chrétiens peuvent bénéficier de

dons gratuits (grâce veut dire gratuité) gagnés

pour eux par Notre-Seigneur, la sainte Vierge

et les saints. Ne dit-on pas que nous sommes

héritiers, co-héritiers de Jésus-Christ ?

Pourquoi une économie temporelle calquée

sur ces principes de solidarité et de générosité,

n’est-elle pas acclamée avec empressement

par tous et réclamée avec instance? Pour-

quoi ? Parce qu’elle est encore trop ignorée,

trop incomprise; et parce qu’on a longtemps

hypnotisé l’humanité avec une philosophie de

jansénisme économique, entretenue par les

puissances financières et par ceux qui tiennent

à mieux dominer les autres en les maintenant

aux confins de la privation, quand ce n’est pas

dans une extrême pauvreté.

Louis Even

Vers Demain Février 1968

Tous capitalistes, tous héritiers

(suite de la page 18)

Pour voir clair dans le système d’argent

Procurez-vous les écrits de Louis Even

A bas prix (frais de poste compris):

Sous le Signe de l’Abondance 15$ - CHF 15

Le Crédit Social en 10 leçons 10$ - CHF 10

Du régime de dettes à la Prospérité 10$ -CHF 10

Une Finance saine et efficace 3$ - CHF 3

Qu’est-ce que le vrai Crédit Social 3$ - CHF 3

L’Île des Naufragés

2$- CHF 2

Un dollar égale 75 centimes d’euro 0,75

3 dollars égalent 2,25 euros - 15$ = 10 euros

Lisez ces livres et brochures et faites-les

lire autour de vous.

Envoyez votre commande avec votre chèque ou

mandat de poste à l’ordre de

Journal Vers Demain, 1101 Principale, Rougemont,

QC, Canada J0L 1M0

Tél.: 450 469-2209 - Fax 450 469-2601

Tél.: Montréal 514 856-5714

www.versdemain.org info@versdemain.org

France - Belgique

Libellez et adressez vos chèques à l’ordre de

Pèlerins de saint Michel

5 de la Forêt, 67160 Salmbach, France

C.C.P. Nantes 4 848 09 A

Tél/Fax 03.88.94.32.34

Libellez et adressez

vos chèques à: Joséphine Kleynen

C.C.P. 000-1495593-47

215 Chaussée de Mons, 1er étage

1070 Bruxelles, Belgique. Tél.02/522 29 84

Suisse

Libellez et adressez vos chèques à:

Thérèse Tardif C.C.P. 17-7243-7

Centre de traitement, 1631-Bulle, Suisse

Adressez vos lettres par courriel:

thtardif@sympatico.ca

-

www.versdemain.org

ou par Fax :1-450 469 2601

M. et Mme Lucien Blais

Grands Pèlerins, de grands tenaces

M. et Mme Donat Bernier

Apôtres de la Croisade, de grands tenaces

M. et Mme Paul-Émile Julien

Apôtres de la Croisade du Rosaire

Distributeurs de circulaires

M. et Mme Daniel Fournier

Apôtres de la Croisade du Rosaire

Distributeurs de circulaires

François de Siebenthal

Suisse

Renaud Laillier,

France

Changement d’adresse

Veuillez nous envoyer votre changement

d’adresse aussitôt que vous déménagez, car bien

souvent le Bureau de Poste ne nous l’envoie pas.

Et vous risquez de ne plus recevoir votre journal.

Envoyez donc votre nouvelle adresse à:

Journal Vers Demain

1101 rue Principale, Rougemont, P.Q.

Canada J0L 1M0

Tél. 14504692209 Fax:1 450 469 2601

www.versdemain.org info@versdemain.org