Table of Contents Table of Contents
Previous Page  9 / 24 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 9 / 24 Next Page
Page Background

Page

Journal Vers Demain, 1101 rue Principale, Rougemont, QC, Canada — J0L 1M0

Tél.: Montréal (514) 856-5714; Rougemont: (450) 469-2209; Fax (450) 469-2601;

www.versdemain.org

Août-Septembre 2010

Soutien de Vers Demain 100 $ - 75 euros

Vers Demain vous enflamme ! Vers Demain

vous enthousiasme! Vous ne lisez rien de pa-

reil dans les autres journaux. Les grandes vé-

rités que vous y trouvez et les activités débor-

dantes qui y sont rapportées vous soulèvent.

Quelle satisfaction d’apprendre que Vers De-

main peut publier, imprimer et financer des

millions de 4-pages gratuits qui vont porter

ces grandes vérités dans tout le Canada, aux

Etats-Unis, en Europe, en Afrique et en Asie

même. Ces 4-pages sont distribués par des

apôtres bénévoles et financés par des bien-

faiteurs. Certains paient une tonne de papier

entière, soit 900 $. Quel dévouement, quelle

générosité ! Vous n’avez pas les moyens d’en

faire autant, mais vous êtes épris du désirar-

dent d’aider une telle oeuvre. Alors soyez

Soutien de Vers Demain en offrant 100 $ par

année. Pour la France 75 euros.

Une société se tient debout que

par les principes de vérité et de mo-

rale qui en sont les piliers.

Invitation spéciale

Gens de Montréal et de Laval

Vous êtes invités à la

réunion

Du 2e dimanche de chaque mois

8 août. 12 septembre. 10 octobre

1.30 hre p.m.: heure d’adoration

2.30 heures p.m.: Réunion

Eglise St-Bernardin

7979 8e Avenue, Ville Saint-Michel

Pour informations:

tél. 514-856-5714

A l’attention des journalistes méchants

Dieu vous aime et vous veut au Ciel

Comme Lolo, diffusez la Vérité

Nous prions pour votre conversion

Nous vous demandons,

chers lecteurs, de prier avec

nous pour la conversion

des journalistes, en offrant

à Dieu le Père, l’amour de

son Fils Bien-aimé, Jésus,

mourant sur la croix, qui

lui a fait cette prière: «Père

pardonnez-leur, car ils ne

savent ce qu’ils font». Le

Père les illuminera comme

il l’a fait pour Longin, le

soldat romain qui a trans-

percé de sa lance, le Coeur

amoureux de Jésus. Longin

s’est converti et est devenu

un saint. Lisez maintenant

l’histoire du bienheureux

Lolo qui a été béatifié, di-

manche, le 13 juin:

ZF10061302 - 13-06-2010

Le pape présente le bienheureux Lolo com-

me un modèle pour les journalistes.

Il a été béatifié ce samedi en Espagne.

ROME, Dimanche 13 juin 2010

(ZENIT.org

)

- Le pape Benoît XVI a présenté ce dimanche

Manuel Lozano Garrido, connu sous le nom de

Lolo et béatifié ce samedi en Espagne, comme

un modèle pour les journalistes.

S’adressant aux pèlerins de langue espa-

gnole, après la prière de l’Angélus, le pape l’a

présenté comme un «fidèle laïc qui sut rayon-

ner de l’amour de Dieu à travers son exemple

et ses écrits, même au coeur de la maladie qui

le cloua sur un fauteuil roulant pendant près

de vingt huit ans».

«A la fin de sa vie il perdit également la vue,

mais il continua à gagner les coeurs pour le

Christ à travers sa joie sereine et sa foi inébran-

lable», a ajouté Benoît XVI.

« Les journalistes pour-

ront trouver en lui un té-

moin éloquent du bien que

l’on peut faire quand la

plume reflète la grandeur

de l’âme et se met au ser-

vice de la vérité et des cau-

ses nobles», a poursuivi le

pape.

Lolo a été béatifié à Lina-

res (Andalousie), ville dans

laquelle il est né (en 1920)

et où il est décédé (1971).

La célébration a été prési-

dée au nom du pape par

Mgr Angelo Amato s.d.b.,

préfet de la Congrégation

vaticane pour les causes

des saints.

Lolo a été atteint d’une paralysie progres-

sive à l’âge de 22 ans et fut aveugle les 9 der-

nières années de sa vie. En dépit de sa mala-

die, il a travaillé comme journaliste dans des

médias comme le quotidien espagnol «Ya»,

les revues «Telva» et «Vida nueva», et l’agence

«Prensa asociada». Il a écrit de nombreux livres

et fondé la revue «Sinaï» pour les malades. Il

a reçu d’importantes reconnaissances profes-

sionnelles dont le «Prix Bravo». Il était membre

de l’Action Catholique.

Jesús Colina

CITE DU VATICAN, 13 JUL 2010 (VIS).

”Liberté

religieuse, chemin vers la paix”, tel est le

thème que Benoît XVI a choisi pour la Jour-

née mondiale de la paix 2011. Cette journée

mettra l’accent sur le thème de la liberté reli-

gieuse. “Et ce, alors qu’on enregistre dans le

monde différentes formes de limitation ou de

négation de la liberté religieuse, de discrimi-

nation et de marginalisation basées sur la re-

ligion, jusqu’à la persécution et à la violence

à l’encontre des minorités. Cette liberté des

libertés est réelle lorsqu’elle est cohérente

avec la recherche de la vérité et avec la vérité

de l’homme. Ce modèle nous offre un critère

fondamental pour discerner le phénomène

religieux et ses manifestations. Il permet en

effet d’exclure la religiosité du fondamenta-

lisme, de la manipulation et de l’exploitation

de la vérité, et de la vérité de l’homme. Car,

tout ce qui s’oppose à la dignité de l’homme

s’oppose à la recherche de la vérité et ne peut

être considéré comme liberté religieuse”.

Le communiqué annonçant le thème rap-

pelle que Benoît XVI a déclaré devant l’Assem-

blée générale des Nations Unies: “Les droits

de l’homme doivent évidemment inclure le

droit à la liberté religieuse, comprise comme

l’expression d’une dimension à la fois indivi-

duelle et communautaire, perspective qui fait

ressortir l’unité de la personne tout en distin-

guant clairement entre la dimension du ci-

toyen et celle du croyant”. Aujourd’hui, rares

“sont les régions du monde qui connaissent

des formes de limitation à la liberté religieuse

aussi bien là où les communautés de croyants

sont en minorité que là où elles ne le sont

pas, mais où elles subissent pourtant des for-

mes plus sophistiquées de discrimination et

de marginalisation, au plan culturel et à celui

de la participation à la vie publique civile et

politique. Comme le Pape l’a fait remarquer,

il n’est donc pas imaginable que des croyants

doivent se priver d’une partie d’eux-mêmes,

de leur foi, afin d’être des citoyens actifs.

Il ne devrait jamais être nécessaire de nier

Dieu pour jouir de ses droits. Il est d’autant

plus nécessaire de protéger les droits liés à

la religion s’ils sont considérés comme oppo-

sés à une idéologie séculière dominante ou

à des positions religieuses majoritaires, de

nature exclusive. L’homme ne peut pas être

fragmenté, séparé de ce qu’il croit, car ce en

quoi il croit a un impact sur sa vie et sur sa

personne. Refuser une société qui s’enracine

dans la dimension religieuse et dans la recher-

che de l’Absolu qui, par nature, exprime une

communion entre les personnes, reviendrait

à privilégier dans les faits une approche indi-

vidualiste et, ce faisant, à fragmenter l’unité

de la personne. C’est pourquoi la liberté reli-

gieuse, est un chemin vers la paix”.

VIS 20100713 (460)

”Liberté religieuse

chemin vers la paix”

La charité est un don supérieur

CITE DU VATICAN, 30 JAN 2010 (VIS). A l’an-

gélus traditionnel, Benoît XVI a commenté la litur-

gie du jour, “l’hymne à la charité” tiré de l’Epître

aux corinthiens, qu’il a défini comme “une des

plus belles pages du Nouveau Testament et de la

Bible toute entière... La charité est le don supé-

rieur, qui valorise tous les autres... Lorsque nous

serons en présence de Dieu, tous les autres dons

s’évanouiront et le seul à demeurer éternellement

sera la charité. Dieu étant amour, nous serons

semblables à lui et en communion parfaite avec

lui. D’ici là, dans le monde où nous sommes, la

charité est la caractéristique du chrétien, la syn-

thèse de ce qu’il croit et fait. C’est pourquoi j’ai

consacré à l’amour ma première encyclique, Deus

Caritas Est, qui traite des deux aspects de la cha-

rité, sa signification et sa mise en application.

L’amour est bien l’essence même de Dieu, le sens

de la création et de l’histoire, la lumière qui rend

bonne et belle la vie de chaque homme. Mais il

est aussi comme le style de Dieu et du croyant,

le comportement de qui répond à l’amour divin

en faisant de sa vie un don”. Si nous pensons aux

saints, a poursuivi le Saint-Père, “à la variété de

leurs dons spirituels et de leurs caractères, on

voit que chacune de leur vie fut un hymne à la

charité, un cantique à l’amour de Dieu”. Rappe-

lant en conclusion que c’est aujourd’hui la fête de

saint Jean Bosco, Benoît XVI a invoqué l’interces-

sion du fondateur des salésiens et patron de la

jeunesse en cette Année sacerdotale:

“Pour que

les prêtres soient toujours des éducateurs et des

pères pour les jeunes, afin qu’au travers de leur

charité pastorale nombre de jeunes répondent à

l’appel du Christ, qui est de donner sa vie pour

lui et l’Evangile”.

VIS 100201 (310)