Table of Contents Table of Contents
Previous Page  5 / 24 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 5 / 24 Next Page
Page Background

Page 5

Journal Vers Demain, 1101 rue Principale, Rougemont, QC, Canada — J0L 1M0

Tél.: Montréal (514) 856-5714; Rougemont: (450) 469-2209; Fax (450) 469-2601;

www.versdemain.org

Mai-Juin-Juillet 2010

en réponse à la violence mais de l’obéissance

au Père, expression la plus achevée d’une com-

munion totale de volonté avec lui.

«Avançons-nous donc avec pleine assu-

rance vers le Dieu Tout-Puissant qui fait grâ-

ce, pour obtenir miséricorde et recevoir, en

temps voulu, la grâce de son secours.»

La passion du Christ concerne le monde en-

tier. La mort du Fils de l’Homme expie le péché

multiforme de toute l’humanité. Mais le Christ

Sauveur assume au premier chef le péché de

l’Église, la trahison de Judas, le reniement de

Pierre et la lâcheté de ses disciples. Ce sont les

péchés de ses amis intimes qui lui causent la

plus grande souffrance.

Puisque l’actualité médiatique couvre

l’Église d’insultes, d’opprobres et de honte

à cause des crimes de pédophilie commis

par quelques membres du clergé, que ce

Vendredi saint 2010 soit d’abord un acte de

contrition sincère, une confession authenti-

que et une offre de réparation pour les torts

souvent irréparables causés aux victimes

innocentes. Le Saint Père Benoît XVI nous

y invite dans sa lettre à l’Église en Irlande.

Soyons profondément solidaires avec lui en

ces jours difficiles. Personne n’a combattu

plus vigoureusement que lui ce fléau dans

l’Église, quoiqu’en disent certains médias

qui colportent des accusations mensongè-

res.

Avortements payés par l’État

N’oublions pas toutefois que ce mal dénon-

cé à hauts cris n’est que la pointe de l’iceberg

du péché du monde qui crucifie le Fils de Dieu.

Que de crimes de nos jours sont couverts d’un

manteau de dignité. Tous ces avortements

payés par l’État dont on réclame ces jours-ci

un financement pour des programmes d’aide

au tiers-monde, afin d’avilir à notre image le

sens moral de ces nations encore respectueu-

ses de la vie.

Ô Visage ensanglanté du Christ, tumé-

fié par nos crachats haineux et hypocrites,

prends pitié de nous

.

Que de péchés camouflés et couverts pour-

rions-nous dénoncer en cette heure de juge-

ment et de miséricorde. Des péchés d’injusti-

ce, de blasphème, de violence, d’apostasie et

d’omission, qui crient vers le ciel parce qu’ils

méprisent l’Alliance scellée par Dieu avec l’hu-

manité dans son Fils crucifié.

Ô Visage ensanglanté du Christ, torturé

encore aujourd’hui par tant de violence et

d’injustice dans notre monde, prends pitié

de nous

.

Mais l’heure est au repentir et à la contem-

plation de la passion d’amour du Fils de Dieu.

Laissons-nous toucher par son amour qui se

charge du péché du monde, de notre péché.

Que nos coeurs soient bouleversés par le châ-

timent qu’Il subit à cause de nos fautes. «Mon

Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandon-

né?» Quelle peine abyssale il souffre, et qui

laisse entrevoir l’Enfer que le Fils de l’Homme

subit à notre place. Quelle condescendance

surtout de l’Amour divin pour les pécheurs,

l’Amour du Fils unique et l’Amour du Père mi-

séricordieux qui réparent ensemble, doulou-

reusement, le vrai visage de l’homme et de la

femme, défigurés par le péché, mais pardon-

nés par Dieu et réconciliés avec Lui.

Ô abîme de miséricorde révélé par la

Croix du Christ, prends pitié de nous, sauve-

nous !

Fléchissons les genoux devant la croix de

Notre-Seigneur Jésus-Christ et confessons

humblement notre foi au Nom trois fois saint

de Dieu qui est Amour.

Nous t’adorons Ô Christ et nous te bénis-

sons, parce que tu as racheté le monde par ta

Sainte Croix. Amen !

Cherchons à mieux vivre notre Baptême

Extraits de l’homélie de la Veillée Pascale, le

3 avril 2010:

«Que la lumière soit !». «Et la lumière fut.

Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu

sépara la lumière des ténèbres

».

La création de la lumière me revient en mé-

moire, en cette veillée pascale, pour exprimer

le mystère de la résurrection du Christ.

Fiat

lux ! Que la lumière soit !

Christ est ressuscité

d’entre les morts ! Il vit par delà la mort, victo-

rieux. Alléluia !

Chers frères et soeurs dans le Christ Res-

suscité: Exultez de joie, tressaillez d’allégresse,

Soyons solidaires au Pape Benoît XVI en ces jours difficiles

(suite de la page 4)

sonnez cette heure triomphale et la victoire

d’un si grand roi.

L’Évangile de Luc nous rapporte qu’au

matin de Pâque, Marie-Madeleine et quel-

ques femmes sont allés au tombeau et

l’ont trouvé vide. Elles se sont empressées

de transmettre la nouvelle aux autres mais

sans réussir à les convaincre, car leurs pro-

pos leur semblèrent délirants. N’est-ce pas

encore ainsi aujourd’hui face à notre témoi-

gnage, même après deux mille ans de chris-

tianisme? À un monde désaxé par l’argent,

la luxure et mille formes de manipulation,

notre témoignage de foi apparaît souvent

délirant, déconnecté, ridicule. Ceux et cel-

les qui ne connaissent pas l’amitié du Christ

ne peuvent pas comprendre le célibat des

prêtres, la virginité consacrée et même la

fidélité conjugale. Évidemment, quand les

fautes scandaleuses de quelques-uns sont

étalées au grand jour, la perception s’ac-

croît que tout cela est délirant, incroyable,

digne d’être soupçonné et même diffamé.

Cherchons humblement à mieux vivre notre

baptême afin que le monde croie en Jésus-

Christ, lumière des nations.

Marc Cardinal Ouellet

Depuis quelques années à l’approche de Pâques

Campagne médiatique pour discréditer l’Église

Extraits d’une homélie du Cardinal Marc Ouellet

Extraits de l’homélie du dimanche de Pâques

du cardinal Marc Ouellet:

À la victime pascale, chrétiens, offrez le sa-

crifice de louange. L’Agneau a racheté les bre-

bis; le Christ innocent a réconcilié l’homme

pécheur avec le Père. La vie et la mort s’affron-

tèrent en un duel prodigieux. Le Maître de la

vie mourut, vivant, il règne.

L’actualité semble toutefois assez loin de cet-

te bonne nouvelle. Tout semble y converger en

effet pour la faire mettre en doute. Avez-vous

remarqué depuis quelques années que l’appro-

che de Pâques est saluée par une campagne

médiatique dont le thème varie, mais dont le but

semble toujours le même: discréditer l’Église. Il

y a quelques années, c’était le Code Da Vinci,

puis ce fut la découverte de manuscrits apocry-

phes compromettants, ensuite ce fut la fumis-

terie archéologique d’une prétendue tombe de

la famille de Jésus. Cette année, c’est l’assaut

contre le pape qui occupe les manchettes.

Par sa croix et sa résurrection d’entre les

morts, le Christ a détrôné Satan, le Père du

mensonge, mais il ne l’a pas anéanti. Il lui a

laissé assez de corde pour harceler les dis-

ciples et les mettre à l’épreuve. Mais ayons

confiance, la victoire de la vérité sur le men-

songe est acquise. Le Pape Benoît XVI donne

l’exemple de la sérénité au milieu de la tour-

mente. Puissions-nous apprécier davantage sa

sagesse et son enseignement au lieu de prêter

l’oreille à ceux et celles qui dénigrent son auto-

rité, même à l’intérieur de l’Église.

Au lieu de mordre la main qui le bénit et

le nourrit, l’Occident chrétien devrait se sou-

venir que ses valeurs de liberté, d’égalité et

de fraternité, viennent du christianisme et de

l’annonce permanente du Christ ressuscité.

Le Québec ne devrait-il pas se rendre compte

qu’en cultivant le mépris et la haine de l’Église

catholique, il s’autodétruit ?

Chers amis, la fête de Pâques nous convo-

que à la joie et au renouvellement de nos pro-

messes baptismales. Témoigner du Christ, c’est

incarner la force de son amour dans notre vie

quotidienne, en nous engageant contre toute

forme de violence et d’injustice, jusqu’au sacri-

fice de nous-mêmes. Témoigner du Christ c’est

oser affirmer notre foi, humblement mais fidèle-

ment, dans un monde de plus en plus hostile au

message chrétien.

Beaucoup de martyrs chrétiens

Surtout dans des pays musulmans

Beaucoup de martyrs chrétiens font res-

plendir la gloire du Christ à notre époque. On

les trouve sur tous les continents. On les tue à

cause de leur foi, en particulier dans certains

pays à majorité musulmane. C’est triste à dire

mais c’est la vérité. Pensons aux moines trap-

pistes de Thiberine assassinés en Algérie, aux

groupes de chrétiens tués récemment au Ni-

géria, aux églises brûlées en Inde et au Pakis-

tan, pour n’évoquer que quelques exemples…

Les chrétiens sont ouvertement persécutés en

Asie, en Afrique et au Moyen Orient.

Rendons grâce à Dieu pour les martyrs et pour

les témoignages d’amour héroïque qui montrent

que le Christ est vivant et que sa croix glorieuse

continue à porter des fruits de paix, de réconci-

liation et de liberté.

Rendons grâce à Dieu pour votre foi et pour

tous ceux et celles qui ont célébré les saints mys-

tères avec ferveur et fidélité pendant la Semaine

sainte.

Que la communion eucharistique de ce

jour de Pâques renouvelle notre témoignage,

car c’est en communiant à l’amour du Christ

ressuscité qu’on devient soi-même capable de

répondre à la haine par l’amour, à la persécu-

tion par la patience et même par le martyre.

Marc Cardinal Ouellet