Logo Vers Demain
Journal de patriotes catholiques
Pour la réforme économique
du Crédit Social

Drapeau États-UnisDrapeau PologneDrapeau Mexique

facebookyoutubeGoogle+

Les financiers appauvrissent les Etats-Unis

le mercredi, 01 octobre 2008. Publié dans Gouvernement mondial

Pour faire accepter le Nouvel Ordre Mondial

Thomas Jefferson, jadis Secrétaire d’État pour le gouvernement fédéral américain, compara les banques à des armées rangées en bataille:

“Si le peuple américain permet aux banques privées de contrôler l’émission de leur argent, premièrement par l’inflation et ensuite par la déflation, les banques et les organismes qui croîtront autour d’elles priveront le peuple de tout bien et leurs enfants se réveilleront sans maison sur le continent conquis par leurs pères. Ce pouvoir de créer l’argent devrait être enlevé aux banques et remis au peuple à qui il appartient de droit.”

Quelle prédiction, spécialement en ces jours derniers mouvementés ! Nous ne pensons pas souvent à la manière dont s’exprima Jefferson, mais il a décrit parfaitement ce que nous vivons actuellement. Le pouvoir de l’émission de la monnaie est maintenant entièrement entre les mains des banques privées c‘est-à-dire de la Réserve fédérale des Etats-Unis, qui est essentiellement un cartel bancaire privé.

La situation monétaire, économique et celle du chômage s’aggraveront dans les mois à venir et même dans les années à venir. Peut-être connaîtrons-nous des périodes de crise, à moins d’une vraie action pour régler le problème. Il est opportun de demander une réforme du système monétaire.

Les 700 $ milliards à Wall Street

Vous savez que si les marchands en gros vous poussent à faire des achats, ils peuvent vous cacher quelque chose qu’ils ne veulent pas vous faire connaître. De la même manière les mondialistes (les banquiers internationaux et leurs acolytes) ne vous dévoilent pas que ce montant de  $700 milliards à Wall Street, est seulement le commencement de ce qui vous sera réclamé pour vous libérer de votre crise bancaire. Ça fait partie du plan pour conduire votre pays à la banqueroute. Plus vite ils volent votre monnaie, plus vite ils peuvent s’emparer de vos biens. Méfiez-vous de cette crise qui ne sera pas résolue. Et ce don à Wall Street mettra votre pays dans une faillite inévitable. Suppliez votre Congrès de ne pas continuer de voler les contribuables pour sauver les mauvais prêts des riches.

Aux Etats-Unis, à un moment donné les maisons ont commencé à perdre leur valeur et elles sont maintenant menacées d’être emportées par le système financier. Cela paraît innocent au premier abord, mais les mondialistes ont permis les emprunts à risque dans l’intention de causer une banqueroute nationale. Cette faillite créerait un bouleversement et des émeutes qui fourniraient (aux planificateurs du Nouvel Ordre Mondial) des excuses pour imposer des lois martiales et de s’emparer de votre gouvernement. Vous verrez continuer des manœuvres sous caution, (telle que les 700 $ milliards de Bush) jusqu’à ce que les banques centrales déclarent votre pays en banqueroute. Alors ils établiront un Nouvel Ordre Mondial avec l’AMERO comme nouvelle monnaie sous l’Union Nord Américaine (l’Union du Canada, du Mexique et des Etats-Unis).

Robin Good a écrit sur le site masternewmedia.org ce qui suit:

A moins que vous compreniez vous-mêmes comment l’économie et le système monétaire de dettes fonctionnent (et que vous vous libériez de ce système), vous êtes pris pour être un esclave de quelqu’un qui en connaît plus que vous.

C’est pourquoi j’ai décidé de vous mettre sur une piste d’information que vous ne pouvez pas trouver dans un article ou dans l’opinion des lecteurs d’une revue ou d’un journal quelconque: une simple histoire qui explique comment l’argent est créé actuellement et comment les banquiers procèdent pour vous le vendre, exigeant en retour le remboursement plus de la monnaie d’extra (les intérêts). Les banquiers n’ont pas le droit, ni mathématiquement… de faire cela… mais à moins que (le peuple soit renseigné), les banquiers du monde n’arrêteront pas de faire ce qu’ils ont si bien maîtrisé, contrôlé.

Grâce à Louis Even et au journal «Michael», un journal de patriotes catholiques pour une réforme du système monétaire, sans dette et sans intérêt, voici une grande histoire et une opportunité de comprendre comment l’argent, les dettes et les intérêts sont créés à partir de rien.

NDLR: Cette circulaire que l’auteur de l’article a présenté à ses lecteurs, s’intitule «L’Île des Naufragés», une fable qui fait comprendre le mystère de l’argent, écrite par Louis Even. Vous pouvez commander au bureau Vers Demain des copies de cette circulaire que nous pouvons vous fournir gratuitement en quantité: français, polonais, anglais, espagnol, italien