Table of Contents Table of Contents
Previous Page  15 / 24 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 15 / 24 Next Page
Page Background

Page 15

Journal Vers Demain, 1101 rue Principale, Rougemont, QC, Canada — J0L 1M0

Tél.: Montréal (514) 856-5714; Rougemont: (450) 469-2209; Fax (450) 469-2601;

www.versdemain.org

Mai-Juin-Juillet 2010

Partie pour le Ciel, en la belle fête de la Miséricorde Divine

Madame Thérèse Talbot Lehoux, décédée le 11 avril 2010

A la douce mémoire de

Thérèse Talbot Lehoux

Née le 21 février 1916

Pèlerine de saint Michel

Consacrée à Marie, le 1er avril 1989

Décédée le 11 avril 2010

En la fête de la Miséricorde Divine

Madame Camille Lehoux, (Thérèse Talbot)

était une ardente catholique et fière de l’être. Elle

avait une foi inébranlable. Elle commençait sa

journée en allant à la sainte Messe et en se nour-

rissant du Corps de Jésus dans la Communion.

Consacrée à la sainte Vierge depuis son en-

fance, elle a prononcé de nouveau sa consé-

cration à la sainte Vierge selon la spiritualité

de saint Louis-Marie de Montfort dans l’Ordre

des Pèlerins de saint Michel, le 1er avril 1989.

Elle récitait pas moins de 7 sortes de chape-

lets quotidiennement: le Rosaire, le chapelet

de la Miséricorde, le chapelet des cinq Plaies

de Notre-Seigneur Jésus-Christ, le chapelet

de saint Michel, le chapelet de saint Joseph,

le chapelet du Précieux-Sang, le chapelet des

Sept Douleurs de Marie.

Une grande apôtre de Vers Demain

Mme Lehoux distribuait des médailles mi-

raculeuses à profusion. Dans sa vieillesse, elle

se promenait dans les rues avec son petit tri-

porteur, elle distribuait des circulaires de Vers

Demain et des médailles miraculeuses.

Ayant compris l’importance du travail des

Pèlerins de saint Michel pour faire disparaître

la pauvreté dans le monde, elle s’est consa-

crée pleinement à l’oeuvre. Veuve, à la retrai-

te, elle a été l’une des plus ardentes apôtres

de Vers Demain. A l’apostolat, elle était irré-

Il reçoit maintenant le centuple de ses charités

Albert Nadeau, de St-Jean Port-Joli, rappelé par Le Père

maladies ni de souffrances, mais que le bon-

heur parfait dans la vision continuelle du Dieu

d’amour.

Nousprions, enunionavec tous lesparents

et amis des familles Nadeau et Gagné pour

le repos de l’âme de ces bons Pèlerins de

saint Michel. La sainte Messe du 24 avril, à

la Maison Saint-Michel, a été célébrée pour

l’âme de M. Nadeau.

Quel grandappuiM. etMmeNadeau furent

pour l’Oeuvre de Vers Demain !

Ils avaient fait

de leur maison un véritable centre d’accueil

des Pèlerins de saint Michel. Nos fondateurs:

M. Louis Even, Mme Gilberte Côté-Mercier et

M. Gérard Mercier ont été hébergés comme

des princes, par eux, grand nombre de fois.

Et tous les Plein-Temps et même plusieurs

Pèlerins à temps partiel ont été hébergés et

nourris maintes fois par ce couple généreux.

Aussi, la plupart des assemblées des Pèlerins

de saint Michel, à St-Jean-Port-Joli, avaient

lieu dans leur foyer.

Ils étaient de fervents propagandistes

du journal Vers Demain et de solides piliers

et porte-flambeau de l’Oeuvre dans leur

région. Ils assistaient à nos congrès, à nos

Sièges de Jéricho et aux assemblées du

mois, à Rougemont, malgré leurs multiples

occupations. Ils ont aimé concrètement

l’Oeuvre des Pèlerins de saint Michel, au point

de s’user pour elle, tout cela, évidemment,

par amour pour le Bon Dieu et le prochain.

M. et Mme Albert Nadeau étaient des

Monsieur Albert Nadeau, de St-Jean Port-

Joli, est décédé jeudi, le 8 avril 2010, pen-

dant la neuvaine de la Miséricorde divine.

Il

avait 95 ans. Dans l’avant-dernier numéro de

Vers Demain, nous annoncions le décès de

cette chère madame Nadeau, (Jeanne Gagné)

survenu le premier décembre 2009. Ils étaient

malades tous les deux depuis plusieurs an-

nées. Dieu les a délivrés des souffrances.

A peine 4 mois de séparation et les voilà

réunis au céleste séjour, là ou il n’y a plus de

sistible, elle était convaincue et convaincante.

Excellent chauffeur, elle conduisait les Pèleri-

nes de saint Michel à plein temps dans pres-

que toutes leurs randonnées: en Ontario, au

Nouveau-Brunswick, en Gaspésie, Côte Nord,

Abitibi, Lac St-Jean, enfin toutes les régions

de la province de Québec l’ont vue à l’action.

Elle ne faisait pas seulement conduire, elle se

dévouait ardemment à la croisade de porte

en porte. Elle prenait des 3000, 3,500 abonne-

ments par année. Elle se classait presque tou-

jours la première. A plusieurs congrès, elle a

reçu le ruban des lauréats de l’abonnement.

Malgré tout ce grand dévouement, elle

n’oubliait pas pour autant sa famille, ses en-

fants et ses petits enfants, ses soeurs, ses ne-

veux et nièces, etc. Elle nous en parlait, elle

les portait tous dans son coeur et priait pour

chacun.

La Messe de l’assemblée du mois des Pè-

lerins de saint Michel, le 25 avril, à la chapelle

de la Maison de l’Immaculée, a été célébrée

par le Rév. Père Odon, Bénédictin, pour le

repos de l’âme de cette ardente Pèlerine de

saint Michel que fut Mme Thérèse Talbot-Le-

houx. Nos sincères sympathies à la famille,

et nous prions pour le repos de l’âme de la

chère défunte.

Thérèse Tardif

sculpteurs de St-Jean-Port-Joli. Nous leur

devons une reconnaissance immortelle pour

avoir façonné de leurs mains d’artiste et de

nous avoir offert gratuitement: la statue de

saint Michel Archange dominant le clocher

de la Maison Saint-Michel et protégeant no-

tre terrain et les alentours; la grande statue

de l’Immaculée Conception sur le clocher de

la Maison de l’Immaculée; la statue de sainte

Bernadette devant notre grotte de Lourdes;

la magnifique sculpture de la médaille mira-

culeuse qui orne notre chapelle de la Maison

Saint-Michel; aussi le dessin du majestueux

Archange saint Michel sur notre étendard. De

toutes ces grandes charités, nous nous sou-

venons, chers M. et Mme Nadeau, mais Dieu

s’en souvient encore mieux que nous, et la

récompense est grande dans le Royaume des

Cieux, où nous nous reverrons tous un jour. Il

y a déjà toute une armée de Pèlerins de saint

Michel rendus là-haut. Priez pour nous.

Thérèse Tardif

M. et Mme Albert Nadeau

Si vous abonnez à Vers Demain

un de vos amis, de vos parents,

c’est pour leur rendre service, pas

vrai ? C’est que vous les aimez bien

vos amis, que vous voulez qu’ils li-

sent Vers Demain. Alors, ils faut les

abonner tous, tout de suite. Il faut

abonner vos parents. Quel bienfait

pour eux et leur famille !