Table of Contents Table of Contents
Previous Page  15 / 24 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 15 / 24 Next Page
Page Background

Page 15

Mars-Avril 2010

Journal Vers Demain, 1101 rue Principale, Rougemont, QC, Canada — J0L 1M0

Tél.: Montréal (514) 856-5714; Rougemont: (450) 469-2209; Fax (450) 469-2601;

www.versdemain.org

Ghislain Rodrigue,

notre grand Pèlerin de saint Michel, de Sherbrooke,

est décédé le 9 février à l’âge de 70 ans et 11 mois. Il était le frère d’Henri-Louis

Rodrigue, de St-Georges, qui a fait tant d’activités pour Vers Demain avec son

épouse et ses enfants, dont plusieurs ont été Plein-Temps.

Quel grand appui fut la famille Rodrigue, de père en fils, pour l’Oeuvre de

Louis Even ! Cela a commencé «au mois d’août 1938, quand Louis Even est parti

pour sa première tournée à plein temps pour la cause du Crédit Social, c’est

dans la Beauce qu’il s’est rendu d’abord. Et là, étaient présents, à sa première

conférence dans cette région: Ernest Rodrigue avec Lorédant Rodrigue, père

et grand-père de Ghislain et d’Henri-Louis; étaient présents également, Joseph

et Arthur Rodrigue, frères de Lorédant, grands-oncles de Ghislain. Tous ont

parfaitement compris le Crédit Social et s’en sont faits les apôtres jusqu’à leur

mort.» (Gilberte Côté-Mercier, V.D. mars-avril 1979).

Ghislain a suivi leurs traces, il a été un fidèle apôtre jusqu’à son dernier soupir.

Il suivait toutes les activités de l’Oeuvre: congrès, Siège de Jéricho, assemblée

mensuelle à Rougemont, assemblée du mois à Sherbrooke; il était encore

là aux assemblées de janvier 2010. Fervent propagandiste de Vers Demain, il

allait au porte en porte, prenant jusqu’à 1,000 abonnements dans une année. Il

accompagnait les Plein-Temps et, surtout, il distribuait des circulaires à profusion.

Il ne refusait jamais un service. C’est avec du grand dévouement comme cela

qu’une Oeuvre se bâtit. Une Oeuvre qui, grâce à ces tenaces pionniers, va porter

lumière et espoir aux plus pauvres d’entre les pauvres, en Afrique et jusqu’aux

confins de la terre.

Ghislain Rodrigue était aussi un homme de foi et de prière. A combien de

messes il a participé et combien de chapelets il a récités ? Il est parti doucement,

purifié par les Sacrements de la Sainte Eglise catholique. Il est allé rejoindre sa

chère maman, Mme Ernest Rodrigue qui fut une si grande apôtre, elle aussi. Ils

jouissent du bonheur éternel dans la vérité, la justice, la charité et la paix !

Une messe pour le repos de l’âme de Ghislain Rodrigue sera célébrée,

dimanche le 28 mars, à 5 heures de l’après-midi, par M. le curé Gérald Ouellette,

à St-Michel de Rougemont, après la fermeture du Siège de Jéricho, à l’assemblée

mensuelle des Pèlerins de saint Michel. Parents et amis sont tous invités.

La photo de Ghislain Rodrigue lance un message aux Pèlerins de saint Michel:

«Pour le plus beau des Mouvements. Tenons bon, les financiers sont en déroute.

En avant , marchons à l’abonnement !»

Charles-Auguste Lemay,

de

Cloutier,

puis de Rouyn-Noranda, Pè-

lerin de saint Michel, est décédé le 30

janvier 2010, à l’âge de 91 ans. A Clou-

tier, il tenait une épicerie. Et comme il

avait un grand coeur, il effaçait sou-

vent la dette de ceux qui ne pouvaient

payer. Et malgré cette si grande géné-

rosité, la grande famille de 12 enfants

a toujours eu ses trois repas par jour.

M. Lemay a connu le Crédit Social,

de son père. Il a commencé à suivre

notre Mouvement, lorsque nous or-

ganisions des nuits de prière. C’était

un grand priant. Avec son excellente

épouse, il faisait le Chemin de Croix

tous les jours. Une fois libéré de son

magasin, il s’est lancé dans le grand

apostolat dans les familles. Et c’est

monsieur Donat Bernier, de Guyenne, qui fut son premier entraîneur au por-

te en porte. Il a visité tous les foyers de Rouyn. Il voyait aussi à réabonner

tous ceux dont l’abonnement arrivait à échéance. Il couvrait aussi sa région

de circulaires de Vers Demain. Il était convaincu et convainquant. Il avait le

feu sacré. Il parlait avec une chaleur et un enthousiasme débordants.

Son fils Pierre étant décédé, ses onze autres enfants étaient tous à son

chevet au moment de sa mort: Rose-Hélène, Claudette, Carmen, Jean-

Claude, Monique, Denise, Daniel, Suzanne, Gilbert, Louise, et Richard. Il

s’est éteint pendant la récitation de l’Ave Maria, un samedi, jour de la Sainte

Vierge. Ses funérailles ont eu lieu le jour de la Chandeleur, le 2 février. Dans

sa tombe tous ses insignes de Pèlerins de saint Michel, son béret blanc, sa

médaille miraculeuse, sa médaille de conquérant, sa médaille de saint Mi-

chel paraient son veston.

Monsieur et madame Donat Bernier représentaient les Directeurs de

Vers Demain aux funérailles. Un époux fidèle, un père exemplaire, un Pèlerin

de saint Michel au coeur de feu s’est envolé au Ciel, les mains chargés de

mérites. La Messe de l’assemblée du mois des Pèlerins de saint Michel, à

Rougemont, a été célébrée le 28 février pour le repos de l’âme de ce grand

conquérant.

Eudore Leclerc

, de Gatineau est décédé le 7

février 2010

, à l’âge de 78 ans. Il était l’époux de Lau-

rette Leclerc. Il laisse aussi dans le deuil ses enfants:

Célyne, qui fut à plein temps dans notre Oeuvre des

Pèlerins de saint Michel, pendant 6 ou 7 ans, Hélène,

Lucie, Serge, Marc.

Eudore faisait partie de la grande famille de feu

Arthur Leclerc et de feue Angéline Gendron qui furent

parmi les premiers créditistes à St-Quentin, N.B., avec

M. François Levesque. La famille comptait 15 enfants

et plusieurs ont participé aux grandes activités de

l’Oeuvre de Louis Even: abonnements à Vers Demain, distributions de circu-

laires, organisations d’assemblées, toujours présents aux congrès. Tous ces

pionniers étaient des perles précieuses pour l’Oeuvre de Vers Demain.

Eudore, comme son frère jumeau Dollard, était un bâtisseur de maisons.

Grâce à eux si nos fondateurs ont décidé de bâtir la «Maison Saint-Michel».

Eudore a fait la plomberie, tandis que Dollard était l’entrepreneur. On voit

Eudore sur la photo et notre Plein-Temps Gérard Migneault qui posent la

tuyauterie pour installer l’eau courante

dans la Maison Saint-Michel, dont les tra-

vaux avaient commencé en 1961.

Jeune marié, Eudore avait déménagé

à Rougemont avec son épouse et leur

petite Célyne, pour pouvoir donner tout

son temps à la construction de la Mai-

son Saint-Michel. A la suite de la Maison

Saint-Michel, Eudore, Dollard et Bernard

Leclerc ont participé à la construction de

l’imprimerie, de la Maison de l’Immacu-

lée, de l’entrepôt, et pour finir, de la cha-

pelle dédiée à saint Joseph, bâtie en re-

merciement à ce grand saint pour avoir

trouvé les fonds nécessaires au finance-

ment sans dette de toutes ces bâtisses.

Pendant notre Siège de Jéricho, du 21

au 28 mars, nous aurons une Messe pour le repos de l’âme de ce grand col-

laborateur de l’oeuvre des Pèlerins de saint Michel, que fut Eudore Leclerc.

Que Marie, étoile de la mer, patronne des Acadiens, le reçoive au Royaume

de Dieu dans l’éternelle félicité !

Thérèse Tardif

Madame Fernand Crégheur

(Monique Gélinas),

de Rouyn-Noran-

da, est décédée le 29 décembre 2009, à l‘âge de 87 ans. M. et Mme Crégheur

étaient de très bons Samaritains pour les Pèlerins de saint Michel

et l’Oeuvre de Vers Demain. Ils recevaient les Pèlerins pour les

repas et l’hébergement. Ils étaient de grands bienfaiteurs aus-

si. Ils ont vécu à Ottawa, Amos et Val d’Or. Madame Crégheur

laisse dans le deuil son époux et ses neuf enfants. M. et Mme

Crégheur ont été fidèles à leur mariage pendant 68 ans. Ils ont

vécu heureux. De grands modèles pour nos jeunes couples,

dont le mariage est si fragile. La fidélité, l’amour et le pardon

sont la recette du bonheur. Nous unissons nos prières à celles de

la famille pour l’âme de la chère maman qui continuera sûrement à les aimer et

à les choyer du haut

du Ciel.

René Armand Desrochers, de St-Norbert

,

Manitoba est décédé à l’âge de

93 ans. Ses funérailles ont eu lieu le 15 décembre. C’était un homme sympathi-

que et généreux. C’est sa nièce Alice Benjamin qui nous a annoncé la nouvelle.

Il recevait nos Plein-Temps en tournée au Manitoba. Il avait reçu Léonard Mur-

phy et son compagnon en 1993, nous dit Mme Clément. Ils étaient allés dire un

chapelet au chevet de son père mourant. M. Desrochers était abonné au journal

Vers Demain depuis un grand nombre d’années et l’appréciait beaucoup. Prions

pour le repos de l’âme de ce bon ami

.

Marcel Cusson, de Repentigny,

est décédé dernièrement. C’était un

grand distributeur de circulaires de Vers Demain. Il était très heureux de pouvoir

passer le message de vérité et d’espérance de Vers Demain dans toutes les por-

tes de sa ville. Ces grands apôtres qui se sont donnés eux-mêmes à la cause,

ne pouvaient savoir tout le bien qu’ils ont fait dans les coeurs et dans les âmes;

maintenant qu’ils sont passés de l’autre côté du voile, ils le voient et reçoivent

sans doute la récompense au centuple.

Prions saint Michel d’ouvrir les portes du Ciel

à ses vaillants guerriers rappelés par Dieu

Nous voulons des écoles catholiques pour nos enfants

Nous protestons contre les cours ECR de multiples religions