Table of Contents Table of Contents
Previous Page  19 / 24 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 19 / 24 Next Page
Page Background

Page 19

Janvier-Février 2010

Journal Vers Demain, 1101 Principale St., Rougemont, QC, Canada — J0L 1M0

Tél.: Montréal (514) 856-5714; Rougemont: (450) 469-2209; Fax (450) 469-2601;

www.versdemain.org

Assemblées mensuelles

St-Georges de Beauce

Le 2e dimanche de chaque mois

14 février. 11 avril

Eglise Notre-Dame de l’Assomption

1.30 hre p.m.: heure d’adoration

2.30 hres: assemblée

Salle d’Accueil attenante à l’église

Tél.: 418 228-2867

Val d’Or

Le 2e dimanche de chaque mois

14 février. 11 avril

1.30 heure p.m., heure d’adoration

et assemblée chez Gérard Fugère

1059 5e Avenue. Tél.: 819 824-4870

New Liskeard, Ontario

Le 2e lundi du mois. 7.30 hres p.m.

15 février. 12 avril

Chez madame Léon Milot

235 McCanus St. Tél.: 70

5 647-5998

Chicoutimi-Jonquière

Le 1er dimanche de chaque mois

7 février. 7 mars

1.30 hre p.m., pour l’endroit, téléphonez

chez M. Mme Léonard Murphy

Tél.: 418 698-7051. Tous invités

Sherbrooke

Le 3e dimanche de chaque mois

18 avril. 16 mai

1.30 hre p.m., Cathédrale St-Michel

Salle Mgr Paul Larocque,

90 rue Ozias Leduc

Au lieu de faire en sorte que le travail soit

moins stressant, la politique favorise la colossale

industrie pharmaceutique qui s’enrichit grâce à

la détérioration de la santé publique due au fait

que l’on traite les symptômes plutôt que les cau-

ses. Un grand nombre de médicaments vendus à

grand renfort de publicité ont des effets indésira-

bles dévastateurs.

Cette liste devrait suffire

pour que nous nous

posions une question difficile

:

En supposant, une nouvelle fois, qu’il s’agit

là d’éléments du plan élitiste que M. Rockefeller

se vante d’avoir mis au point, n’est-il pas un peu

étrange que les moyens choisis pour obtenir «la

paix et la prospérité pour l’humanité tout entière»

impliquent tant de violence, de mensonges, d’op-

pression, d’exploitation, de corruption et d’escro-

querie?

Génocide, guerre mondiale

Il me semble que l’expression «notre projet

pour le monde» de Rockefeller, est fondé sur le

génocide, la guerre mondiale, le contrôle policier

des populations, l’accaparement des ressources

mondiales par l’élite financière avec ses marion-

nettes politiques et ses forces armées. Existe-t-il

un moyen plus efficace... de priver les peuples du

monde entier de leur capacité à produire eux-mê-

mes leur nourriture? Finalement, le génocide par

la famine peut être lent, mais il est efficace, en

particulier quand on peut l’attribuer aux «forces

du marché».

Et se pourrait-il que le «nous» qui est à l’ori-

gine de tout cela, dont fait partie le grand David

Rockefeller, soit tout simplement constitué de cri-

minels qui ont pratiquement pris le pouvoir ? S’il

en est ainsi, ce sont des criminels qui ont fait tout

leur possible pour protéger leurs antécédents et

effacer leurs traces, notamment en contrôlant le

système scolaire et les principaux médias mono-

polistes dominants.

En tout cas, une chose est certaine: les

électeurs américains n’ont jamais rien ap-

prouvé de tout cela sciemment.

(suite de la page 18)

Spécialiste de philosophie politique et de

démographie, membre de l’Académie pon-

tificale pour la vie, de l’Académie pontificale

des sciences sociales, et professeur émérite à

l’université de Louvain (Belgique), Mgr Michel

Schooyans évoque, dans

Zenit

, l’évolution des

droits de l’homme.

Mgr Michel Schooyans affirme que «

la

souveraineté des nations n’est plus qu’une

simple façade

». Ainsi les Nations-Unies dé-

battent-elles actuellement de l’introduction

de l’avortement en tant que «nouveau droit

de l’homme». Si un tel projet était adopté, «

il

ne resterait plus à chaque nation qu’à ratifier

ces «nouveaux droits humains» émanant de

l’instance suprême

». Cela gommerait la réfé-

rence aux droits naturels de l’homme et ferait

de la Déclaration un «

document juridique pu-

rement positif, qui serait appliqué par toutes

les nations adhérant au nouveau texte de la

Déclaration

».

Mais, «

cela va plus loin

», puisque la Cour

pénale internationale «

va avoir comme domai-

ne de compétence de juger les nations ou or-

ganismes qui refuseraient de reconnaître ces

«nouveaux droits»

». Il y a quelques années,

certains avaient évoqué la possibilité de faire

comparaître devant le Tribunal international

le pape Jean-Paul II pour s’être opposé au

«droit» des femmes à l’avortement... «

Et c’est

pareil dans le domaine de l’éducation avec

l’idéologie du genre (gender)

»; «

c’est l’endoc-

trinement idéologique à grande échelle, au

point que celui qui ne souscrirait pas à cette

idéologie serait pénalisé par une Cour inter-

nationale

».

Pour Mgr Schooyans, cette tendance à vou-

loir dénaturer la Déclaration s’explique par

«

une sorte de perversion de la raison même

».

«

La nécessité de défendre l’homme, de recon-

naître sa dignité, est quelque chose d’accessi-

ble à tout le monde moyennant un bon usage

de la raison.

» La preuve en est: la loi belge de

1867 criminalisant l’avortement dont les libé-

raux étaient à l’origine et non les catholiques.

«La raison humaine est capable de génie,

mais c’est aussi une faculté délicate, vul-

nérable, fragile, une faculté qui peut être

démobilisée, hibernée. La pire forme d’es-

clavage est l’esclavage mental, l’esclavage

de la raison, qui comporte un «bonus»: le

naufrage de la foi, car il n’y a pas d’acte

de foi qui ne soit fondé sur la raison»,

conclut-il.

Les Nations-Unies veulent introduire

l’avortement comme droit de l’homme

Soyons des apôtres

“Vers Demain et «Michael» sont si formi-

dables, si importants, si instructifs qu’il faut les

lire et les relire trois ou quatre fois. Ils sont pour

nous tous d’excellents guides si nécessaires de

nos jours. Ils feront de vous de vrais chrétiens,

de vrais patriotes, des hommes de justice et de

grands apôtres. L’Église et la Patrie ont tellement

besoin d’apôtres ! Tout baptisé devait être un

apôtre. Quelle belle chose que le dévouement.

Voici ce qu’en disait Ollé-Lapprune : «Le dévoue-

ment semble le dernier mot de la vertu, c’est qu’il

achève le dépouillement de soi, l’oubli de soi, la

perte de soi.»

“Vous, chers apôtres, vous comprendrez bien

cette réflexion. Le don de sa personne purifie, li-

bère l’âme et procure une joie indicible. C’est une

grande joie que vous ressentez après une épui-

sante journée de don de vous-mêmes à la croi-

sade du chapelet, au porte en porte. La force du

dévouement n’a pas de bornes, de limites, c’est

quelque chose de céleste. Et c’est cette force de

dévouement, chers créditistes, qui est capable

de sauver notre pays, nos pays. Soyons toujours

très, très enthousiastes. La victoire est aux entre-

prenants, aux conquérants. Le dévouement est

le chemin du vrai bonheur.

“Nous aimons vous rappeler cette parole de

Sa Sainteté Jean-Paul II qui nous stimule à per-

sévérer dans notre combat contre la dictature

bancaire, meurtrière des âmes et des peuples :

“«Même s’il n’est pas possible de réaliser

dans l’histoire un ordre social parfait, nous

savons pourtant que tout effort sincère pour

construire un monde meilleur est accompa-

gné de la bénédiction de Dieu et que toute se-

mence de justice et d’amour plantée dans le

temps présent donnera son fruit pour l’éter-

nité.»”

Gérard Mercier

Les banquiers et le gouvernement mondial

La grandeur de la vertu de pureté

«La fleur de la prairie a moins de grâce et

de fraîcheur, le lis qui croît dans la vallée au

milieu des épines, moins d’éclat et de blan-

cheur, que la vertu céleste. L’abondance de la

bénédiction divine descend dans le cœur pur,

comme une pluie douce dans le vallon qu’elle

rafraîchit (Cant. II, 1)».

«Tous les trésors de la terre n’ont rien qui

lui soit comparable, et on doit la préférer aux

sceptres et aux couronnes ( Ecclés. X, 1)».

«Heureux les cœurs purs, car ils verront

Dieu (S. Matth. V, 8)». Parole prononcée par

Notre-Seigneur.

Quels sont les moyens pour conserver la vertu

de pureté? Notre sainte religion nous enseigne

que nous devons compter sur la grâce de Dieu,

recourir à la prière, faire des sacrifices, fréquen-

ter les sacrements de Pénitence et de l’Eucharis-

tie.

«Le péché opposé à la chasteté, dit un

auteur spirituel, cause de si grands ravages

dans le monde, que le grand nombre de ceux

qui seront condamnés à brûler dans les flam-

mes de l’enfer le seront pour avoir brûlé en

cette vie des flammes de la concupiscence.»

La confession fréquente, au dire des maîtres

de la vie spirituelle, est un remède efficace pour

garder la pureté.

La Sainte Eucharistie est «le froment des

élus et le vin qui fait germer les vierges (Zach.

IX, 17».

Si les catholiques veulent mainte-

nir leurs droits, s’ils ne veulent pas

devenir des parias dans leur propre

patrie, ils doivent non seulement

s’unir à l’Eglise, autour de l’autel,

mais ils doivent surtout s’organiser

sans retard sur le terrain social. C’est

une question de vie ou de mort ! —

Mgr

Adelard Langevin, O.M.I.,

jadis Archevêque de St-Bo-

niface au Manitoba.