Table of Contents Table of Contents
Previous Page  16 / 24 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 16 / 24 Next Page
Page Background

Page 16

Janvier-Février 2010

Journal Vers Demain, 1101 Principale St., Rougemont, QC, Canada — J0L 1M0

Tél.: Montréal (514) 856-5714; Rougemont: (450) 469-2209; Fax (450) 469-2601;

www.versdemain.org

Madame Albert Nadeau, (Jeanne Gagné) de

St-Jean Port-Joli,

est décédée le premier décem-

bre, à l’âge de 84 ans. Elle était malade depuis plu-

sieurs années. Avec son mari, elle fut une ardente

Pèlerine de saint Michel.

M. et Mme Albert Nadeau étaient des sculp-

teurs sur bois de St-Jean-Port-Joli. Nous leur de-

vons une reconnaissance immortelle pour avoir

façonné de leurs mains d’artiste et de nous avoir

offert gratuitement: la statue de saint Michel Ar-

change dominant le clocher de la Maison Saint-

Michel et protégeant notre terrain et les alentours;

la grande statue de l’Immaculée Conception, sur

le clocher de la Maison de l’Immaculée; la sta-

tue de sainte Bernadette, devant notre grotte de

Lourdes; et la magnifique sculpture de la médaille

miraculeuse qui orne notre chapelle de la Maison

Saint-Michel. Nous leur devons aussi le dessin du

majestueux Archange saint Michel sur notre éten-

dard.

Ils avaient un kiosque pour la vente de leurs

oeuvres d’art. Et madame Nadeau produisait sa

bonne part.

Toute sa personne reflétait l’artiste qu’elle

était. Elle aimait le bien, le beau, le bon, et elle le

reproduisait dans ses oeuvres avec ses doigts de

fée, en y mettant son grand amour puisé dans sa

foi catholique profonde.

Une bien grande dame, dans une personne

menue, d’une délicatesse exquise, douce, aima-

ble, charitable; un coeur d’or qui ne pensait qu’à

donner et à se dépenser pour les autres.

Quand notre Pèlerin à plein temps, Réjean Le-

febvre, a appris le décès de cette chère madame

Nadeau, il s’est exclamé: «Je ne crois pas que Ma-

dame Nadeau ait fait du mal à une mouche dans

toute sa vie.»

Monsieur et madame Albert Nadeau avaient

fait de leur maison un véritable centre d’accueil

des Pèlerins de saint Michel. Nos fondateurs: M.

Louis Even, Mme Gilberte Côté-Mercier et M. Gé-

rard Mercier ont été hébergés comme des prin-

ces, par eux, des centaines de fois. Et tous les

Plein-Temps et même plusieurs Pèlerins à temps

partiel ont été reçus maintes et maintes fois par

ce couple généreux. Aussi, la plupart des assem-

blées des Pèlerins de saint Michel, à St-Jean-Port-

Joli, avaient lieu dans leur foyer.

Ils étaient de fervents propagandistes du jour-

nal Vers Demain, demandant humblement l’abon-

nement en visitant les familles de porte en porte.

Ils abonnaient aussi leurs parents et leurs amis.

En un mot, ils furent de solides piliers et porte-

flambeau de l’oeuvre des Pèlerins de saint Michel

dans leur région.

Ils assistaient à nos congrès, à nos Sièges de

Jéricho et aux assemblées du mois, à Rougemont,

malgré leurs multiples occupations.

Ils ont aimé concrètement l’Oeuvre des Pèle-

rins de saint Michel, au point de s’user pour elle,

tout cela, évidemment, par amour pour le Bon

Dieu et le prochain, obéissant ainsi au premier

Commandement du Divin Créateur.

Chère madame Nadeau, nous vous avons

aimée, merci de nous avoir soutenus, encouragés,

hébergés, nourris, etc. Nous ne pourrons jamais

vous oublier, votre doux visage est incrusté dans

les murs de nos maisons. Du haut du Ciel, avec

des forces et des moyens centuplés, vous serez

sûrement heureuse de participer au renouveau

prodigieux qui se produit au sein de l’Oeuvre des

Pèlerins de saint Michel, en Afrique et ailleurs.

Nous vous y invitons fortement.

Dimanche, le 27 décembre, la sainte Messe

a été célébrée dans la chapelle de la Maison de

l’Immaculée, par M. le curé de la paroisse St-Mi-

chel de Rougemont, l’abbé Gérald Ouellette, pour

le repos de l’âme de madame Albert Nadeau.

C’était l’assemblée du mois, on fêtait Noël avec

éclat, des Pèlerins de différentes régions y sont

venus, malgré la pluie et les chemins glissants.

L’assemblée et la sainte Messe ont été agrémen-

tées par les plus beaux cantiques de Noël, exécu-

tés tout au long de la journée par notre chorale

qui s’est surpassée. Invisible, mais plus présente

que jamais, madame Nadeau devait participer

joyeuse à ces cantiques sublimes et à ces belles

activités apostoliques des Pèlerins.

Amour, honneur et gloire !

A Jésus, Rédempteur !

Thérèse Tardif

Un beau Noël au Ciel pour Mme Albert Nadeau

Armand Picard, d’Asbestos

décédé à 97 ans

Armand Picard, d’Asbestos,

est décédé le 26

décembre, à l’âge de 97 ans.

Nous nous souviendrons toujours de ce

vaillant patriote, qui consacrait la grande partie de

ses loisirs à l’apostolat de Vers Demain, après ses

journées de dur labeur à la mine d’Asbestos.

Béret sur tête, drapeau flottant au vent sur son

automobile, seul ou en équipe, tous les soirs et

les fins de semaine, il visitait les familles pour les

abonner au lumineux journal Vers Demain, leur

apportant l’espérance en un avenir meilleur pour

elles et leurs descendants.

Il avait reçu sa solide formation créditiste di-

rectement des fondateurs: Louis Even, Gilberte

Côté-Mercier, Gérard Mercier et de l’un des pre-

miers Plein-Temps de Sherbrooke, Hervé Proven-

cher.

Comme tous les autres vigilants apôtres du

temps, il ne limitait pas son apostolat à Asbestos.

Avec l’équipe de la région, il parcourait toutes les

villes et les campagnes de Sherbrooke, Richmond

et de bien d’autres endroits. Il partait dès le same-

di matin, il faisait le porte en porte toute la journée

dans la paroisse choisie, mendiait ses repas et son

coucher dans les familles visitées. Le dimanche

matin, ìl assistait à la première messe; après cette

première messe et les deux autres qui suivaient,

il se tenait sur le perron de l’église et d’une voix

forte, il suppliait les gens de s’arrêter et d’écouter

son message sur le Crédit Social. Pendant son dis-

cours, les autres créditistes qui l’accompagnaient,

distribuaient de la littérature et demandaient aux

gens de s’abonner. Puis ils invitaient les plus inté-

ressés à les accompagner au porte en porte, aussi

ils se faisaient inviter à dîner. Dans l’après-midi, ils

continuaient le porte en porte. Ils revenaient chez

eux tard le dimanche soir, en chantant des chants

créditistes, heureux d’avoir consacré leur fin de

semaine à ce bel apostolat.

Chaque année, le nom d’Armand Picard figu-

rait parmi les premiers sur le rapport des abon-

neurs à Vers Demain.

Avec des équipes, il couvrait aussi sa région

de circulaires de Vers Demain. Toutes les familles

recevaient le message.

Il eut à souffrir énormément d’un entourage

qui ne comprenait pas le pourquoi de tout ce dé-

vouement. Et les persécutions sont plus pénibles

à supporter, quand elles proviennent de person-

nes aimées.

Oui, M. Picard, nous nous souvenons de votre

ardeur et de votre dynamisme à l’apostolat. Vous

étiez conquérant.

Dieu se souvient mieux que nous de tous les

efforts que vous avez fournis à la cause et des

souffrances que vous avez eues à endurer.

Heureux ceux qui ont eu faim et soif de la

justice. ils seront rassasiés. Au Ciel, le bonheur

est incommensurable et éternel, en compagnie

de Dieu, des anges, des saints, de vos parents et

de l’armée des Pèlerins de saint Michel qui vous

ont devancé. Nous vous prions de mettre toute

l’ardeur que nous vous connaissons pour nous

trouver des apôtres de votre trempe.

Thérèse Tardif

La grande statue de l’Immaculée a été installée sur le

clocher de la Maison de l’Immaculée, le 28 août 1979.

En 1972, M. et Mme Albert Nadeau sont venus nous por-

ter la majestueuse statue de saint Michel, installée depuis,

sur le clocher de la Maison Saint-Michel. Le grand Archange

protège nos maisons et nos terrains.